Enzo Robotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enzo Robotti
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (78 ans)
Lieu Alexandrie (Italie Drapeau : Italie)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 19551968
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Italie Juventus
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1955-1956 Drapeau : Italie Sanremese 31 (0)
1956-1957 Drapeau : Italie Juventus 15 (1)
1957-1965 Drapeau : Italie Fiorentina 231 (2)
1965-1967 Drapeau : Italie Brescia 49 (1)
1967-1968 Drapeau : Italie AS Roma 21 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1958-1965 Drapeau : Italie Italie 15 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1970-1971 Drapeau : Italie Montevarchi
1971-1973 Drapeau : Italie Prato
1973-1975 Drapeau : Italie Pise
1975-1977 Drapeau : Italie Grosseto
1977-1979 Drapeau : Italie Montecatini
1980-1982 Drapeau : Italie Spezia
1982-1983 Drapeau : Italie Fano
1983-1985 Drapeau : Italie Rondinella
1985-1986 Drapeau : Italie Avellino
1987 Drapeau : Italie Cagliari
1989-1990 Drapeau : Italie Rondinella[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Enzo Robotti (né le 13 juillet 1935 à Alexandrie dans le Piémont) est un joueur de football international italien, qui jouait au poste de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Enzo Robotti est l'un des meilleurs défenseurs centraux et droit de sa génération. Il apportait le soutien offensivement.

Il fait ses débuts en Serie A avec la Juventus (jouant sa première rencontre le 13 janvier 1957 lors d'un match nul 0-0 contre Padoue), avant de véritablement s'imposer en championnat sous les couleurs de la Fiorentina, équipe avec laquelle il disputa en tout 9 saisons (obtenant comme meilleurs résultats trois seconde place consécutives entre 1957 et 1960. Il remporta également sous le maillot violet la coupe des vainqueurs de coupe 1960-1961, en battant en finale les Glasgow Rangers (le club perdit l'année suivante en finale de la même compétition contre l'Atletico Madrid). Il perdit également deux finales de Coppa Italia (en 1958 contre la Lazio et en 1960 contre la Juventus).

En 1965, Robotti quitte la viola pour rejoindre les neo-promus de Brescia, terminant ensuite trois années plus tard sa carrière avec la Roma. Après sa retraite de footballeur, il entama une carrière d'entraîneur.

En sélection[modifier | modifier le code]

En azzurro, Robotti disputa en tout quinze rencontres, participant notamment à la coupe du monde 1962 au Chili, lors de laquelle il joua ses seuls matchs nationaux avec Sandro Salvadore, et participa aux trois matchs disputés par l'équipe d'Italie.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Il commence en 1970 avec le Montevarchi, subissant une descente en Serie D. Il prend alors les rennes du Prato, puis, de 1973 à 1975, du Pise Calcio. Entre 1975 et 1977, il prend en charge Grosseto avant de retrouver Montecatini qui passa de la Serie D à la Serie C2, mais seulement suite à la réforme voulue par la FIGC à partir de la saison 1978-1979. Après une année d'inactivité, il entraîne alors le Spezia Calcio, avec qui il descend en C2.

Au cours de la saison 1982-1983, il prend en charge du Fano Calcio, avant de s'occuper du Rondinella Calcio (avec qui il obtient une quatrième place en Serie C1). Il quitte ensuite la Rondinella en 1985 d'un commun accord avec le président Ugo Poggi. En 1987, il se voit confier un nouveau challenge avec le Cagliari Calcio, à peine descendu en Serie B. Suite à cette expérience non concluante, il arrête alors d'entraîner des équipes de haut niveau pour se concentrer sur des plus petites équipes.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Fiorentina

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Almanacco illustrato del calcio 1990, edizioni Panini, pag.363

Liens externes[modifier | modifier le code]