Entrammes (Mayenne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Entrammes.
Entrammes
Le nouvel hôtel de ville d'Entrammes.
Le nouvel hôtel de ville d'Entrammes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Laval
Canton Laval-Est
Intercommunalité Laval Agglomération
Maire
Mandat
Didier Marquet
2014-2020
Code postal 53260
Code commune 53094
Démographie
Gentilé Entrammais
Population
municipale
2 219 hab. (2011)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 59′ 48″ N 0° 42′ 45″ O / 47.9966666667, -0.712547° 59′ 48″ Nord 0° 42′ 45″ Ouest / 47.9966666667, -0.7125  
Altitude Min. 33 m – Max. 108 m
Superficie 26,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de Mayenne
City locator 14.svg
Entrammes

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de Mayenne
City locator 14.svg
Entrammes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Entrammes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Entrammes

Entrammes est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 2 219 habitants[Note 1] (les Entrammais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrammes se situe à 10 km au sud de Laval au bord de la N162.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2009). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

L'agglomération d'Entrammes s'est créée grâce à un gué très important sur la Mayenne. La route qui menait du Mans à Rennes passait par ce gué. Grâce à ce gué s'est d'abord créé un important oppidum gaulois de 55 hectares (le plus vaste connu dans la région) qui fait l'objet de mesures d'archéologie préventive depuis des travaux sur la RD 103[1] ; il était occupé dès le Ier siècle av. J.-C.. Ce serait donc ce gué qui serait à l'origine de l'agglomération gallo-romaine d’Interamnes, nom gallo-romain d'Entrammes, calqué sur le nom celtique enterana « entre marais » ou enterambes (attesté dans le Glossaire de Vienne « enter ambes : inter rivos ») et qui signifie « entre les eaux » car Entrammes est situé entre trois rivières : la Mayenne, la Jouanne et l'Ouette.

Entrammes est une des rares communes de l'arrondissement de Laval qui faisaient partie de l'Anjou avant 1790. Elle se trouvait cependant dans le pays d'élection de Laval et dans le diocèse du Mans, ainsi qu'à la frontière du Maine. Les communes voisines de Parné-sur-Roc, de L'Huisserie et de Forcé faisaient partie du Maine, et Nuillé-sur-Vicoin et Maisoncelles étaient en Anjou[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Entrammes

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De sable à trois fasces bretessées d'or semées de trèfles de sinople.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983 mars 2008 Hubert Lardeux    
mars 2008 mars 2014 Jean Bodin[3] DVG[4] Retraité para-agricole
mars 2014[5] en cours Didier Marquet DVG Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 219 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 041 987 992 1 059 1 237 1 410 1 403 1 438 1 500
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 449 1 500 1 417 1 332 1 353 1 310 1 274 1 310 1 226
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 202 1 121 1 107 977 1 011 1 052 1 023 1 028 989
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 004 1 019 1 183 1 582 1 802 1 847 2 076 2 108 2 219
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Étienne
jumelage

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Article de l'Institut national de recherches archéologiques préventives du 4 octobre 2009
  2. Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Desaint et Saillant,‎ 1768
  3. Liste des maires de la Mayenne actualisée au 16 septembre 2009, site de la préfecture de la Mayenne, consulté le 19 septembre 2009
  4. « Élections municipales et communautaires 2014 - MAYENNE (53) - Entrammes », sur elections.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 30 avril 2014)
  5. « Entrammes (53260) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 juillet 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011