Epilobium parviflorum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Epilobium parviflorum ou epilobe à petites fleurs ou encore épilobe-mollet est une plante herbacée de la famille des onagracées.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante de 30-80 cm., dressée, mollement poilue, à souche tronquée, émettant de courtes rosettes de feuilles ; tige sans lignes saillantes ; feuilles inférieures et moyennes opposées, oblongues-lancéolées, à peine denticulées, sessiles, non embrassantes ; fleurs d'un rose pâle, petites (6-7 mm. de diam.), toujours dressées, en grappes feuillées; bouton floral obtus, à sépales mutiques; pétales bilobés, dépassant à peine le calice ; 4 stigmates, étalés en croix ; capsule pubescente. On peut la trouver dans toute l'Europe jusqu'au sud de la Suède, en Asie occidentale jusqu'à l'Inde et en Afrique et Amérique septentrionale.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Usage médicinal[modifier | modifier le code]

Des extraits de la plante sont utilisés en médecine traditionnelle contre les affections de la prostate, des reins et de la vessie en raison de leur effet antioxydant et anti-inflammatoire[1],[2],[3]. Il est démontré que des extraits d'épilobe sont capables, in vitro, d'inhiber la prolifération des cellules prostatiques humaines en freinant la progression du cycle cellulaire[4].

D'autres espèces d'épilobe possèdent un pouvoir thérapeutique : l'épilobe rosé (Epilobium roseum), l'épilobe des montagnes (Epilobium montanum), l'épilobe foncé (Epilobium obscurum), l'épilobe lancéolé (Epilobium lanceolatum), l'épilobe des collines (Epilobium collinum), l'épilobe des marais (Epilobium palustre) et l'épilobe des moraines (Epilobium fleischeri).

Préparation de la tisane : ébouillanter 1 cuillérée à café d'herbes avec 1/4 de litre d'eau, laisser reposer rapidement. Boire seulement 2 tasse par jour, une le matin à jeûne et l'autre le soir une demi heure avant de se coucher.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Natures Method
  2. (en)Hevesi BT, Houghton PJ, Habtemariam S, Kéry A. Antioxidant and antiinflammatory effect of Epilobium parviflorum Schreb
  3. (en) V. Steenkamp, M. C. Gouws, M. Gulumian, E. E. Elgorashi, J. van Staden, « Studies on antibacterial, anti-inflammatory and antioxidant activity of herbal remedies used in the treatment of benign prostatic hyperplasia and prostatitis », Journal of Ethnopharmacology, vol. 103, no 1,‎ janvier 2006, p. 71–75
  4. Vitalone A et al "Extracts of various species of Epilobium inhibit proliferation of human prostate cells." J Pharm Pharmacol. 2003 May;55(5):683-90