Ernst Barlach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ernst Barlach

Description de l'image  Barlach Selbstbildnis I (1928).jpg.
Naissance
Wedel, Allemagne
Décès (à 68 ans)
Rostock, Allemagne
Activités sculpteur
Formation Académie des beaux-arts de Dresde
Maîtres Robert Diez
Mouvement artistique Expressionnisme

Ernst Barlach, né le à Wedel, Pinneberg, Allemagne et mort le à Rostock, Allemagne, est un sculpteur expressionniste allemand. Il a également travaillé comme concepteur et auteur. Il était belliciste avant la Première Guerre mondiale, mais sa participation à la guerre a changé sa position, et il est connu pour ses sculptures contre la guerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Der Geistkämpfer ou l'esprit combattant, Nikolaikirche, Kiel
Der Schwebender Engel ou l'Ange oscillant, Cologne, Antoniterkirche

C'est dès sa plus jeune enfance que les talents d'écrivain et de peintre d'Ernst Barlach sont découverts. Il suit une formation de peintre et de sculpteur à Hambourg, puis étudie dans les académies des Beaux-Arts de Dresde, auprès de Robert Diez, et de Paris. À partir de 1909, il reçoit une bourse pour étudier à Florence dans la Villa Romaine.

Après ses études artistiques, Barlach travaille d'abord en tant qu'artiste indépendant à partir de 1897. Il emménage dans sa ville d'origine, Wedel, en 1901, et commence ses premiers essais théâtraux. Il crée également de petites céramiques pour l'atelier de potier Mutz à Alona. Il est enseignant pendant six mois, en 1905, dans l'école de céramique de Höhr-Grenzhausen/Westerwald. En 1906, il entreprend un voyage en Russie, où il trouve l'authenticité qu'il cherchait. Il se met à sculpter des statuettes massives. Barlach commence à participer régulièrement à des expositions de la Sécession berlinoise à partir de 1910, sous le mécénat du collectionneur Paul Cassirer. Cette même année il s'installe à Güstrow (Mecklembourg), ou il se fait construire un atelier et une maison répondant à ses besoins.

Les premières œuvres de Barlach entament déjà le dialogue avec l'humanité, ses conditions d'existence et sa position par rapport à la vie qui le caractérise. L'expérience de la Première Guerre mondiale, après son enrôlement en 1915, est fondatrice dans l'évolution de son œuvre.

C'est entre 1912 et 1927 que naissent ses principales œuvres dramatiques. En tant que sculpteur, Ernst Barlach créé surtout des monuments aux morts de la Première Guerre mondiale. Son premier monument aux victimes de la guerre, représentant la douleur des mères dont les fils sont morts, a été érigé en 1922 à Güstrow. D'autres suivent à Kiel, Magdebourg et Hambourg. Ces derniers sont déplacés ou détruits en 1933. Certains sont réinstallés en 1945, comme le monument aux morts de la cathédrale de Güstrow, de Kiel ou de Magdebourg. Barlach est aussi connu pour ses sculptures en bois et en bronze, et a également laissé énormément d'œuvres imprimées, dessinées ou écrites.

En 1932, l'exécution d'une Pietà pour la ville de Straslund est empêchée du fait de l'action des cercles nazis. La campagne déchainée qui appelle au meurtre de l'artiste en 1934 entraine le démantèlement de son monument aux morts à Magdebourg, suivi de celui de Kiel en 1937 et de Hambourg en 1938. Son mémorial de Güstrow est fondu en 1941. Barlach est contraint de quitter l'académie prussienne des Arts en 1937, et plus de 400 de ses œuvres sont retirées des musées allemand car elles sont considérées comme de l'Art Dégénéré. La même année, il est interdit d'exposition. Il était membre de l'association des artistes allemands Deutscher Künstlerbund.

En signant l'« appel des artistes » du 19 aout 1934 dans le journal officiel du parti nazi, Ernst Barlach reconnait pourtant qu'il adhère à la politique menée par le Führer.

Ernst Barlach est mort à 68 ans, le 24 octobre 1938, d'un infarctus. Il est enterré à Ratzebourg.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les œuvres d'Ernst Barlach sont visibles entre autres dans l'église Saint-Nicolas de Kiel ou dans l'église Sainte-Catherine de Lübeck.
  • La majeure partie de ses œuvres se trouve aujourd'hui à Güstrow, dans la Gertrudenkapelle et dans la cathédrale. Son atelier de Güstrow se visite également.
  • Les musées de la société Ernst Barlach de Ratzebourg et de Wedel possèdent une belle collection de sculptures et de dessins de l'artiste.
  • Une maison Ernst Barlach s'est également ouverte à Hambourg.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]