Eric McFadden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eric McFadden

Description de cette image, également commentée ci-après

Eric McFadden au Viper Room à Los Angeles (2007). Photo par Chris Lea

Informations générales
Nom de naissance Eric Byron McFadden
Naissance 1er décembre 1965
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Auteur-compositeur-interprète

guitariste

Genre musical rock, blues, flamenco, musique tzigane
Instruments guitare, mandoline
Labels Bad Reputation
Site officiel EricMcFadden.com

Eric Byron McFadden (né le 1er décembre 1965 à New York) est un guitariste et chanteur américain vivant dans la région de San Francisco en Californie.

Il est réputé pour sa virtuosité à la guitare et la mandoline, ainsi que pour son sens de la mélodie et la richesse de son registre vocal, qui lui valurent d'être décrit comme "un authentique troubadour de l'ouest américain doublé d'un maestro de la 6 cordes"[1]. Son style musical, relativement inclassable, pourrait se définir comme un mélange de rock, de blues, de flamenco et de musique tzigane, bien que cela soit réducteur tant ses influences sont larges et ses projets nombreux et variés (plus d'une dizaine). Ses paroles sont généralement sombres, ses thèmes de prédilection étant, outre une vision torturée du monde du cirque et des clowns, la vie, la mort et l’amour, et plus spécifiquement les liens existant entre ces trois notions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès sa naissance en 1965, Eric McFadden baigne très vite dans la musique, sa mère ayant chanté au sein du groupe de rock underground The Fugs, tandis que son père l'initie à la musique de Jimi Hendrix et du Mahavishnu Orchestra[2],[3].

Après avoir appris la guitare à Albuquerque au Nouveau-Mexique, ayant notamment comme professeur Stanton Hirsch[4],[5], Eric déménage à Syracuse, dans l'État de New York, pendant son adolescence, où il perfectionne son enseignement, découvrant le jazz puis le flamenco.

Il joua dans un grand nombre de formations dans la région d'Albuquerque, et notamment les Angry Babies, groupe mêlant musique Punk, Rock et Heavy Metal qui a beaucoup tourné aux États-Unis et a sorti 3 albums.

Après s'être installé à San Francisco, où il vit toujours actuellement, il gagna en notoriété en devenant chanteur et guitariste du groupe Liar, formé en 1994 avec Paula O’Rourke (qu’il épousa en 1997) à la basse, Paulo Baldi, percussionniste du groupe Cake, à la batterie et Marisa Martinez Mead au violon. Celle-ci quitta le groupe en 1997 et fut remplacée par Sheila Schat, avant de reprendre sa place peu de temps après. Le premier album des Liar Devil Dog Road, ainsi que le suivant Gone Too Far, furent très bien accueillis tant par le public que par la critique[6], le groupe remportant le SF Weekly Music Awards (Wammy) en 1997 ainsi que le Bam Magazine's California Music Awards en 1998.

Avec Paulo Baldi, ils formèrent plusieurs autres groupes suscitant chaque fois l'engouement de la presse spécialisée[7], parmi lesquels Alien Lovestock, aux côtés de Anton Kozikowski à la guitare rythmique et au chant, ainsi que Charles Gasper à la basse, le Eric McFadden Trio avec James Whiton, ou encore les Eric McFadden Experience avec Paula O'Rourke, Sam Bass et Ben Barnes, avec qui il remporta un nouveau Wammy en 1998[8].

Outre ses propres projets, Eric a joué pendant deux ans de la guitare et de la mandoline pour Georges Clinton et les P-Funk All-Stars. En 2004, il rejoignit le groupe Stockholm Syndrome du bassiste Dave Schools et du batteur Wally Ingram (qui a notamment joué pour Sheryl Crow et Tracy Chapman). Il a également joué avec le groupe Living Colour, le bluesman Bo Diddley, Joe Strummer, le leader des Clash, ou encore Les Claypool du groupe Primus. Plus récemment, il a accompagné l’ex-Animals Eric Burdon lors de sa tournée de 2006[9],[10], aux côtés de Paula O’Rourke.

