Erika Sanz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moreno.

Erika Sanz

Nom de naissance Erika Sanz Moreno
Naissance 15 juillet 1980 (34 ans)
Gandie
Drapeau de l'EspagneEspagne
Nationalité Espagnole
Profession Actrice
Danseuse
Films notables Un, dos, tres
Día roto
L'Aigle rouge
SMS, des rêves plein la tête
Site internet erikasanz.net

Erika Sanz, de son nom complet Erika Sanz Moreno, est une actrice et danseuse espagnole née le 15 juillet 1980 à Gandie.

Elle a été révélée en France grâce à son rôle dans la série Un, dos, tres et est également apparue sur nos écrans dans les séries SMS, des rêves plein la tête et Compte à rebours. Elle sera prochainement à l'affiche du film Día roto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts (1997-2001)[modifier | modifier le code]

Erika Sanz est née le 15 juillet 1980 à Gandie, une ville de la province de Valence en Espagne. Fille de vendeurs ambulants[1] , elle se découvre très tôt une passion pour la danse et la comédie. C'est ainsi qu'elle décide de suivre dès 1998 des études de danse hip hop, latine et de jazz dans divers centres de Valence et d'Alicante, cours qu'elle suivra jusqu'en 2001. En parallèle à cela, elle étudie l'interprétation, d'abord à l'ESAC (École de l'acteur) de Valence en 2000 et 2001 puis à Madrid à l'école Recabarren, en 2001.

Sa première expérience télévisuelle se déroule en 1997 lorsqu'elle participe à la série Al salir de clase, diffusée sur Telecinco, en interprétant durant un épisode le rôle d'Emilia. En 1999, elle participe à la pièce Història d’uns pocs avec la compagnie de Théâtre de la Maison Culturelle de Silla. L'année suivante, elle participe également à Pic-Nic, à Valence ainsi qu'au court métrage Manos Arriba. Enfin, en 2001, elle participe à la pièce Els ulls de la gata avec la compagnie Bimba Teatro puis à Ay! Quin embolic avec la compagnie Berroguard. La même année, elle participe à deux spectacles avec la célèbre compagnie La Fura dels Baus : Fausto 5.0 au festival de Venise et La Navaja en el Ojo à Valence.

Le tremplin (2001-2005)[modifier | modifier le code]

Mais la première grande expérience d'Erika dans le monde de l'interprétation débute fin 2001. Elle participe à un casting, à Madrid, qui peut lui permettre de jouer dans une nouvelle série, coproduite par Antena 3 et Globomedia. Sélectionnée, elle intègre Un, dos, tres (Un, dos, tres). Présente durant les six saisons, diffusées entre 2002 et 2005 en Espagne, elle est contrainte de stopper à la suite de l'arrêt de la série par Antena 3 qui juge insuffisants les résultats d'audience de la sixième saison. Cette série connaîtra par la suite un grand succès dans le monde ; en France, M6 débute sa diffusion en 2004 et la rediffuse régulièrement depuis, à l'instar d'autres chaînes du groupe comme W9 et Téva.

Parallèlement au tournage des différentes saisons de la série, Erika cherche à se perfectionner dans sa profession. C'est ainsi qu'elle part plusieurs mois à New York suivre des cours de danse au Broadway Dance Center, ou encore à Londres pour suivre des cours à l'école Pineapple. En plus de Un, dos, tres, elle met ses talents au profit du groupe UPA Dance (le groupe issu de la série) et participe à divers projets telle que la tournée ou encore le clip de Sambame, tube en Espagne en 2003. Erika n'en oublie pas pour autant les « petits projets » et participe également aux courts métrages Melodías Tóxicas et El origen del principio.

Un CV qui s'enrichit (2005-2007)[modifier | modifier le code]

