Entomologia Carniolica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Entomologia Carniolica exhibens insecta Carnioliae indigena et distributa in ordines, genera, species, varietates ou plus simplement Entomologia Carniolica est un ouvrage de Giovanni Antonio Scopoli publié à Vienne en 1763 et qui décrit plus de cent espèces, à l'époque nouvelles, du Duché de Carniole dans l'actuelle Slovénie. Entomologia Carniolica est le fruit d'un travail taxonomique qui tranche avec celui des plus célèbres taxonomistes qui l'ont précédé, puisque contrairement à Carl von Linné qui a utilisé la structure des ailes à la base de sa classification et à Johan Christian Fabricius qui a lui utilisé la structure des pièces buccales, Scopoli utilise une méthode plus holistique[1] et défini un système bien plus proche du classement phylogénétique actuel.

Description de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Entomologia Carniolica contient la description de 1153 espèces d'arthropodes tous décrites à l'époque comme « insecte ». Scopoli distingue sept ordres

Coleoptera (scarabées et insectes Orthopteroidea, aujourd'hui c'est toujours le nom d'un ordre mais cet ordre ne comprend que les scarabées et espèces proches), – espèces 1–329
Proboscidea (équivalent actuel des Hemiptera) – espèces 330–418
Lepidoptera (ordre existant toujours) – espèces 419–676
Neuroptera (ordre existant toujours) – espèces 677–712
Aculeata (équivalent actuel des Hymenoptera) – espèces 713–838
Halterata (équivalent actuel des Diptères, ordre dont les mouches sont membres) – espèces 839–1024
Pedestria (espèces sans ailes, incluant pêlemêle les poisson d'argent, les puces, les poux et autres tiques, arachnides, crustacés et myriapodes) – espèces 1025–1153

Conséquences de l'œuvre[modifier | modifier le code]

C'est la première fois qu'est écrit que l'accouplement d'une reine abeille se fait en dehors de la ruche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David M. Damkaer, The copepodologist's cabinet: a biographical and bibliographical history, vol. Volume 240 of Memoirs of the American Philosophical Society, Philadelphie, American Philosophical Society,‎ 2002, 49–71 p. (ISBN 978-0-87169-240-5, lire en ligne), « Linnaean Legacy »

Ouvrage[modifier | modifier le code]