Eosuchia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les eosuchiens (ordre des Eosuchia) forment un ordre éteint de reptiles diapsides, qui regroupait des reptiles à la base des premiers lépidosauriens tels que Youngina, mais qui n'est aujourd'hui plus utilisé au profit des Younginiformes. Selon les taxons qui y sont placés les premiers représentants de l'ordre auraient pu apparaître dès la fin du Carbonifère et s'étendre jusqu'à l'Éocène mais le consensus est que les eosuchiens sont restreints au Permien et au Triassique.

Les Eosuchia sont initialement définis par Robert Broom comme contenant tous les reptiles «thecodontiens », qui n'ont pas de fenêtre antorbitale, mais qui ont conservé les tabulaires, les postpariétaux et une grande fosse hypophysaire. Broom fait de ce taxon un nouveau sous-ordre pour y placer Youngina[1].

Une définition pour l'inclusion dans l'ordre est difficile : il est presque plus facile de dresser la liste des reptiles aux ancêtres diapsides qui n'y ont pas été inclus à un moment ou un autre. L'ordre a été presque traité comme un taxon fourre-tout pour les diapsides qui ne sont pas évidemment lépidosauriens ou archosauriens. En 1947, Romer propose l'ordre alternatif des Younginiformes concernant strictement les reptiles diapsides primitifs, en particulier une arcade jugalo-quadratojugale puissante reliant le maxillaire à un carré fixe[2].

L'eosuchien type est Youngina, un petit reptile en forme de lézard du Permien supérieur trouvé en Afrique du Sud. Cet animal et quelques autres genres forment la famille des Younginidae. Les Tangasauridae, une famille qui comprend des formes apparemment adaptées à l'évolution en eau douce, est aussi généralement inclus[3].

Dans certaines phylogénies les eosuchiens ont été traitée (probablement à tort) comme un taxon frère lépidosaurien des squamates et des rhynchocéphales[4].

Taxons de rang inférieurs[modifier | modifier le code]

Eosuchia stricto sensu (synonyme : Younginiformes)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Broom, « A new Thecodont Reptile », Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1914,‎ 1914, p. 1072-1077 (lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Broom (1914), p. 1077
  2. (en) Michel Laurin et Jacques A. Gauthier, « Autapomorphies of Diapsid Clades », Tolweb (consulté le 30 octobre 2011)
  3. (en) « Neodiapsida », Mikko's Phylogeny Archive (consulté le 30 octobre 2011)
  4. (en) « Diapsida », Tolweb (consulté le 30 octobre 2011)