À la suite de l'arrêt de la série, Erika disposant davantage de temps libre, elle décide de prendre à nouveau des cours avec des professionnels artistiques : cours de chant avec Andrés Navarro, d'interprétation face à la caméra avec Iñaki Aierra, d'interprétation avec Jaime Chavarri ou encore de piano à l'école Pentagrama de Madrid. Ayant le goût d'enseigner aux autres ce qu'elle a appris, Erika propose des cours dans diverses villes espagnoles. Elle a notamment été professeur de danse afro à l'école de danse de Beatriz Luengo, à Madrid. Sa carrière d'actrice, elle, commence à prendre de l'ampleur. Elle tourne comme guest star dans le feuilleton local de Valence Negocis de Familia. Peu après, l'actrice est engagée pour interpréter Angie, un rôle secondaire important dans Mis adorables vecinos (Mes adorables voisins), une autre série de Antena 3. Elle participe à 17 épisodes jusqu'à l'arrêt de la série au bout de quatre saisons. En France, M6 en 2006 puis Téva en 2007 diffusent uniquement la première saison, dans laquelle Erika ne figure pas. Parallèlement au tournage de la série Mes adorables voisins, Erika enregistre quarante épisodes d'une nouvelle mini-série. Intitulée Supervillanos, il s'agit en Espagne de la première série conçue uniquement pour téléphone portable. Elle y interprète Kira, une jeune et jolie extraterrestre. La chaîne espagnole La Sexta rachète les droits en 2007 pour la diffuser à la télévision en un seul et unique prime time. Erika se lance aussi dans un nouveau défi : coanimer une émission espagnole. Durant l'été 2006, elle collabore ainsi dans le télé-crochet El video del millón de euros sur La Sexta.

Mais elle se console avec un nouveau rôle dans une série télévisée, peu de temps après Mes adorables voisins et Supervillanos : celui de Jenny dans la série SMS, sin miedo a soñar (SMS, des rêves plein la tête), à nouveau sur la chaîne La Sexta. Elle apparaît dès le 34e épisode de ce feuilleton quotidien qui s'arrête en 2007[2]. Après plusieurs années d'attente, la chaîne française Téva diffuse enfin la série en France sous le titre SMS, des rêves plein la tête en 2010, mais sa première diffusion sur une chaîne gratuite se fait sur W9 en 2011. Très attachée au court métrage, Erika en tourne plusieurs malgré ses séries télévisées : SE X ES, Una Tarde ou encore Cuando Apolo encontro a Dionisos, et pose pour plusieurs magazines, parmi lesquels Vale, Si7te et le célèbre Maxim (version espagnole).

Une mauvaise passe (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Ces séries annulées, Erika peine à retrouver un rôle fixe. Elle apparaît en 2007 comme guest star dans deux séries en Espagne : Aída (un succès sur la chaîne Telecinco) sous les traits de Barbara, et dans le cinquième épisode de Cuenta Atras où elle interprète Lucia Alonso, une journaliste. La série sera diffusée en France, d'abord sur 13ème rue puis sur TF1 depuis 2008 sous le nom Compte à rebours. On lui propose également sa première apparition dans un film, Proyecto Dos de Guillermo Groizard, mais elle n'y interprète qu'un personnage très secondaire, celui de l'agent Collete. Ce thriller espagnol sort le 25 avril 2008 de l'autre côté des Pyrénées.

Elle continue avec des petites apparitions ici et là ; elle est notamment danseuse début 2008 dans un seul numéro du télé-crochet Hijos de Babel, une sorte de Nouvelle Star chez nos voisins ibériques, et tourne un nouveau court métrage, Latex Puppen.

Un renouveau (2008-2010)[modifier | modifier le code]

Après plusieurs mois difficiles, Erika intègre le casting d'une nouvelle série prometteuse coproduite par TVE, la plus grande chaîne espagnole, et Globomedia. Intitulée Águila Roja (L'Aigle rouge), elle connaît un grand succès en Espagne et fait d'elle la série nationale la plus vue de ces cinq dernières années dans ce pays. En plus d'obtenir un rôle fixe dans cette série, Erika interprète un personnage totalement nouveau pour elle qui était jusque-là plutôt habituée aux rôles d'adolescentes : celui d'Inès, une tavernière mariée et mère adoptive d'une jeune fille. En mars 2010, l'ex-chaîne française Virgin 17 annonce avoir acquis la série[3],[4],[5],[6], mais n'aura pas le temps de la diffuser avant sa fermeture. Deux mois seulement après l'arrivée d'Águila Roja, elle intègre le casting de la pièce de théâtre Sé infiel y no mires con quién de Ray Cooney et John Chapman, mise en scène par Pilar Massa. L'œuvre connaît un grand succès et se prolonge sur trois saisons[7]. Une tournée en Espagne débute même en octobre et dure jusqu'à la fin novembre. En plus d'une série et d'une pièce de théâtre, deux nouveaux courts métrages viennent s'ajouter au CV de l'actrice : La Casa Brown et Actos impuros, tous deux d'Isaac Berrokal.

