Eric Panic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eric Panic au Bar Le Vestiaire de Montréal.

Eric Panic est un groupe de musique punk québécois formé en 2003 dissous en 2008.

Description[modifier | modifier le code]

Né des cendres de l’ancien groupe Penelope, à la suite du départ de Francis Bédard ; Julie Berthold et Éric Roberge fondent, avec Patrice Papillon et Gérald Doré, leur nouveau groupe Eric Panic. Le premier album, Catharsis, est enregistré à Montréal en janvier 2004 sur Union Label Group. Il est réalisé par Matt Collyer du groupe The Planet Smashers. Le groupe a produit 4 vidéoclips de cet album (La Récréation, Les majeurs fendent l’air, Ma vie à huis clos et Le Duel) qui ont été diffusés à grande échelle sur les ondes de MusiquePlus. Le groupe a effectué plusieurs tournées partout au Québec et dans les Maritimes pour ainsi devenir l'un des groupes punks les plus reconnus du Québec[réf. nécessaire]. Ils ont notamment eu la chance de faire la première partie du groupe américain de rock Good Charlotte au stade Uniprix de Montréal.

Un deuxième album, intitulé Le combat est au jardin, a été enregistré au studio Wild de Saint-Zénon en août 2006. L’album, réalisé par Pierre Rémilliard, est disponible depuis le 17 octobre 2006. Le premier extrait diffusé sur les radios est L’Animal optimal et un vidéoclip a été produit. Le groupe a été invité à partir en tournée en France dans le cadre du « Kill Tour Elite » avec les Japonais de Coquettish et les punk-pitres français Guerilla Poubelle.

Ils écrivent des chansons en français sur différents thèmes tels les horreurs du monde (Welcome to Guantanamo), l’idéologie punk (Nos majeurs fendent l’air), la solitude (Adelard Attend), le militarisme juvénile (Soldat de plomb ou d’argent).

Dissous en 2008 la majorité des membres forment le groupe Operation dynamo[1].

Membres[modifier | modifier le code]

Formation 2004-2008[modifier | modifier le code]

  • Éric Roberge alias « Rick-Simon Panic » (Anciennement Rick Panic) : voix et guitare
Éric fut tour à tour chanteur, guitariste et batteur dans divers formations dont Vermin, Beefriendz, Release Complete Overload et Penelope.
  • Julie Berthold alias « Julie Panic » : voix, guitare, violon, piano
Julie fut guitariste dans les groupes Penelope, Beefriendz et les Shox Sisters.
  • Gérald Doré alias « Max Panic » : batterie
Gérald fut membre du groupe Vermin et Release Complete Overload avec Éric Roberge et Patrice Papillion
  • Jean-François Cloutier alias « Jeff Panic » : basse
Jean-François se joint au groupe en 2004 comme bassiste après l’enregistrement de Catharsis et participa activement à la vie du groupe depuis.

Ancien membre[modifier | modifier le code]

  • Patrice Papillon alias « Pat Panic » : basse (2003-2004)
Patrice fut membre des groupes Vermin et Penelope 2e génération.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2003
    • Compilation Made in Kébek 2 (1er avril 2003) : Le Duel (sous le nom de Penelope)
  • 2004
    • Chrome Desjardins Volume 1 : Récréation
    • Compilation Liberté Fest (2004) : 9. Rumeurs
    • Compilation Nouvelle Vague Volume 1 (4 novembre 2004) : 1. Les majeurs fendent l’air
  • 2005
    • Quebec Punk Scene Vol. 1 (28 février 2005) : 12. À quoi on joue ?
    • Compilation Québec Émergent 2005 (2005) : 8. Les majeurs fendent l’air
    • Compilation Nouvelle Vague Volume 2 (1er novembre 2005) : 7. Le Duel
  • 2006
    • Split CD Eric Panic + Indice doktane (23 mars 2006) :
      • 1. Les majeurs fendent l’air
      • 2. Récréation
      • 3. Ma vie à huis clos
      • 4. Le grand Miroir

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 Récréation
  • 2004 Les majeurs fendent l’air
  • 2005 Ma vie à huis clos
  • 2005 Le Duel
  • 2006 L’Animal optimal
  • 2007 Soldat de plomb ou d’argent

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dissolution du groupe

Jean-François Cloutier, « Myspace du bassiste Jean-François Cloutier », sur Myspace,‎ 2008