Eres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Éditions Érès

Eres

Création 1968
Dates clés 1996
Activité Prêt-à-porter
Produits Balnéaire, Lingerie, Corseterie
Société mère Chanel
Site web www.eres.fr

Eres est une marque de vêtements balnéaires créée en mai 1968 par Irène Leroux. La marque appartient de nos jours à Chanel, depuis 1996.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'entreprise est fondée en 1968 Place de la Madeleine par Irène Leroux[1] ; Elle reprend l'entreprise de maillots de bain de ses parents[2] qui ne vendait que de manière saisonnière et décide de vendre des maillots de bain toute l'année : « on me traitait de folle » dira-t-elle[3]. Elle simplifie les modèles, supprimant armatures, baleines et coques des soutiens-gorges[3]. En 1971, elle propose le bikini dépareillé : couleurs, taille, modèle sont au choix[3].

En 1996, Chanel rachète l'entreprise[4] et Irène Leroux conserve la direction artistique[3].

Forte de sa notoriété internationale, la créatrice de la marque Irène Leroux, deux ans après le rachat par Chanel, décide d’étendre ses compétences en 1998, en créant une ligne de lingerie[5], ainsi qu'une ligne shapewear quelques années plus tard[6].

En 2007, Irène Leroux cède sa place à Valérie Delafosse[n 1], ancienne styliste pour Princesse tam.tam et de nombreuses autres marques[7],[8]. La marque développe alors son image dans le domaine de la lingerie, et édite une collection de vernis à ongles[9].

Eres dispose de son propre Lycra très résistant, breveté, surnommé « peau douce »[8], mis au point à la demande d'Irène Leroux[3]. La marque utilise également un textile surnommé « toile de parachute » séchant très rapidement[3].

La griffe, reconnue pour ses créations sobres[10], minimalistes, et colorées, est désormais présente dans plusieurs centaines de points de ventes, essentiellement des grands magasins, à Paris, Cannes, Saint Tropez, Palm Beach, Los Angeles ou encore New York, ainsi que de nombreuses boutiques en propre en Europe dont une dizaine en France. Les ateliers de la marque sont situés sur le boulevard Voltaire[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1999, la styliste Valérie Delafosse, qui prendra plus tard des responsabilités au sein de la marque, collabore durant deux ans avec la fondatrice[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Violaine Binet, « Dans les coulisses d'Eres », sur lexpress.fr/styles, L'Express,‎ 29 avril 2010 (consulté le 11 juin 2012)
  2. Delphine Roche, « La science d'Eres », Be, no 105,‎ 29 mars 2012, p. 92 à 93 (ISSN 2108-2391)
  3. a, b, c, d, e, f et g Léa Trichter-Pariente, « Eres corps et âme », L'Officiel, Éditions Jalou, no 975,‎ mai 2013, p. 98 à 99 (ISSN 0030-0403)
  4. « Eres », sur tendances-de-mode.com,‎ 19 avril 2010 (consulté le 17 août 2013)
  5. Histoire de la marque Eres
  6. Bénédicte Jourgeaud, « Le shapewear dans le grand bain », Style, sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 8 mai 2012 (consulté le 7 octobre 2012)
  7. Danielle Delaloye, « Les dessous chics de Valérie Delafosse », sur france-amerique.com,‎ 13 février 2009 (consulté le 7 octobre 2012)
  8. a, b et c Gentiane Lenhard, « Eres, la sculpture sur grâce », Le Parisien Magazine, no 21370,‎ 24 mai 2013, p. 72 et 73
  9. Frédéric Martin-Bertrand, « Qui se cache derrière Eres », Marie Claire, Groupe Marie Claire, no 730,‎ juin 2013, p. 268 (ISSN 0025-3049)
  10. « Must-Have : un maillot de bain signé Eres », sur luxe-en-france.com,‎ 21 juillet 2012 (consulté le 7 octobre 2012)