Ernesto Herrera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ernesto Herrera

Description de cette image, également commentée ci-après

Ernesto Herrera

Autres noms Ginesillo de Pasamonte
Activités dramaturge, journaliste et homme de lettres
Naissance 20 mars 1889
Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Décès 19 février 1917 (à 27 ans)
Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Langue d'écriture Espagnol
Genres Drame, récit

Œuvres principales

El león ciego (1911)

Ernesto Herrera, né à Montevideo le 20 mars 1889 et mort le 19 février 1917 dans la même ville, était un dramaturge, journaliste et homme de lettres uruguayen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Montevideo, en Uruguay. Il était un journaliste important dans Montevideo. Herrera a publié dans certains journaux locaux importants (Bohemia, El Pueblo et La Semana).

Il a voyagé à travers l'Europe.

Son chef-d'œuvre est El león ciego (1911)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Su majestad el hambre (Cuentos brutales) (nouvelle, 1910)
  • El estanque (théâtre, 1910)
  • Mala Laya (théâtre, 1911)
  • El caballo del comisario (théâtre, 1911)
  • La moral de Misia Paca (théâtre, 1911)
  • El león ciego (théâtre, 1911)
  • El pan nuestro (théâtre, 1913?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]