Entreprise de recherches et d'activités pétrolières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’ERAP (à l'origine Entreprise de recherches et d'activités pétrolières[1],[2]) est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC)[2] dont l’objet social est de prendre, à la demande de l’État français, des participations dans des entreprises des secteurs de l’énergie, de la pharmacie et des télécommunications. En tant qu'EPIC, l'ERAP dispose de la personnalité morale et de l'autonomie financière.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1965[1], par le décret 65-1116, elle a donné naissance en 1976 à Elf Aquitaine[1]. Durant les années 1990, l'ERAP s'est progressivement désengagé du groupe Elf Aquitaine et en est totalement sorti en 1996. Les années suivantes, l'ERAP s'est contentée de porter des actions France Télécom et COGEMA (qui deviendra ensuite AREVA) pour le compte de l'État.

L'ERAP a été dissoute par le gouvernement en vertu du décret no 2010-1271 du [3].

Prise de participations dans les entreprises suivantes :

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

L'ERAP était administrée par un conseil d'administration de neuf membres :

  • quatre représentants de l'État, nommés par décret ;
  • quatre personnalités qualifiées nommés par décret ;
  • un président, nommé en conseil des ministres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Alain Beltran, « Chronologie commentée sur l’histoire du pétrole et du gaz en France », sur ihtp.cnrs.fr, Institut d'histoire du temps présent (IHTP) – CNRS (consulté le 18 octobre 2012).
  2. a et b (en) « ERAP (Entreprise de Recherches et d'Activités Pétrolières) », sur webarchive.nationalarchives.gov.uk (consulté le 18 octobre 2012).
  3. Décret de dissolution de l'ERAP. Sur le site www.legifrance.gouv.fr.