Entre-deux-guerres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Entre-deux guerres)
Aller à : navigation, rechercher
Carte de l'Europe en 1923.

L'entre-deux-guerres est la période (1919-1939) comprise entre la Première et la Seconde Guerre mondiale. Ces vingt années de paix ont été marquées par un bouleversement durable des rapports de force internationaux, par l'émergence des idéologies totalitaires ainsi que par des progrès techniques considérables.

Cette période constitue un ensemble cohérent et homogène qui peut s'appréhender dans sa globalité. La première moitié de la période a été appelée en France « les Années folles », essentiellement pour les ruptures dans le comportement social (nouvelles esthétiques artistiques transgressives, développement des transports, en particulier individuels, modification des codes de comportement, en particulier chez les femmes des classes supérieures et moyennes). À partir de 1929, la crise économique et sociale et la montée des nationalismes étatiques agressifs créèrent une atmosphère de tension et de peur.

Il est à souligner que l'appellation « entre-deux-guerres », utilisée pour cette période, est à prendre avec recul, car elle ne retranscrit en rien l'esprit de l'époque. En effet, les protagonistes n'avaient bien évidemment pas conscience de vivre une période de calme avant un second conflit mondial, et ce, même si des signes politiques alarmants le laissaient présager. Après le traumatisme de la Grande Guerre, fusaient en France les « plus jamais ça ! », on parlait du conflit comme de « La Der des Ders » (« dernière des dernières »). Cela peut expliquer partiellement l'euphorie et l'esprit libéré qui régnait, au moins pendant les années 1920, avant le krach de 1929.

Sous couvert d'une critique des horreurs du totalitarisme, l'historien Enzo Traverso voit une certaine unité dans la période 1914-1945, qu'il décrit comme un déchirement de l'Europe dans son ensemble, composé de guerres totales sans lois ni limites, de guerres civiles locales et de génocides. C'est ce qu'il appelle une « guerre civile européenne », une sorte de nouvelle guerre de trente ans[1].

Chronologie détaillée :

1919
1920 - 1921 - 1922 - 1923 - 1924
1925 - 1926 - 1927 - 1928 - 1929
1930 - 1931 - 1932 - 1933 - 1934
1935 - 1936 - 1937 - 1938 - 1939
1940

Des années folles… à la crise[modifier | modifier le code]

Les années 1920[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Années 1920.

Les années vingt (années folles) s'ouvrent dans la douleur. Le règlement général du conflit mondial pose de nombreux problèmes. L'Europe, dans son ensemble très affaiblie, peine à se remettre de ses blessures. Le bilan est dramatique sur le plan humain et matériel alors qu'un nouveau rapport de force international voit le jour. Une nouvelle carte du continent émerge qui crée de nouvelles tensions. Pendant les années vingt, dans de nombreux pays européens, la thésaurisation des pièces de monnaie en or, argent et bronze conduit les chambres de commerce, des autorités locales et des commerçants à émettre une monnaie de nécessité. Le calme ne revient en fin de compte qu'au milieu de la décennie. Après 1925, c'est effectivement l'avènement d'une ère nouvelle – celle de la sécurité collective – qui semble s'imposer au monde : la SDN, après quelques débuts difficiles, trouve ses marques alors que les accords de Locarno règlent au mieux les rapports franco-allemands. L'optimisme est général et la reprise économique apparaît comme solide après les déboires qu'a connus la conjoncture économique de l'immédiat après-guerre. La crise de 1929 réveillera partiellement des tensions encore vives qui ne feront que s'exacerber.

Les années 1930[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Années 1930.

Les années trente sont le théâtre d'une crise économique d’une ampleur mondiale déclenchée par le krach de 1929 et dont la principale conséquence sera l’exacerbation de la concurrence entre les nations : les rivalités économiques ouvrent la porte à des rancunes politiques plus anciennes, souvent nées d’ailleurs du règlement à courte vue de la Première Guerre mondiale.

Les années 1930 voient également le retour des nationalistes, tant en Europe, qu’en Amérique du Sud ou en Asie ainsi qu’un développement sans précédent des idéologies totalitaires, qu’elles soient de droite (fascisme, nazisme) ou de gauche (communisme, puis plus précisément stalinisme). Hitler parvient à obtenir les pleins pouvoirs du Reichstag en 1933. Il impose progressivement sa dictature à l'Allemagne (Gleichschaltung). Il engage le pays dans une politique délibérément raciste et antisémite, et procède à un réarmement massif. Des conflits d'envergure mondiale, mettant aux prises de grandes puissances, annoncent le pire (Conquête de la Mandchourie par le Japon en 1931, invasion de l’Abyssinie par l’Italie en 1935, Guerre civile espagnole en 1936, etc.) alors que la Société des Nations, chargée de garantir la paix mondiale, s’avère en fin de compte impuissante.

Les années 1930 sont également les témoins d’un formidable élan intellectuel, artistique et technique qui voit s’accélérer un véritable renouveau culturel et se développer le cinéma, la radio, l’aéronautique et l’automobile. Ces années de tensions extrêmes semblent annoncer nos sociétés actuelles, marquées par la rapidité des communications, la prégnance des idéologies et la consommation de masse.

Traités de paix, accords et pactes internationaux[modifier | modifier le code]

Le Conseil des Quatre lors de la conférence de paix réunissant les vainqueurs de 1918 : le britannique David Lloyd George, l'italien Vittorio Orlando, le français Georges Clemenceau et l'américain Woodrow Wilson. L'autoritarisme du « Tigre » amena les Alliés à imposer des réparations conséquentes, ce qui créa une situation revancharde dans l'Allemagne des années vingt, travaillée par les extrémismes, ferment d'un conflit de même nature mondiale.

Organisations et groupements internationaux[modifier | modifier le code]

Manifestations et événements internationaux[modifier | modifier le code]

Guerres, conflits et troubles d’envergure internationale[modifier | modifier le code]

Carte de l'Europe, entre 1929 et 1939.

Par pays[modifier | modifier le code]

Biographies[modifier | modifier le code]

Arts (peinture, sculpture, architecture, cinéma…)[modifier | modifier le code]

Cartes[modifier | modifier le code]

Une galerie de cartes historiques consacrées à l'entre-deux-guerres est disponible sur le site de Guillaume Balavoine : atlas-historique.net

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Enzo Traverso, À feu et à sang : De la guerre civile européenne 1914-1945, Stock, 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]