Erik Bergman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergmann.

Erik Bergman

alt=Description de l'image ErikBergman-middle.jpg.
Naissance 24 novembre 1911
Nykarleby, Drapeau de la Finlande Finlande
Décès 24 avril 2006 (à 94 ans)
Helsinki, Drapeau de la Finlande Finlande
Activité principale Compositeur
Distinctions honorifiques Médaille Pro Finlandia

Erik Valdemar Bergman, né le 24 novembre 1911 à Nykarleby, mort le 24 avril 2006 à Helsinki est un compositeur finlandais. Il est considéré comme un pionnier de la musique moderne finlandaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erik Bergman a étudié la musique à l'Académie Sibelius d'Helsinki où il est élève de Bengt Carlsson (composition), d'Erik Furuhjelm et d'Ilmari Hannikainen (piano), puis à Berlin de 1937 à 1939 il travaille avec Heinz Tiessen, enfin à Ascona avec Wladimir Vogel de 1949 à 1950. Il enseigne la composition de 1963 à 1976 à l'Académie Sibelius. Il a aussi été chef de chœur jusqu'en 1978 avant de cesser de diriger. Voyageur infatigable, Bergman était aussi un passionné d'instruments de musique de divers pays, qu'il collectionnait. Au-delà des instruments, il s'est beaucoup intéressé aux origines de la musique européenne. Bergman fut un précurseur de la musique moderne en Finlande; il est notamment le premier à utiliser le dodécaphonisme (1954) et le sérialisme, après s'être affranchi du post-romantisme et de l'influence de Sibelius perceptibles dans ses premières compositions. Professeur renommé, il a écrit une œuvre imposante (plus de 100 numéros d’opus) dans laquelle la voix tient une place prépondérante.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Trois fantaisies pour clarinette et piano, op. 42 (1953-1954)
  • Adagio pour chœur d'hommes, baryton, flûte et vibraphone (1957).
  • Aubade, pour orchestre op. 48 (1958)
  • Aton pour baryton, récitant, chœur et orchestre (1959)
  • Simbolo, pour orchestre (1960)
  • Concertino da camera op. 53 (1961)
  • Sela, pour baryton, chœur et orchestre (1962)
  • Circulus, pour orchestre (1965)
  • Requiem över en död diktare (1970)
  • Missa in honorem Sancti Henrici (1971)
  • Colori ed improvvisazioni, pour orchestre op. 72 (1973)
  • Bardo Thödol, pour récitant, mezzo-soprano, baryton, chœur et orchestre, d'après le Livre des Morts tibétain op. 74 (1974)
  • Noa, pour baryton, chœur et orchestre op. 78 (1976)
  • Triumf att finnas till, pour soprano, flûte et percussion (1978)
  • Dualis, pour violoncelle et orchestre (1978)
  • Morgonens fåglar, pour flûte et orchestre op. 89 (1979)
  • Concerto pour piano op. 94 (1980-1981)
  • Concerto pour violon op. 99 (1982)
  • Lemminkäinen, d'après le Kalevala, pour récitant, mezzo-soprano, baryton et chœur op. 103 (1984)
  • Lament and Incantation, pour soprano et violoncelle op. 106 (1985)
  • Det sjungande trädet, opéra op. 110 (1995)
  • The Maestro and his Orchestra, pour violon et cordes (1996)
  • Cadenza, pour hautbois et orchestre op. 137 (1996)
  • Concerto pour violoncelle (1998)

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]