Ernest Pingoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ernest Pingoud

alt=Description de l'image Ernest Pingoud.jpg.
Naissance 14 octobre 1887
Saint-Pétersbourg, Drapeau de la Russie Russie
Décès 1er juin 1942
Helsinki, Drapeau de la Finlande Finlande
Activité principale Compositeur
Maîtres Alexandre Glazounov, Nicolaï Rimski-Korsakov, Max Reger

Ernest Pingoud (né le 14 octobre 1887 à Saint-Pétersbourg (Russie) – mort à Helsinki le 1er juin 1942) est un compositeur finlandais d'origine alsacienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pingoud fut l'élève des maîtres Alexandre Glazounov et Nicolaï Rimski-Korsakov au conservatoire de Saint-Pétersbourg, et, vers 1906, de Max Reger en Allemagne.

Avec Aarre Merikanto et Väinö Raitio, Pingoud fut l'un des premiers compositeurs finlandais à écrire de la musique "moderne" au XXe siècle.

Le premier concert de sa musique, en 1918 à Helsinki, tourna au désastre. Le public n'apprécia pas sa musique, qui produisit sur lui un choc comparable à celui du Sacre du printemps d'Igor Stravinski à Paris en 1913.

Malheureusement, l'opposition à sa musique resta forte pendant toute sa carrière. De nos jours, la musique de Pingoud retrouve de nouvelles chances de succès.

Pingoud se donna la mort en 1942 à Helsinki.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Prologue op. 4
  • Confessions op. 5
  • La dernière aventure de Pierrot op. 6
  • Le fétiche op. 7
  • 1er concerto pour piano et orchestre op. 8 (1917)
  • Hymne à la nuit op. 9
  • Danse macabre op. 10
  • Cinq sonnets pour orchestre de chambre op. 11
  • Un chevalier sans peur et sans reproche op. 12
  • Mysterium op. 13
  • Flambeaux éteints op. 14
  • Chantecler op. 15
  • Le sacrifice op. 17
  • Symphonie No.1 op. 18 (1920)
  • Symphonie No.2 op. 20 (1921)
  • Le prophète op. 21
  • Concerto pour piano et orchestre n°2 op. 22 (1921)
  • Concerto pour piano et orchestre n°3 op. 23
  • Symphonie No. 3 op. 27 (1923-27)
  • Cor ardens (1927)
  • Narcissous (1930)
  • Le chant de l’espace (1931/38)
  • La flamme éternelle (1936)
  • La face d’une grande ville (1936/37)

Liens externes[modifier | modifier le code]