Eric Larson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Larson.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Erik Larsen.

Eric Larson

Nom de naissance Eric Cleon Larson
Naissance 3 septembre 1905
Cleveland, Utah
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 25 octobre 1988
La Cañada Flintridge, Californie
Profession dessinateur, animateur

Eric Cleon Larson est un dessinateur et animateur américain, né le 3 septembre 1905 et mort le 25 octobre 1988[1]. Il était membre de la légendaire équipe des "Nine Old Men" des studios Disney.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eric Larson est né le 3 septembre 1905 à Cleveland dans l'Utah. Après des universitaires de journalisme, il parcourt les États-Unis pour différents magazines en tant que freelance. En 1933, il obtient une poste de détaché permanent à Los Angeles pour réaliser une émission radiophonique nommée "The Trail of the Viking" pour KHJ Radio. La même année il se présente sur les conseils d'un couple d'amis dessinateurs aux studios Disney. Il est engagé directement en tant qu'assistant dessinateur en 1933[2].

Pendant les années suivantes, Eric participe aux films tel que Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), Fantasia (1940), Bambi (1942), Cendrillon (1950), Alice au pays des merveilles (1951), Peter Pan (1953), La Belle et le Clochard (1955), Le Livre de la Jungle (1967) et La Belle au bois dormant (film, 1959) (1959).

Pour Les 101 Dalmatiens (1961), il est nommé réalisateur mais par la suite il ne sera plus jamais réalisateur pour Disney et sera assigné à des postes d'animateur personnage ou simple animateur[3]. Il participa aussi à plus de 20 courts métrages et 5 émissions spéciales de télévisions. Il occupa aussi un poste de consultant.

On peut citer parmi les œuvres auxquelles il a participé son travail sur :

  • Peg dans La Belle et le Clochard
  • les vautours dans Le Livre de la Jungle
  • le vol au-dessus de Londres vers le pays imaginaire dans Peter Pan
  • Brer Rabbit, Brer Fox et Brer Bear dans Mélodie du Sud)

En 1973, il est désigné pour diriger un vaste programme de recherche et de formation de nouveaux animateurs de talents pour les besoins du studio[2]. Ce programme qui se poursuit encore de nos jours a été lancé à une période cruciale de l'activité de Disney, à un moment où la plupart des anciens animateurs partaient à la retraite après souvent plus de quarante ans de carrière. À partir de la fin des années 1970, il recrute de nombreuses grandes figures actuelles de l'animation dont :

Brad Bird, Don Bluth, Tim Burton, Randy Cartwright, Ron Clements, Andreas Deja, Gary Goldman, Dan Haskett (en), Glen Keane, John Lasseter, John Musker, Richard Rich, John Pomeroy, Joe Ranft, Jerry Rees, Henry Selick et Tad Stones

Eric Larsen a pu prendre sa retraite en 1986. Dans une interview de l'époque, il déclare : "Il n'est pas important de savoir combien de temps on a travaillé ici mais combien on a pu offrir des moments de joie et qu'est-ce qu'on a tous pu accomplir. Si je pense à ma contribution aux longs métrages d'animation, que beaucoup de gens trouvent si sympathiques, alors je ressens un sentiment de bien-être."[4]

Il est décédé le 25 octobre 1988 à La Cañada Flintridge en Californie. Il fut nommé Disney Legend l'année suivante à titre posthume.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

En 1989, il est nommé Disney Legend aux côtés des autres "Nine Old Men".

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Eric Larson sur l’Internet Movie Database
  2. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 319
  3. (en) John Canemaker, Walt Disney's Nine Old Men & The Art of Animation, p. 76.
  4. Traduction du néerlandais : "Het is niet belangrijk hoe lang ik hier gewerkt heb maar hoeveel ik ervan heb genoten en wat ik uiteindelijk allemaal heb bereikt. Als ik denk aan mijn bijdrage aan de tekenfilms die veel mensen zo leuk vinden, dan geeft me dat een goed gevoel."