Eric Shipton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shipton.

Eric Earle Shipton, né le 1er août 1907 au Sri Lanka et mort le 28 mars 1977 en Angleterre, est un alpiniste, explorateur et écrivain britannique, spécialiste de l'Himalaya.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mont Kenya

Né le 1er août 1907 à Ceylan (aujourd'hui le Sri Lanka), où son père tenait une plantation de thé, le jeune Eric fut emmené par sa mère à Londres, à l'âge de huit ans, pour y faire des études. Ayant échoué au concours d'entrée à Harrow, il fut envoyé à l'école Pyt House dans le Wiltshire[1]. Sa première rencontre avec la montagne remonte à un séjour qu'il fit dans les Pyrénées avec sa famille à l'âge de 15 ans. L'été suivant, il parcourut la Norvège avec un camarade d'école et, moins d'un an après, s'était engagé à fond dans l'alpinisme[2].

Infatigable voyageur, Eric Shipton visite toutes les montagnes du monde et devient un spécialiste de l'Himalaya et de l'Asie centrale. Il est l'un des derniers représentants des alpinistes-explorateurs, préférant aux ascensions difficiles la découverte de montagnes inconnues, tout en promouvant les expéditions ultra-légères qui dans ce type d'alpinisme allient mobilité et efficacité. À la fin des années 1920 il participe à l'exploration du mont Kenya, puis au début des années 1930 à celle du Rwenzori (entre Ouganda et République démocratique du Congo) et à celle du Garhwal (1931 et 1934). Cette dernière expédition, menée avec Tilman et trois porteurs sherpas, est une étonnante campagne d'exploration de conception légère, qui permet, deux ans plus tard, de vaincre la Nanda Devi. Shipton participe en outre aux expéditions britanniques à l'Everest de 1933, 1935, 1936 et 1938. Il retourne dans le Garhwal en 1936, explore le Karakoram en 1937 et le Hunza en 1939. Nommé consul à Kachgar, il a le loisir d'explorer les monts Tian et une partie de la cordillère du Kunlun. En 1951, Shipton est le premier à accéder au versant Népalais de l'Everest, dont il juge l'ascension possible. Au cours de l'expédition, il découvre et photographie une série d'empreintes étranges sur les pentes sud-ouest du glacier Menlung, à 6 100 mètres d'altitude, traces supposées appartenir au légendaire yéti. L'année suivante, il fait partie d'une expédition de reconnaissance au Cho Oyu. À l'automne 1952, il est d'abord choisi pour diriger l'expédition anglais à l'Everest de 1953, mais des divergences de vue avec les promoteurs de l'expédition font qu'il est remplacé par un militaire, John Hunt. En 1957 il prend part à l'exploration du glacier de Siachen (Karakoram) et en 1961 il visite la Terre de Feu et en particulier la cordillère Darwin.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Nanda Devi. Hodder and Stoughton, London, 1936.
  • Blank on the map. Hodder & Stoughton, London, 1938.
  • Upon That Mountain. Hodder and Stoughton, London, 1943.
  • The Mount Everest Reconnaissance Expedition 1951. Hodder and Stoughton, London, 1952.
  • Mountains of Tartary. Hodder and Stoughton, London, 1953.
  • Land of Tempest. Hodder and Stoughton, London, 1963.
  • That Untravelled World. Charles Scribner and Sons, 1969.
  • The Six Mountain-Travel Books. Mountaineers' Books, 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Peter Steele, Eric Shipton: Everest and Beyond, Mountaineers' Books.
  2. (en) Eric Shipton, Upon That Mountain, Hodder and Stoughton, London, 1943.