Ercole Marelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La société Ercole Marelli était une importante entreprise italienne de construction de matériel électrique, créée par Ercole Marelli en 1891. Cette société était spécialisée dans les gros équipements électriques, moteurs de locomotives, transformateurs, centrales électriques et ventilation.

Historique[modifier | modifier le code]

Ercole Marelli, ancien ouvrier de la société de matériel électrique milanaise Tecnomasio Italiano, crée en 1891 une entreprise individuelle qui garde le nom de son fondateur. La société fabrique dans un premier temps des appareils électro-mécaniques puis, à partir de 1896 conçoit et produit des « agitateurs d'air. » Ce sont nos modernes ventilateurs et centrales de traitement d'air (pour la ventilation des bâtiments climatisés), qui sont jusqu'alors uniquement fabriqués aux États-Unis. La société Ercole Marelli devient en moins de 5 ans, le leader mondial de ce type d'appareils.

Le 28 février 1900, la société individuelle se transforme en société en commandite simple et, en décembre 1905 inaugure à Sesto San Giovanni, dans la banlieue de Milan, une grande usine, desservie par le tramway Milan-Sesto-Monza. Les productions sur ce nouveau site s'étaient diversifiées avec les ventilateurs classiques mais aussi des moteurs électriques, des pompes centrifuges et des transformateurs électriques.

Les effectifs passent de 500 employés en 1906 à plus de 1 500 en 1911, dont plus de la moitié sont de jeunes femmes formées pour le contrôle des bobinages des moteurs électriques.

En 1920, la société change à nouveau de forme juridique et devient une société anonyme, une SpA - « Société par actions. »

En 1922, suite au décès de son fondateur Ercole Marelli, c'est son fils Fermo qui lui succède. Antonio Stefano Benni est élu Administrateur Délégué par le conseil d'administration. Ancien collaborateur d'Ercole Marelli depuis l'origine, il dirigea la société jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Sous la direction d'Antonio Benni, la société connaît de grands bouleversements dans sa gestion financière et dans sa politique de développement industriel. La production s'oriente vers les grosses machines qui connaissent une très forte croissance de la demande notamment les alternateurs et les transformateurs de très hautes puissances. La société fabrique également pour le compte d'importantes sociétés italiennes et européennes ses propres matériels. Pendant les années 1930, la société se tourne également vers la recherche et développe un système nouveau de commande à distance pour les laminoirs qui équipa la plupart des aciéries italiennes comme Falck SpA, Acciaierie di Terni, et Italsider. Les autres secteurs d'activité connaissent également une forte croissance comme la division propulsion navale et celui des équipements électriques pour le transport ferroviaire et routier. La division pompes se spécialise dans le domaine des applications spéciales pour les aqueducs et l'assainissement des terres.

La société connaît une telle croissance que ses effectifs, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, dépassent les 5 000 salariés. À la libération, les rênes de la société passent au fils du fondateur, Fermo Marelli. Il poursuit la stratégie de développement mise en œuvre par Antonio Benni. La société connaît encore une période de forte croissance, devient un groupe de taille mondiale et, en 1963, le groupe Ercole Marelli dépasse les 7 100 salariés.

À partir de 1968, pour faire face à la baisse importante des prix du secteur électro-mécanique, la société engage un processus de restructuration et est réorganisée en quatre secteurs d'activité :

  • Énergie,
  • Installations et systèmes industriels de traction terrestre et navale, qui équiperont la plupart des trains italiens,
  • Productions de série,
  • Aérotechnique, devenue une entité incontournables dans la ventilation des tunnels du monde entier.

En mars 1981, après de grosses difficultés financières, la société est mise sous administration judiciaire puis en liquidation. De nombreux secteurs d'activité sont repris par des grands groupes dont le secteur ferroviaire par Firema et le secteur énergie et systèmes industriels par Ansaldo.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]