En 2005, Eric McFadden signe sur le label français Bad Reputation, lequel fait paraître, outre les rééditions de ses albums Devil Moon et Diamonds to Coal ainsi qu'un double best of de l'ensemble de ses projets titré Dementia, ses dernières réalisations tant en solo qu'au sein du Eric McFadden Trio.

En mai 2011, il fait la première partie de Zucchero lors des dates françaises de sa tournée mondiale.

Matériel[modifier | modifier le code]

Guitares :

Micros :

Pédales d'effet :

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums solo

  • 2000 : Eric McFadden
  • 2003 : Devil Moon
  • 2006 : Dementia
  • 2007 : Let’s Die Forever…Together
  • 2009 : Train to Salvation
  • 2010 : Pull A Rabbit Out Of His Hat - Tribute Vol.2
  • 2011 : Bluebird On Fire

Eric McFadden Trio

  • 2002 : The Un-Official Non-Japanese Import of the Not So Secret Northwest Club Shows (live)
  • 2003 : Diamonds to Coal
  • 2005 : Joy Of Suffering
  • 2008 : Want Me Too (EP)
  • 2008 : Delicate Thing

The Eric McFadden Experience

  • 1996 : Who's Laughing Now?
  • 1999 : Our Revels Now Are Ended

Eric McFadden & Wally Ingram

  • 2005 : Alektorophobia

IZM

Alien Lovestock

  • 1997 : We Are Prepared To Offer You
  • 2000 : Planet of the Fish

Eric McFadden & Stanton Hirsch

  • 1998 : Live at the Dingo
  • 2004 : Captured Alive - Doin' Jazz (live)

Sons of Crack Daniels

Far Away Brothers

  • 1998 : Long Ago and Far Away
  • 1999 : Start The Engine & Drive Away

Holy Smokes

  • 1999 : Holy Smokes

LIAR

  • 1995 : Devil Dog Road
  • 1997 : Gone Too Far

Angry Babies

  • 1988 : From The Womb
  • 1992 : Mr. Toyhead

Participations[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • « Mr. Toyhead », issu du second album des Angry Babies
  • « Everything Good », issu de l'album « Gone Too Far » du groupe Liar
  • « Wiser Than Jesus », issu de l'album « We Are Prepared To Offer You » du groupe Alien Lovestock
  • « Under Her Curse », issu de l'album « Our Revels Are Ended » des Eric McFadden Experience
  • « What is They? », issu de l'album « Diamonds to Coal » du Eric McFadden Trio (feat. Pat mAcdonald)
  • « The Ghost of Saint Patrick ? », issu de l'album « Eric McFadden Trio » du Eric McFadden Trio
  • « Did you hear that sound? » issu de l'album « Let’s Die Forever…Together », réalisé par Régis Raffin
  • « Where is Ferdinand? », issu de l'album « Train of Salvation », réalisé par Régis Raffin
  • « Wake Up Dead Man », reprise d'un titre de U2
  • « Womanizer », reprise d'un titre de Britney Spears
  • « Ashes to Ashes », reprise d'un titre de David Bowie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Interview with Eric McFadden », sur http://www.cincygroove.com,‎ 6 octobre 2008
  2. (en) Eric McFadden’s Multi-Colored Iconoclastic Gypsy Soul EQ Magazine
  3. (en) Eric McFadden’s Multi-Colored Iconoclastic Gypsy Soul GuitarPlayer.com, avril 2006
  4. (en) http://www.stanhirsch.com/bio/
  5. (en) « ERIC MCFADDEN », sur http://www.jambase.com,‎ 30 mai 2003
  6. (en) Liar - Fan appreciation page
  7. (en) http://www.ericmcfadden.com/pagesgoth/reviews.html
  8. (en) http://www.sfweekly.com/1998-10-21/music/wammies-winners
  9. (en) « Eric Burdon & The New Animals », sur http://www.jambase.com (consulté le 16 mai 2011)
  10. (en) « Eric McFadden on tour », sur http://www.jambase.com,‎ 20 avril 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]