Ernst Wetter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernst Wetter
Photo officielle d'Ernst Wetter
Photo officielle d'Ernst Wetter
Fonctions
57 e conseiller fédéral
Élection
Prédécesseur Albert Meyer
Successeur Ernst Nobs
Chef du Département des Finances et des Douanes
Prédécesseur Albert Meyer
Successeur Ernst Nobs
Conseiller National
Législature 28e (1928-1931)
29e(1931-1935)
30e(1935-1939)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Winterthour
Origine Canton de Zurich
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Zurich
Parti politique Parti radical-démocratique
Diplômé de Université de Zurich
Profession Professeur

Ernst Wetter
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Ernst Wetter, né le à Winterthour décédé le à Zurich, était un homme politique suisse. Membre du Parti radical-démocratique, il est conseiller fédéral de 1939 à 1943.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Après des études d'instituteur à l'Université de Zurich, il entama des études d'économie politique de 1911 à 1914, après l'obtention de son doctorat il devint privat-docent à l'Université de Zurich.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Membre du Parti radical-démocratique, il commença sa carrière politique en devenant secrétaire général du Département fédéral de l'économie publique. En 1924 il devint membre de l'Union suisse du commerce et de l'industrie dont-il fut vice-président dès 1926, en tant que tel il exerça un certaine influence sur la politique économique et financière Suisse de l'entre-deux-guerre. De 1926 à 1934 il siège au Grand Conseil zurichois, de 1929 à 1938 il siège au Conseil National.

Ministre des finances et des douanes[modifier | modifier le code]

Élu au Conseil fédéral le avec 117 voix face au maire de Zürich, le socialiste Emil Klöti, il succède à Albert Meyer à la tête du Département des Finances et des Douanes le . En tant que chef du Département des Finances et des Douanes il dut faire face aux difficultés que représentaient les frais de la défense national. Il fut président de la Confédération pour l'année 1941.

Retraite[modifier | modifier le code]

En 1943 il annonce qu'il ne se présentera pas à sa succession, estimant qu'il avait achevé ce qu'il avait entrepris, c'est le socialiste Ernst Nobs qui lui succéda. Après son retrait du Conseil fédéral, il devin président de le Don suisse pour les victimes de la guerre et président de la Commission fédérale des banques. Il siège dans plusieurs conseil d'administration. Le il décède a l'âge de 86 ans.

Sources[modifier | modifier le code]