Ernest-Auguste Ier de Saxe-Weimar-Eisenach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ernest-Auguste.
Ernest-Auguste Ier de Saxe-Weimar-Eisenach.

Ernest-Auguste Ier (19 avril 1688, Weimar – 19 janvier 1748, Eisenach) est duc de Saxe-Weimar de 1707 à sa mort, ainsi que duc de Saxe-Eisenach de 1741 à sa mort.

Fils du duc Jean-Ernest III de Saxe-Weimar et de Sophie-Auguste d'Anhalt, Ernest-Auguste devient co-duc de Saxe-Weimar avec son oncle Guillaume-Ernest en 1707, succédant à son père. Toutefois, ce titre n'est qu'honorifique, le pouvoir étant entièrement entre les mains de Guillaume-Ernest. Ernest-Auguste s'entend mal avec son oncle, critiquant ouvertement sa politique et lui confisquant le talent du chef d'orchestre de la cour Johann Sebastian Bach. Celui-ci, persécuté par la jalousie du duc régnant, quitte le duché pour devenir en 1717 le maître de chapelle du prince Léopold d'Anhalt-Köthen, le beau-frère d'Ernest-Auguste.

À la mort de Guillaume-Ernest, en 1728, Ernest-Auguste devient seul duc régnant. En 1741, le dernier duc de Saxe-Eisenach meurt et Ernest-Auguste réunit à son domaine les biens de la lignée de Saxe-Eisenach, devenant le premier duc de Saxe-Weimar-Eisenach. Les deux duchés sont gouvernés en union personnelle par ses descendants jusqu'en 1809, date à laquelle ils fusionnent pour devenir le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach.

Descendance[modifier | modifier le code]

Le 24 janvier 1716, Ernest-Auguste épouse Éléonore-Wilhelmine (7 mai 1696 – 30 août 1726), fille du prince Emmanuel-Lebrecht d'Anhalt-Köthen. Ils ont huit enfants :

  • Guillaume-Ernest (4 juillet 1717 – 8 juin 1719) ;
  • Wilhelmine-Auguste (4 juillet 1717 – 9 décembre 1752) ;
  • Jean-Guillaume (10 janvier 1719 – 6 décembre 1732) ;
  • Charlotte-Agnès-Léopoldine (4 décembre 1720 – 15 octobre 1724) ;
  • Jeanne-Éléonore-Henriette (2 décembre 1721 – 17 juin 1722) ;
  • Ernestine-Albertine (28 décembre 1722 – 25 novembre 1769), épouse en 1756 le comte Philippe II de Schaumbourg-Lippe ;
  • Bernardine-Christiane-Sophie (5 mai 1724 – 5 juin 1757), épouse en 1744 le prince Jean-Frédéric de Schwarzbourg-Rudolstadt ;
  • Emmanuel-Frédéric-Guillaume-Bernard (19 décembre 1725 – 11 juin 1729).

Veuf en 1726, Ernest-Auguste ne se remarie pas immédiatement : ce n'est qu'après la mort de son seul fils et héritier Jean-Guillaume en décembre 1732 qu'il s'y résout. Le 7 avril 1734, il épouse en secondes noces Sophie-Charlotte (27 juillet 1713 – 2 mars 1747), fille du margrave Georges II Frédéric de Brandebourg-Bayreuth. Ils ont quatre enfants :