Entroque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fossiles de crinoïdes bien préservés : les articles de la tige sont encore soudés, ce qui est rare.

Une entroque (ou encrine) est le nom donné par les paléontologues à des restes de tiges de crinoïde fossilisés.

Description[modifier | modifier le code]

Les entroques correspondent aux segments (appelés « articles » ou « encrines »[1]) constituant la structure de la tige et des bras des crinoïdes, quand ils sont retrouvés dispersés après la mort et la fossilisation de l'animal[2]. Celles-ci étant normalement tenues ensemble par des tissus mous, leur assemblage se défait généralement lors de la putréfaction. Comme ce sont des structures très minéralisées et solides, les entroques laissent des fossiles remarquablement bien préservés, parfois très abondants, et donc extrêmement instructifs pour la biostratigraphie.

Les entroques sont circulaires ou pentagonaux et présentent un vide central : ils font parfois penser à de petits boulons ou de petites étoiles à 5 branches.

Le « calcaire à entroques » est également une sorte de calcaire saturé par ces restes, que l'on peut par exemple trouver en Bourgogne et notamment à la Roche de Solutré[3].


Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Même si le mot « encrine » est plus souvent utilisé pour décrire l'animal fossile entier, et parfois seulement l'ordre des Encrinida.
  2. « définition du mot entroque », sur /dict.xmatiere.com (consulté le 13 janvier 2014).
  3. « Définition : calcaire à entroques », sur La Revue du Vin de France (consulté le 13 janvier 2014).