Erik Bergman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergmann.

Erik Bergman

Description de l'image ErikBergman-middle.jpg.
Naissance
Nykarleby, Drapeau de la Finlande Finlande
Décès (à 94 ans)
Helsinki, Drapeau de la Finlande Finlande
Activité principale Compositeur
Distinctions honorifiques Médaille Pro Finlandia

Erik Valdemar Bergman, né le à Nykarleby, mort le à Helsinki est un compositeur finlandais. Il est considéré comme un pionnier de la musique moderne finlandaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erik Bergman a étudié la musique à l'Académie Sibelius d'Helsinki où il est élève de Bengt Carlsson (composition), d'Erik Furuhjelm et d'Ilmari Hannikainen (piano), puis à Berlin de 1937 à 1939 il travaille avec Heinz Tiessen, enfin à Ascona avec Wladimir Vogel de 1949 à 1950. Il enseigne la composition de 1963 à 1976 à l'Académie Sibelius. Il a aussi été chef de chœur jusqu'en 1978 avant de cesser de diriger. Voyageur infatigable, Bergman était aussi un passionné d'instruments de musique de divers pays, qu'il collectionnait. Au-delà des instruments, il s'est beaucoup intéressé aux origines de la musique européenne. Bergman fut un précurseur de la musique moderne en Finlande; il est notamment le premier à utiliser le dodécaphonisme (1954) et le sérialisme, après s'être affranchi du post-romantisme et de l'influence de Sibelius perceptibles dans ses premières compositions. Professeur renommé, il a écrit une œuvre imposante (plus de 100 numéros d’opus) dans laquelle la voix tient une place prépondérante.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Trois fantaisies pour clarinette et piano, op. 42 (1953-1954)
  • Adagio pour chœur d'hommes, baryton, flûte et vibraphone (1957).
  • Aubade, pour orchestre op. 48 (1958)
  • Aton pour baryton, récitant, chœur et orchestre (1959)
  • Simbolo, pour orchestre (1960)
  • Concertino da camera op. 53 (1961)
  • Sela, pour baryton, chœur et orchestre (1962)
  • Circulus, pour orchestre (1965)
  • Requiem över en död diktare (1970)
  • Missa in honorem Sancti Henrici (1971)
  • Colori ed improvvisazioni, pour orchestre op. 72 (1973)
  • Bardo Thödol, pour récitant, mezzo-soprano, baryton, chœur et orchestre, d'après le Livre des Morts tibétain op. 74 (1974)
  • Noa, pour baryton, chœur et orchestre op. 78 (1976)
  • Triumf att finnas till, pour soprano, flûte et percussion (1978)
  • Dualis, pour violoncelle et orchestre (1978)
  • Morgonens fåglar, pour flûte et orchestre op. 89 (1979)
  • Concerto pour piano op. 94 (1980-1981)
  • Concerto pour violon op. 99 (1982)
  • Lemminkäinen, d'après le Kalevala, pour récitant, mezzo-soprano, baryton et chœur op. 103 (1984)
  • Lament and Incantation, pour soprano et violoncelle op. 106 (1985)
  • Det sjungande trädet, opéra op. 110 (1995)
  • The Maestro and his Orchestra, pour violon et cordes (1996)
  • Cadenza, pour hautbois et orchestre op. 137 (1996)
  • Concerto pour violoncelle (1998)

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]