Erling Steinvegg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erling Magnusson Steinvegg (vieux norrois: Erlingr Magnússon Steinveggr) (mort en mars 1207) est le prétendant du parti des Bagler au trône de Norvège et anti-roi de 1204 à 1207. Sa candidature au trône génère la seconde guerre des Bagler qui durera jusqu’au compromis de 1208.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erling Magnusson prétendait être un fils illégitime du roi Magnus Erlingsson. Il affirmait avoit été détenu à l’époque du roi Sverre de Norvège par son allié et beau frère le roi suédois Knut Eriksson et enprisonné dans une tour de pierre sur l'île de Visingsö dans le lac Vättern d’où il se serait finalement échappé en y gagnant son surnom de « Steinvegg » qui signifie « mur de pierre ».

À la mort sans héritier connu du roi Håkon III de Norvège en janvier 1204, son jeune neveu âgé de 4 ans Guttorm Sigurdsson est porté au trône toutefois après la mort du roi enfant dès août 1204, les membres du parti Bagler mené par l’évêque Nicolas d’Oslo reconnaissent Erling Steinvegg comme un fils de Magnus V de Norvège et font de lui leur candidat au trône.

Le roi Valdemar II de Danemark tente d'influencer la succession en Norvège et d’établir sa suzeraineté sur le sud du pays. Il intervient à la tête d'une flotte danoise de plus de 360 navires et occupe le Viken pour appuyer les prétentions d’Erling. Erling Steinvegg afin de prouver son ascendance royale subit avec succès une ordalie en présence du roi Valdemar II de Danemark et reçoit de ce dernier de 35 navires de guerre. Erling se rend ensuite à l’ Haugathing de Tønsberg où il est proclamé roi en 1204 en concurrence avec Inge II Bårdsson le candidat des Birkebeiner. Par cette élection les Bagler reniaient en fait la constitution de 1164 imposée par l’église qui prévoyait l’exclusion des enfants illégitime du trône.

Erling et les Bagler ne réussissent cependant pas à établir leur domination sur l’ensemble de la Norvège mais seulement sur la province du Viken autour de l'Oslofjord. Lorsque Erling meurt en mars 1207, l’évêque Nicolas d’Oslo réussit à convaincre les Bagler d’élire comme roi son neveu Philippe Simonsson bien que ce dernier ne soit en rien apparenté avec la famille royale

Postérité[modifier | modifier le code]

D’une épouse inconnu Erling Steingveg laisse deux fils  :


Sources[modifier | modifier le code]

  • (no) Knut Helle, « Erling Steinvegg », Norsk biografisk leksikon,consulté le 9 octobre 2013.
  • (en) Knut Gjerset History of the Norwegian People The Macmillan Company New york 1915, « King Sverre's Immediate Successors ».