Eric Brouta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eric Brouta est un auteur, un compositeur, un interprète et un musicien de musique zouk, né le 10 novembre 1961 et mort le 8 mai 2014 (à 52 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Eric Brouta a démarré sa carrière musicale en 1977, batteur au sein d'un petit groupe de reggae nommé Smoke.

Puis, il a continué sa route, toujours en tant que batteur, dans le groupe de Francky Vincent, Tabou n°2, mais aussi avec les Vikings de la Guadeloupe, Week-End... et surtout Expérience 7 avec lequel il interprète sa première chanson qui est un succès et qui fait le tour de l'Afrique: Mwen ké déviré.

En 1985, il apparaît de plus en plus souvent dans le paysage du show business antillais grâce à une chanson sortie d'un album réalisé en collaboration avec Frédéric Caracas, Chèché-mwen, mais aussi grâce à un look atypique. En effet, Eric Brouta porte des lunettes noires qui font désormais partie de son style. Ainsi, il intègre l'écurie Debs et collabore à différents albums (notamment avec Luc Léandry, Francky Vincent...) en tant que chanteur, réalisateur, arrangeur ou simplement musicien.

Mais il commence réellement sa carrière solo en 1987.

Son véritable succès, qui aujourd'hui fait partie intégrante du patrimoine musical antillais, est une chanson de 1988 intitulée Téléphone.

Depuis quelques années, Eric Brouta se fait de plus en plus rare. Il apparaît quelquefois dans certaines réalisations de son éternel ami Luc Léandry.

Il a participé dans un titre de Spart M.C., Apiyé.

En 2011, Ali Angel l'invite sur son album Hit me again et reprend en duo avec lui son vieux tube de 1985, Chèché-mwen.

Le 17 et 18 juin 2011, il fait partie des artistes invités par Jacob Desvarieux sur la mythique scène du Zénith de Paris à l'occasion du concert anniversaire du Grand Méchant Zouk. Durant ces deux soirs, Brouta enflamme les milliers de personnes présentes à l'occasion en interprétant Nadia (mété-w an kontakt) et le célébrissime Téléphone.

Il décède d'une longue maladie, le 8 mai 2014.

Discographie en solo[modifier | modifier le code]

  • Premier album (Dékolé) (1987) - Sonodisc[1]
  • Deuxième album (Mwen ké déviré)(1988) - Debs Music
  • Troisième album (Trafik)(1989) - Debs Music
  • Quatrième album (Tou paré)(1990) - Debs Music
  • Zouk connection (1991) - Debs Music
  • Over the top (1992) - Debs Music
  • Randezouk (1993) - Debs Music
  • Zouk 5 étoiles (1995) - Debs Music
  • Le swing (1996) - Debs Music
  • After (1996)- Phoenix Records
  • Vingtième anniversaire (2004) - Pastel Prod.

Discographie en collaborations[modifier | modifier le code]

  • Ouvè ban-mwen (1985) - Moradisc, avec Frédéric Caracas
  • Amitiés sincères (2004) Phoenix Records, avec Eddy Negrit et Sartana, ils fondent tous les trois le groupe NSB.

Compilation[modifier | modifier le code]

  • Story (2007) - Debs Music
  • La grande rencontre - Luc Léandry / Eric Brouta (2012) - Debs Music

Participations[modifier | modifier le code]

  • 15 ans déjà... (putain !), album de Francky Vincent
  • Sé pou vou sur l'album Punch créole (1989) de Luc Léandry
  • Meddley sur l'album On dot kout chenn (1994) réalisé par Luc Léandry et Luigi Bocage
  • Koman zot yé (no woman no cry) sur l'album On dot kout chenn (1994) réalisé par Luc Léandry et Luigi Bocage
  • Mi débat sur l'album On dot kout chenn (1994) réalisé par Luc Léandry et Luigi Bocage
  • Lékol sur l'album Jump up (sa ka pit zouk) (1996) de Luc Léandry
  • Game boy sur l'album Jump up (sa ka pit zouk) (1996) de Luc Léandry
  • Ou dézolé sur l'album Les étoiles du zouk vol. 4 (2007) réalisé par Luc Léandry
  • Apiyé sur l'album Laisse la musique jouer (2009) de Spart M.C
  • Chèché-mwen sur l'album Hit me again (2011) d'Ali Angel
  • Rivalité, album avec Allians réalisé par JC Francois Dicktam

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.afromix.org/html/musique/artistes/eric-brouta/index.fr.html