Erika Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enrica Bianchi Colombatto, connue sous le nom de scène Erika Blanc (née le 23 juillet 1942 à Gargnano, dans la province de Brescia) est une actrice italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erika Blanc passe son enfance dans sa région de naissance, sur les bords du lac de Garde et entre dans le monde du spectacle sous le nom de sa grand-mère, à consonance française, Blanc.

Au début des années 1960, elle participe à quelques romans-photo, et rencontre son mari.

C'est en 1965 qu'elle entame une carrière cinématographique avec quelques petits rôles dans des films d'espionnage. Elle acquiert une réputation internationale avec Operazione Paura (1966) de Mario Bava. Dans ses interventions les plus notables, on cite Riusciranno i nostri eroi a ritrovare l'amico misteriosamente scomparso in Africa? (1968) d'Ettore Scola, et l'érotique Io, Emmanuelle (1969) de Cesare Canevari. Elle est d'ailleurs la première actrice à incarner l'héroïne créée par Emmanuelle Arsan, cinq ans avant l'interprétation de Sylvia Kristel.

Elle a aussi participé à un certain nombre de western spaghetti, tel Spara, Gringo, spara (1968) de Bruno Corbucci.

Séparée de son mari, elle fréquente l'acteur Alberto Lionello, avec lequel elle vit et travaille 18 ans durant (jusqu'en 1994, la mort de celui-ci) ils ont plusieurs pièces de théâtre en commun à leur actif. Elle continue de contribuer à diverses productions tant cinématographiques que télévisées. Elle a reçu diverses récompenses, dont le prix Flaiano. Elle vit près de Piacenza, dans les collines du Val Tidone.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Mariée à Bruno Gaburro en 1962, dont elle a une fille, Barbara. Séparée de lui, elle a vécu avec Alberto Lionello.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Nommée au Italian National Syndicate of Film Journalists en 2003 en vue du ruban d'argent de meilleur second rôle féminin (Migliore Attrice non Protagonista) pour : Ilaria Alpi - Il più crudele dei giorni (2002) ainsi que pour Poco più di un anno fa (2003).
  • Prix de la meilleure actrice en second rôle (Best Supporting Actress au Festival du film de Flaiano en 2005 pour Cuore sacro (2005)
  • Nommée aux Donatello Awards de 2005 en vue du David de Meilleur second rôle féminin (Migliore Attrice non Protagonista) pour : Cuore sacro (2005)
  • Nommée au Italian National Syndicate of Film Journalists en 2006 en vue du ruban d'argent de meilleur second rôle féminin (Migliore Attrice non Protagonista) pour Cuore sacro (2005)

Liens externes[modifier | modifier le code]