N'étant pas seulement actrice mais aussi danseuse, Erika n'abandonne pas son deuxième métier et rejoint la compagnie de danse Lokomamia, fondée par Ruben Nsue, un des danseurs de Un, dos, tres. La compagnie donne régulièrement divers spectacles en Espagne jusqu'à fin 2010. Elle joue et danse également dans le clip vidéo de la chanson Jolivuz du chanteur pop espagnol Pablo Moro, en septembre 2009. Néanmoins, Erika se voit contrainte de laisser un peu de côté Águila Roja afin de pouvoir correctement se consacrer à Sé infiel y no mires con quién et à la compagnie de danse. Sans abandonner la série, ses apparitions se font beaucoup plus rares à partir de la deuxième saison.

Elle débute également le tournage d'une nouvelle websérie, Carchichauto, qui se définit comme comique, sexe, rap et marijuana. Elle y interprète Suny, une blonde innocente mais sexy. L'actrice tourne aussi le pilote d'une (éventuelle) future série : Sicarios Inc. (en français : Tueurs à gages Inc.) dans lequel elle joue le rôle d'Iris.

Les projets s'accumulent (2011)[modifier | modifier le code]

L'actrice entame le tournage d'une nouvelle websérie créée par les fondateurs de Carchichauto. Terapia (en français : Thérapie) est une nouvelle comédie qui raconte l'histoire de plusieurs couples qui font part à un psychologue de leurs problèmes liés au tabac. Peu de temps après, elle collabore dans Fuera de foco, écrit et réalisé par Esteban Ciudad et José Manuel Montes. Ce film indépendant évoque le cas d'artistes, acteurs, écrivains, musiciens, réalisateurs... qui tentent de se faire une place dans une profession à la fois compliquée et plaisante. Cette même année, elle est jurée lors du 15ème concours de chiens sans race organisé par l'association ANAA (Association Nationale des Amis des Animaux) à Madrid et tourne la vidéo promotionnelle pour une nouvelle émission radiophonique en Espagne nommée La cafetera. Elle débute les répétitions d'une prochaine pièce de théâtre intitulée Dulces de barrio. Cette année-là, l'actrice tourne également dans deux clips : Swing Premium de AA Henchman et Pray du groupe Nox Interna.

Elle quitte définitivement la série Águila Roja à la fin de la troisième saison pour mieux se consacrer à ses autres travaux, comme Difficult Existence, la première websérie espagnole consacrée à la danse, et le film Día roto (Broken day), réalisé par Néstor F. Dennis et coproduit par Antonio Banderas[8]. Il s'agira là de son premier grand rôle au cinéma. L'actrice, qui est aussi danseuse, a également comme projet de donner une Master class de danse en France prochainement.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bien que discrète sur sa vie privée, Erika Sanz est sortie avec le chanteur et danseur Junior Miguez pendant qu'ils tournaient ensemble dans la série Un, dos, tres. Elle a aussi eu une relation amoureuse avec l'acteur Mario Casas, rencontré sur le tournage de la série SMS, des rêves plein la tête.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Proyecto dos de Guillermo Groizard
  • 2012 : Fuera de foco de Esteban Ciudad et José Manuel Montes (film indépendant)
  • 2012 : Día roto (Broken day) de Néstor F. Dennis

Télévision[modifier | modifier le code]

Webséries[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Manos arriba
  • 2002 : Melodías tóxicas
  • 2004 : El origen del principio
  • 2005 : SE X ES
  • 2005 : Una tarde
  • 2007 : Cuando Apolo encontró a Dionisos
  • 2008 : Latex Puppen
  • 2008 : La casa Brown
  • 2009 : Actos impuros

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Historia d'uns pocs avec la maison culturelle de Silla
  • 2000 : Pic-Nic avec la compagnie Berroguard
  • 2001 : Ay! Quin embolic avec la compagnie Berroguard
  • 2001 : Els ulls de la gata avec la compagnie Bimba Teatro
  • 2001 : Fausto 5.0 avec la compagnie La Fura dels Baus
  • 2001 : La navaja en el ojo avec la compagnie La Fura dels Baus
  • 2009-2010 : Sé infiel y no mires con quién de Ray Cooney et John Chapman

Danse[modifier | modifier le code]

  • 2008-2010 : Lokomamia, compagnie fondée par Ruben Nsue


Erika Sanz a également fait partie aux débuts des années 2000 de la compagnie Estilo salvaje fondée par Junior Miguez et a aussi créé sa propre compagnie de danse, Life company, aujourd'hui dissoute. Elle a également été danseuse dans le programme télévisée Surprise, Surprise à Miami, a donné un cours aux États-Unis durant l'été 2003 et fut professeur de danse afro, latine, jazz et hip-hop à Madrid, Valence, Alicante et Murcie ainsi que dans l'école de danse de Beatriz Luengo. Elle donne parfois des cours dans des écoles espagnoles et a comme projet de donner une Master class en France prochainement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]