Eriobotrya japonica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Néflier du Japon ou Bibacier (du chinois, pinyin : pípá 枇杷 ou pípáguǒ 琵琶果) (Eriobotrya japonica) est un arbre de la famille des Rosacées (tribu des Maleae), cultivé comme arbre fruitier dans les régions chaudes pour son fruit comestible, la nèfle du Japon ou bibasse, ou plus largement comme plante ornementale.

Description[modifier | modifier le code]

Eriobotrya japonica

C'est un arbre de 6 à 8 m de haut, à port érigé, s'étalant à l'âge adulte. Les jeunes rameaux et bourgeons sont cotonneux (eriobotrya signifie « grappe de laine » en grec).

Les feuilles simples, alternes, persistantes sont de grande taille, 20 à 25 cm de long et fortement nervurées. Elles sont assez coriaces et ont le bord du limbe denté. Leur face supérieure est vert foncé, luisante, tandis que leur face inférieure est tomenteuse et roussâtre.

Les fleurs blanches sont réunies en thyrses. Chose très inhabituelle parmi les arbres fruitiers, les fleurs s'épanouissent en automne ou au début de l'hiver et les fruits atteignent leur maturité durant l'hiver ou au début du printemps.

Les fruits ovoïdes, de couleur jaune orangé, sont des baies à chair blanc jaunâtre, à goût acidulé, très juteuses. Ils portent au sommet les cinq dents persistantes du calice. Les pépins, brun noir, sont d'assez grosse taille. À ne pas confondre avec le néflier (Mespilus germanica) dont les fruits (maturité novembre) se consomment après les gelées.

Origine[modifier | modifier le code]

Fruits du néflier du Japon

Cette espèce est originaire d'Extrême-Orient : Chine (Hubei, Sichuan), Japon, Taïwan.

Le nom bibacier, arbre à biba, vient du chinois pípá guǒ 琵琶果, signifiant fruit [en forme de] pípá (琵琶), un instrument de musique. La graphie chinoise de l'arbre a ensuite changé tout en remplaçant la clé des deux pièces de jades utilisé pour les instruments à cordes (珏) par celle du bois destiné aux arbres (木) la prononciation de l'instrument y est conservée ; pípá 枇杷. Le fruit tout comme l'instrument de musique "biwa" en japonais ont donné leur nom au Lac Biwa près de Kyoto

Elle est largement cultivée dans les régions chaudes, y compris le bassin méditerranéen où elle peut fructifier normalement, ainsi que dans les régions tempérées pour l'ornement. Elle résiste en effet au froid jusqu'à des températures de –12 °C, et fructifie très bien en France, dans les régions méridionales et atlantiques, soit des régions pouvant subir des gelées jusqu'à –7°C.

Sa culture est très importante au Japon. Il s'est répandu dans le bassin méditerranéen : Corse, Maroc, Algérie,aussi bien en Tunisie, Syrie, Liban, Turquie, Albanie, Italie, Espagne, Portugal, ainsi qu'en Amérique du Nord (Californie, Floride, Louisiane, Basse-Californie). On le trouve partout dans l'Australie cultivable, grâce à son caractère robuste.

Il a également été introduit dans diverses îles du Pacifique et à la Réunion, où il fait l'objet d'une culture généralement familiale et où il peut se montrer envahissant dans les milieux naturels.

Culture[modifier | modifier le code]

Une peinture dite « fleur et oiseaux » de la dynastie Song

Planter au soleil dans un sol bien drainé. Tailler avant la reprise de végétation. La taille en demi-tige permet de maintenir les fruits assez faciles d'accès. La taille annuelle consiste à aérer l'intérieur de l'arbre (novembre) et à supprimer les rameaux qui ont fructifié (l'arbre fructifie sur le bois de l'année).

Soin : passer du blanc anti fourmis sur le tronc

Dans l'hémisphère nord, la floraison a lieu du 1er novembre au 10 décembre selon la variété. La présence d'une plante mellifère en floraison pendant cette période augmente le rendement

Le néflier du Japon apprécie les arrosages. Il faut supprimer beaucoup de jeunes fruits les années à hivers doux sinon ils restent petits.

L'espèce est sensible au feu bactérien.

Multiplication[modifier | modifier le code]

Semis possible avec des graines fraiches.

La multiplication des variétés de néflier du Japon se fait principalement par greffage. Les porte-greffes sont le franc de néflier du Japon pour les haute-tiges et le cognassier pour les formes naines. Les arbres greffés produisent des fruits dans les deux ans alors qu'il faudra patienter 8 à 10 ans pour un arbre issu de semis.

Le néflier du Japon se bouture assez difficilement.

Principales variétés[modifier | modifier le code]

Aspect général

On compte plus de 800 variétés au Japon, une quinzaine en Algérie et une dizaine en Californie.

Variétés des nèfles japonaises[modifier | modifier le code]

Les cultivars de néfliers japonais ont des feuilles larges. Le fruit est pyriforme, à peau jaune, à chair blanche, juteuse mais peu parfumé. Les graines sont grosses et peu nombreuses. Les fruits se récoltent en début ou à mi saison et se conservent mal.

  • 'Advance', cultivar sélectionné par C. P. Taft en Californie en 1897. Proche de 'Champagne' mais mature plus tôt. Arbre naturellement nain mais bon pollinisateur pour d'autres cultivars. On le plante avec 'Golden Yellow' et 'Pale Yellow' en Inde.
  • 'Champagne', cultivar sélectionné par C. P. Taft en Californie en 1908, tardif, autofertile, variété commune à gros fruit.
  • 'Early red', cultivar sélectionné par C. P. Taft en Californie en 1909, variété répandue aux USA, couleur rouge orangé, maturité précoce

Variétés des nèfles chinoises[modifier | modifier le code]

Les cultivars de néfliers chinois ont des feuilles plus effilées. Le fruit peut être rond ou pyriforme, à peau orange épaisse, à chair également orange, pas très juteux mais parfumé. Les graines sont petites et nombreuses. Les fruits se récoltent à mi saison ou tardivement et se conservent bien.

  • 'Tanaka', très tardif, partiellement autofertile - commun gros fruit chair pale. Résiste bien au froid.
  • 'Thales' = 'Golden nugget', proche de 'Tanaka' mais hâtif, autofertile - fruit en poire chair orangée douce. Productif
  • 'Oliver' ('Olivier' × 'Tanaka'), le cultivar le plus cultivé en Floride.


  • 'Algérie = Algeri = Lindl.' petit fruit sucré de milieu de saison, autofertile et productif
  • 'Peluche', gros fruit jaune pale à saveur douce, tardif
  • 'Magdal', très hâtif mais peu productif

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Arbre fruitier : les fruits (nèfle du Japon) doivent être récoltés mûrs pour être comestibles et, très sensibles aux chocs et aux frottements qui provoquent des taches sombres, supportent mal le transport. Cela limite fortement leur diffusion.
  • Le bibacier peut être utilisé comme porte-greffe pour le poirier sous climat chaud[1]. Il donnera un poirier de vigueur moyenne, utilisable pour les formes palissées, mise à fruits assez lente.
  • Arbre ornemental : ce sont des plantes très décoratives par leur feuillage persistant, couleur de rouille sous les feuilles. Les inflorescences en forme de grappes retombantes lui confèrent un aspect très exotique. Supporte le climat moyen de la région parisienne en exposition abritée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Traité Rustica des arbres fruitiers

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]