Ernst Nobs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nobs.
Ernst Nobs
Photo officielle d'Ernst Nobs
Photo officielle d'Ernst Nobs
Fonctions
62 e conseiller fédéral
1er janvier 194431 décembre 1951
Élection 15 décembre 1943
Président 1949
Vice-président 1948
Prédécesseur Ernst Wetter
Successeur Max Weber
Chef du Département des Finances et des Douanes
1er janvier 194431 décembre 1951
Prédécesseur Ernst Wetter
Successeur Max Weber
Conseiller National
1er décembre 191931 décembre 1943
Législature 25e (1919-1922)
26e (1922-1925)
27e (1925-1928)
28e (1928-1931)
29e (1928-1935)
30e (1935-1939)
31e (1939-1943)
32e (1943-1947)
Biographie
Date de naissance 14 juillet 1886
Lieu de naissance Seedorf(BE)
Origine Canton de Berne
Date de décès 15 mars 1957 (à 68 ans)
Lieu de décès Meilen
Parti politique Parti socialiste suisse
Profession Instituteur

Ernst Nobs
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Ernst Nobs, homme politique suisse, est né le 14 juillet 1886 à Seedorf près d'Aarberg (canton de Berne) et décédé le 15 mars 1957. Il est le premier membre socialiste du Conseil fédéral de 1944 à 1951.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

  • Fils d'un tailleur et d'une ouvrière de l'horlogerie, il passe sa jeunesse à Grindelwald (Alpes bernoises).
  • Il suit une formation d'enseignant primaire à Hofwil.
  • Dès 1906, il enseigne à Wynau et Ostermundigen.
  • En 1910, il prend la présidence du Parti socialiste du canton de Berne.
  • Il cesse d'enseigner en 1912 et devient journaliste.
  • En 1915, il est appelé au Volksrecht de Zurich dont il sera rédacteur en chef jusqu'en 1935.
  • Il assume parallèlement la présidence du Parti socialiste du canton de Zurich.
  • Il encourage la radicalisation de la classe ouvrière et lance en 1919 un appel à la grève générale ce qui lui vaut une condamnation à mois de prison par un tribunal militaire
  • D'abord partisan de l'adhésion à la Troisième Internationale, il s'y oppose à fin 1920.

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Conseiller fédéral[modifier | modifier le code]

  • Le 15 décembre 1943, il est élu au Conseil fédéral. Le parti socialiste venait de gagner 11 sièges au Conseil national et la guerre favorisait l'entrée d'un socialiste au gouvernement.
  • Il dirige le département des finances du 1er janvier 1944 au 31 décembre 1951.
    • Il eut à mettre sur pied un régime financier en transformant les impôts de guerre en impôts réguliers. Il se heurta à diverses résistances : les fédéralistes opposés à l'impôt direct qui devait être de la compétence cantonale, la gauche socialiste et syndicale était peu favorables à l'impôt indirect. Son projet fut massivement rejeté en 1950 et les impôts transitoires prorogés.

Retraite[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

La ville de Zurich a renommé en décembre 2003 la Stauffacherplatz en Ernst-Nobs-Platz.

  • À son départ, le parti socialiste perdait un leader éloquent, sociable et accessible.

Liens externes[modifier | modifier le code]