Ernest II de Saxe-Altenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ernest II.
Ernest II
Ernest II de Saxe-Altenbourg en 1915.
Ernest II de Saxe-Altenbourg en 1915.
Titre
Duc de Saxe-Altenbourg
7 février 1908 – 13 novembre 1918
Prédécesseur Ernest Ier
Biographie
Date de naissance 31 août 1871
Lieu de naissance Altenbourg
Date de décès 22 mars 1955 (à 83 ans)
Lieu de décès Trockenborn-Wolfersdorf

Ernest II de Saxe-Altenbourg, né le 31 août 1871 à Altenbourg, décédé le 22 mars 1955 au château de Fröhliche Wiederkunft, est un prince allemand de la maison de Wettin, dernier duc de Saxe-Altenbourg de 1908 à 1918.

Famille[modifier | modifier le code]

Ernest II est le fils de Maurice-François de Saxe-Altenbourg et de son épouse Augusta de Saxe-Meinigen.

Le 27 février 1898, il épouse la princesse Adélaïde de Schaumburg-Lippe (1875-1971), fille du prince Georges-Guillaume de Schaumbourg-Lippe. Quatre enfants sont nés de cette union :

  • Charlotte de Saxe-Altenbourg (1899-1989) qui épouse en 1919 Sigismond de Prusse, son cousin germain  ;
  • Georges-Maurice de Saxe-Altenbourg, prince de Saxe-Altenbourg (1900-1991) ;
  • Élisabeth de Saxe-Altenbourg (1903-1991) ;
  • Frédéric-Ernest de Saxe-Altenbourg (1905-1985).

Ernest II et Adélaïde divorcent en 1920.

Le 15 juillet 1934, Ernest II épouse morganatiquement Maria Triebel, titrée alors baronne de Rieseneck (1893-1955). Ils n'ont pas d'enfant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le futur duc de Saxe-Altenbourg et sa famille vers 1905.

Le prince naquit au château d'Altenbourg et fit ses études à partir de 1884 à Dresde, au lycée Vitzthum, puis de 1886 à 1889 au lycée Christian à Eisenberg. Il étudia une année à l'académie de Lausanne en 1890, puis prit des cours en sciences naturelles, en philosophie, en histoire et en droit, pendant deux semestres à l'université d'Iéna. Il faisait partie de l'association d'étudiants Corps Franconia Jena. Il entra ensuite à l'université de Heidelberg, puis en 1893 à l'école militaire de Cassel à l'issue de laquelle il est lieutenant au premier régiment de la Garde impériale à pied. Il se marie en 1898 avec la princesse Adélaïde de Schamburg-Lippe et le jeune ménage habite à Potsdam.

Le prince sert à l'état-major de Berlin en 1903-1905. Il devient, à la mort de son oncle, duc régnant de Saxe-Altenbourg, le 7 février 1908, et déménage au château d'Altenbourg. Il est à cette époque commandant du 153e régiment d'infanterie de Thuringe et du 12e bataillon de chasseurs de Saxe, cantonné à Freiberg (Saxe). Le Kaiser Guillaume lui décerne la même année l'ordre de l'aigle noir. Le jeune duc a la réputation d'être proche de son peuple et il reçoit facilement en audience. Il est aussi moderne, possède l'une des premières automobiles du duché, ouvre un aérodrome (aujourd'hui l'aéroport de Leipzig) et s'intéresse à l'exploration. Il reçoit Sven Hedin et Fridtjof Nansen. Il entreprend même une expédition dans le Spitzberg en 1911.

La Première Guerre mondiale est pour lui une question de quelques mois et il est sûr de la victoire allemande. Il commande son régiment de Thuringe et se trouve sur le front de l'ouest, dans le IVe corps d'armée. Il est nommé général le 19 août 1914 et reçoit la croix de fer de première classe après la bataille de la Marne. Il démissionne de l'armée d'active en août 1916 après avoir été blessé. Il réfléchit alors aux changements idéologiques qui menacent l'Europe et à l'été 1918 est sur le point de proposer une nouvelle législation à son duché. Au terme de la Première Guerre mondiale, Ernest II fut, comme tous les princes souverains allemands, dans l'obligation d'abdiquer, ce qu'il fit le 13 novembre 1918, après une semaine de révoltes. Il vécut alors comme un simple citoyen allemand dans son ancien duché, mais l'effondrement de l'Empire allemand et l'effondrement des valeurs le firent changer aussi de vie personnelle. Il divorça de son épouse, entraînant une scission dans la famille et eut une liaison avec une cantatrice, Helena Thomas, qu'il avait rencontrée à la fin de la guerre à Altenbourg, pendant une tournée. Il vivait pendant ces années-là dans un modeste hôtel à Berlin et suivait des cours de philosophie et de physique.

Pendant l'époque troublée de la République de Weimar, le duc habite à partir de 1922 au château de Fröhliche Wiederkunft, sous le nom de baron de Riesenek. Le château se trouve dans l'actuelle commune de Trockenborn-Wolfersdorf, près de la petite ville de Kahla au sud d'Iéna. Il suit alors des cours à l'université d'Iéna, cette fois-ci en astrophysique. Une décision du ministère de la Justice de Thuringe de 1934 lui donne le droit de porter à nouveau le nom de Saxe-Altenbourg qui lui avait été retiré en 1923 et il épouse la même année sa maîtresse de longue date, Marie Triebel, ancienne cantatrice. Par tranquillité d'esprit, le prince adhère tout de même au régime du Troisième Reich. Il est fait citoyen d'honneur d'Altenbourg en 1938 et donne le château à la ville en 1943 (ses services l'occupaient depuis 1918).

Il fut le seul ancien souverain de l'Empire allemand à accepter de devenir citoyen de la République démocratique allemande. Il refusa en effet de passer en zone britannique après la guerre et demeura dans son château de Froehliche Wiederkunft, où l'Armée rouge lui avait permis de garder pour lui quelques pièces jusqu'à sa mort.