Erik Neveu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neveu.

Erik Neveu

Naissance 28 août 1952 (62 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Formation

Erik Neveu, né le 28 août 1952[1], est un sociologue et politiste français. Il est professeur des universités agrégé en science politique et enseigne à Sciences Po Rennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses travaux ont débuté par des études sur le rock (La Thématique idéologique de la pop-musique, 1975) et, en 1981, une thèse sur l'idéologie dans les romans d'espionnage français (S.A.S, etc.). Ses recherches suivantes ont souvent porté sur les enjeux politiques et sociaux des pratiques culturelles.

Il est l'auteur en 2003 d'un petit manuel de la collection Repères, Introduction aux Cultural Studies, avec Armand Mattelart, qui constitue une des références de ce champ de recherche encore largement méconnu en France.

Dans Sociologie des mouvements sociaux (1996) il dresse un panorama de cette branche relativement récente de la sociologie, aussi bien dans la tradition francophone qu'anglophone. Cet ouvrage présente un certain intérêt dans la mesure où la plupart des chercheurs anglophones ne sont pas traduits.

EN 2009, il explore à nouveau une discipline de la sociologie encore méconnue en France, en publiant une introduction aux Gender Studies avec Christine Guionnet dans Féminins / Masculins. Sociologie du genre.

Il a été doyen de la faculté de Droit de Rennes, puis directeur de Sciences Po Rennes de 2004 à 2009.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'idéologie dans le roman d'espionnage, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1985
  • Regards sur la fraude fiscale, direction avec Loïc Cadiet, Paris, Economica, 1986
  • Espaces publics Mosaïques. Acteurs, arènes et rhétoriques des débats publics contemporains, avec Bastien François, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1999
  • Sociologie du journalisme, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2001 (1re édition)
  • Une société de communication ?, Paris, Éditions Montchrestien, coll. « Clefs », 1997 (4e édition en 2006)
  • Political Journalism. New Challenges, New Practices, avec Raymond Kuhn, New York et Londres, Routledge, 2002
  • Introduction aux Cultural Studies, avec Armand Mattelart, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2003
  • Norbert Elias et la théorie de la civilisation : lectures et critiques, direction avec Yves Bonny et Jean-Manuel de Queiroz, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2003
  • Sociologie du journalisme, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2004 (2e édition)
  • Bourdieu and the Journalistic Field, direction avec Rodney Benson, Cambridge, Polity Press, 2004
  • Lire le noir : enquêtes sur les lecteurs de récits noirs, avec Annie Collovald, Paris, Bibliothèque publique d'information, 2004
  • Sociologie des mouvements sociaux, La Découverte (Repères), Paris, 1996, 4e édition en 2004
  • Féminins / Masculins. Sociologie du genre, avec Christine Guionnet, Amand Colin (U2), Paris, 2009 (2ème édition)
  • Sociologie du journalisme, Paris, La Découverte (Repères), 2009, (3e édition)
  • Les mots de la communication politique, 2012, Presses universitaires du Mirail
  • Sociologie du journalisme, Paris, La Découverte (Repères), 2013, (4e édition)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF