Erich Ponto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erich Ponto

Description de l'image  Fotothek df pk 0000156 028 Aufnahmen von M. Friedrichs, M. Fischer, Hermann Matern, Arno Schellenberg und F.jpg.
Naissance 14 décembre 1884
Lübeck
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 4 février 1957 (à 72 ans)
Stuttgart
Profession Acteur
Films notables Les Rothschilds
Ce diable de garçon
Docteur Praetorius
Le Troisième Homme

Erich Johannes Bruno Ponto (né le 14 décembre 1884 à Lübeck, mort le 4 février 1957 à Stuttgart) est un acteur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le plus jeune des quatre enfants d'Ida Albers et de Ludwig Ponto, des commerçants. Ils déménagent ensuite à Hambourg.

Il étudie d'abord la pharmacie, avec Wilhelm Conrad Röntgen parmi ses professeurs. Mais à côté, il joue avec des amis des pièces classiques. De 1905 à 1908, il suit une formation d'acteur.

Il obtient son premier engagement au Stadttheater Passau (de) puis à Liberec. En 1916, il épouse Tony Kresse avec qui il a une fille, Eva, et un fils, Klaus (de), qui deviendra acteur. Erich Ponto est aussi l'oncle de Jürgen Ponto.

Dans les années 1910, il fait quelques apparitions dans des films muets comme Der Geiger von Meißen. En 1914, il arrive à Dresde, où il restera jusqu'en 1947. En 1920, il joue dans son premier film, mais il ne revient au cinéma que dix ans plus tard. Durant le Troisième Reich, il joue dans des films de propagande comme Les Rothschilds, Blutsbrüderschaft (de) ou Ich klage an. Il est remarquable en médecin dans Ce diable de garçon ou Docteur Praetorius. En 1949, il joue avec Orson Welles dans Le Troisième Homme.

À côté du cinéma, il joue toujours au théâtre entre Berlin et Dresde. Après la guerre, il devient directeur du Staatsschauspiel Dresden (de) et découvre les acteurs Rolf Ludwig (de) et Gert Fröbe. Il se présente aux élections de 1946, sur la liste du KPD à côté de Victor Klemperer. Mais il quitte la ville, ne voulant pas de l'intervention des Soviétiques, et arrive au Staatsoper Stuttgart. En 1950, Heinz Hilpert l'engage au Deutsches Theater Göttingen (de). En 1954, il est fait chevalier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne.

Il passe les dernières années de sa vie à écrire sur sa vie ou de la poésie. Il vit avec sa dernière compagne, l'actrice Edith Heerdegen (de), une de ses anciennes élèves. Il meurt le 4 février 1957 d'une longue maladie qui ne l'a pas empêché de jouer. Le film Der Stern von Afrika est pour lui un film posthume.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :