Erionota thrax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erionota thrax est un insecte lépidoptère de la famille des Hesperiidae, de la sous-famille des Hesperiinae et du genre Erionota .

Dénomination[modifier | modifier le code]

Erionota thrax a été décrit par Carl von Linné en 1767 sous le nom de Papilio thrax[1].

revers

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Erionota thrax se nomme en anglais Palm Redeye et Erionota thrax thrax Banana Skipper[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Erionota thrax thrax du nord-est de l'Inde au nord des Philippines.
  • Erionota thrax alexandra (De Long et Treadaway, 1993) dans l'ile de Tuzon au nord des Philippines.
  • Erionota thrax hasdrubal (Evans, 1949) en Indonésie dans le nord des Moluques.
  • Erionota thrax mindana; dans le centre et le sud des Philippines[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon marron dont le dessus des ailes antérieures est orné de trois taches jaunes, d'une envergure de 50 mm à 70 mm au gros corps marron avec des yeux rouge.

cônes fabriqués par la chenille

Chenille[modifier | modifier le code]

L'œuf, jaune pâle est pondu en groupe et il éclot en 5 à 8 jours. D'une feuille la chenille se fabrique un cône. Elle est de couleur vert pâle avec une tête noire. Le cycle dure 3 à 4 semaines[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Musacées dont Musa paradisiaca la banane plantain et Musa textilis, Cocos nucifera le cocotier, Arenga pinnata le palmier à sucre, Calamus trachycoleus, Elaeis guineensis le palmier à huile africain et Metroxylon sagu le palmier sagoutier et des plantes ornementales des Heliconia[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Erionota thrax est présent en Asie en Mandchourie, Inde, Birmanie, Malaisie. Erionota thrax thrax est présent en Birmanie, au Laos, au Viet-Nam, en Malaisie, à Bornéo, au Sulawesi et en Nouvelle-Guinée[1].

Introductions[modifier | modifier le code]

Il a été introduit à l'ile de Guam en 1956, Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1960, à l'ile Maurice en 1970 et à Hawaii en 1973[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il vole toute l'année en plusieurs générations.

Protection[modifier | modifier le code]

Il défolie les bananiers et de ce fait est considéré comme un ravageur[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]