Entretien de l'automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Par entretien de l'automobile (ou d'une motocyclette), on entend la vérification de l'état des différents sous-systèmes d'un véhicule (moteur, direction, transmission, liaison au sol : pneumatiques et suspension, freinage, refroidissement, échappement, éclairage, électricité) et le remplacement éventuel de pièces ou de liquides.

Pour les automobiles ayant plus de cinq ans, l'entretien peut représenter une part importante du coût de revient du véhicule. Aujourd'hui, les véhicules neufs nécessitent peu d'entretien, les constructeurs automobiles contribuent à réduire ces coûts par l'amélioration de leurs qualités et de leur fiabilité. Certains constructeurs proposent aujourd'hui des garanties pouvant atteindre cinq[1] voire sept ans[2].

Moteur Alfa Romeo TZ

Entretien basique[modifier | modifier le code]

Pour un véhicule, les interventions principales sont des opérations nécessaires au maintien d'un bon niveau de performance et de sécurité. Un certain nombre de vérifications nécessaires et accessibles à tous doivent être faites régulièrement.

Quotidien[modifier | modifier le code]

  • Vérifier le fonctionnement des clignotants et des phares.

Hebdomadaire[modifier | modifier le code]

  • S'assurer du niveau correct des liquides : huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de frein (présence en général de deux réservoirs sur une moto), liquide d'embrayage hydraulique, liquide de lave-glace, électrolyte de la batterie, liquide de direction assistée.
  • Nettoyer les vitres et bien dégraisser le pare-brise.
  • Vérifier les ampoules et nettoyer les phares et les feux arrières.
  • Vérifier le fonctionnement et l'état des essuie-glaces.

Mensuel[modifier | modifier le code]

  • Contrôler à froid la pression des pneus (moto : contrôle chaque quinzaine ; considérer le mode duo). En cas de modification brutale de la température, il est important de vérifier la pression des pneus qui peuvent se retrouver très rapidement sous-gonflés ou sur-gonflés.

Entretien périodique[modifier | modifier le code]

En fonction du kilométrage[modifier | modifier le code]

Après un certain kilométrage parcouru, certaines opérations d'entretien sont nécessaires, de 7 500 km (pour les véhicules anciens) à plus de 25 000 km (pour les plus récents) :

  • L'huile moteur doit être vidangée et remplacée par une huile neuve de qualité identique. Et ce au minimum une fois par an, en effet même en absence de fonctionnement, l'huile moteur (en circuit semi-ouvert) se charge d'humidité et de poussière.
  • Toutes les deux vidanges d'huile moteur, le remplacement du filtre à huile est préconisé.
  • Avec une périodicité généralement identique, le filtre à air du moteur doit être remplacé.
  • Il convient, à l'occasion de la vidange d'huile moteur, d'effectuer un contrôle de niveau de l'huile de la boîte de vitesses, le circuit de cette huile étant de type fermé, le graissage des BdV d'autos est en général à vie, donc pas de vidange. Pour certaines motos (de marques BMW, Moto Guzzi, etc.), concernant le graissage de la BdV et de la transmission à arbre cardan, consulter le carnet d'entretien.
  • Il est aussi impératif de vérifier, à cette occasion, le niveau d'usure du système de freinage : niveau du liquide de frein, garnitures et disques.
  • Il convient d'en profiter pour effectuer une inspection visuelle de toutes les parties cachées habituellement (dessous et compartiments à accès réservé), afin de détecter toute anomalie : fuites, support cassé, pièce déformée ou prête à céder.

Suivant le type d'utilisation (ville, autoroute, zones poussiéreuses, chaleur, charge, parcours accidentés, conduite sportive), les périodicités d'entretien peuvent varier de la moitié au double.

En fonction du kilométrage et de la durée[modifier | modifier le code]

Le kit de distribution (courroie crantée, galets, pompe à eau, etc.) doit être changé généralement tous les cinq ans et en fonction du kilométrage parcouru (consulter le carnet d'entretien du véhicule). Cette opération, délicate, doit être confiée à un garagiste qualifié.

Vérification régulière[modifier | modifier le code]

Au moins une fois par an, de préférence après le printemps et la fin des pollens, remplacer le filtre d'habitacle pour éviter tout risque d'allergie.

Toute intervention commence par l'établissement d'un diagnostic de l'état du véhicule, et des éventuelles défaillances observées. De nos jours, ce diagnostic se fait à l'aide d'outils informatiques, la prise diagnostic étant présente sur toutes les automobiles récentes (normes On Board Diagnostics).

S'il peut paraître assez facile d'entretenir soi-même son automobile, ces opérations de maintenance réclament des outils appropriés. Les erreurs possibles peuvent être nombreuses, et leurs conséquences parfois catastrophiques.

En plus de conserver une valeur certaine ou cote correcte et d'être plus fiable, le véhicule entretenu respectera davantage son environnement. Un entretien régulier et soigneux permet aussi une meilleure sécurité.

Maintenance curative ou réparation[modifier | modifier le code]

Un accident peut rendre nécessaire des interventions exceptionnelles, effectuées par un garagiste qualifié. Elles peuvent aller jusqu'à des réparations complexes au niveau de la carrosserie, voire le remplacement d'organes complets. Les châssis-coques ont l'avantage d'être plus rigides mais sont aussi plus vulnérables.

En Europe, les garanties accordées à l'achat de véhicules neufs sont maintenant systématiquement de deux ans conformément à la législation. De nombreux constructeurs automobiles proposent des garanties étendues sur des durées de plus de trois ans.

L'arrivée en force de l'électronique dans l'automobile, bien qu'elle permette d'offrir de nombreuses nouvelles fonctionnalités, pose aussi de nouveaux problèmes au niveau de la maintenance et de la réparation. Les garagistes réparateurs sont de ce fait confrontés à une évolution importante de leur métier qui, de purement mécanique, devient de plus en plus électromécanique, voire informatique, ce qui les oblige à disposer d'informations techniques complètes et à jour.

Documentation technique[modifier | modifier le code]

Voici quelques éditeurs en France :

Contrefaçon de pièces[modifier | modifier le code]

Une auto est faite d'environ 30 000 pièces, en comptant chaque pièce jusqu'à la plus petite vis[7]. Nombre de pièces, tant mécaniques que de carrosserie, peuvent faire l'objet d'une contrefaçon[8] et éventuellement présenter un danger pour l'utilisateur, ses passagers et les autres usagers de la route.

Chaque pièce doit correspondre au cahier des charges du constructeur, seuls critères qui garantissent la sécurité d'utilisation des pièces de rechange.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]