Entérovirus 71

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'entérovirus 71 est un entérovirus de type A, une des responsables du syndrome pieds-mains-bouche et de syndrome neurologique proche de la poliomyélite.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

Entre 1999 et 2004, il n'y eut pas d'épidémie de syndrome pieds-mains-bouche à Shenzhen en République populaire de Chine, mais chaque année, il y eut localement de petites éruptions épidémiques associées avec quelques cas de maladies neurologiques sans mortalité rapportée. L'analyse génétique a révélé 19 cas de sérotype entérovirus A71 parmi 147 enfants qui ont contracté le syndrome pieds-mains-bouche à Shenzhen durant cette période[1].

Jusqu'en 2008, aucune grande épidémie d'entérovirus A71 n'a été rapportée en Chine continentale, mais des infections sporadiques étaient communes dans le secteur côtier du sud-est de même que les régions intérieures, comme Pékin, Chongqing et Jinan. De 1998 à 2004, le seul entérovirus A71 identifié en Chine continentale a appartenu au génotype C4, indiquant une bien moindre variété en Chine qu'à Taïwan[1].

Le 3 mai 2008, les autorités de santé chinoises ont rapporté une éruption majeure de l'entérovirus A71 dans la ville de Fuyang (province d'Anhui, chinois : 阜阳) et d'autres régions des provinces d'Anhui, du Zhejiang, et de Guangdong. À compter du 3 mai 2008, 3736 cas principalement chez des enfants ont été rapportés, avec 22 morts et 42 présentant des formes critiques de la maladie. Quelque 415 nouveaux cas ont été rapportés dans les dernières 24 heures dans la seule ville de Fuyang[2],[3]. À partir du 5 mai 2008, 6300 personnes ont été touchées par l'éruption virale qui a tué un autre enfant à Zhejiang, élevant le bilan des morts à 26 enfants, avec 1 198 autres enfants affectés dans cette seule province. En particulier, 5151 cas supplémentaires ont été rapportés dans la province d'Anhui avec des scores de plus de 4 dans les autres provinces. Au total, 8531 cas d'enfants infectés avec le syndrome pieds-mains-bouche (SPMB) ont été rapportés en Chine. Tous les enfants infectés avaient moins de 6 ans, et la plupart d'entre eux, moins de 2 ans[4],[5],[6]. Depuis le 7 mai, le SPMB contagieux a entraîné 28 morts[7]. Xinhua a rapporté que le nombre de personnes infectées s'est accru de 4000 à 15 799[8]. Jeudi, le bilan des morts a augmenté de 2 atteignant 30, alors que le nombre de cas rapportés augmentait à 19 962[9],[10]. Vendredi, il augmenta de 4 à 34, pour atteindre 43 le 16 mai, alors que le nombre de cas d'infections rapportés augmentait à 24 932[11],[12].

Dans la ville de Jian'ou de la province de Fujian, du 1er au 17 octobre 2008, Xinhua a rapporté que 3 enfants, tous âgés de moins d'1 ans étaient morts, et 110 autres étaient malades en raison du virus du bébé, ou du syndrome pieds-mains-bouche. Dans Anhui, le sud de la Chine, le virus a tué 42 personnes au mois d'avril et de mai, et 27 500 cas de bébés ont été rapportés. Les éruptions épidémiques avaient été reliées avec l'entérovirus A71, et il n'y a pas de vaccin pour la maladie[13],[14].

Cambodge[modifier | modifier le code]

En juillet 2012 le sérotype entérovirus A71 est la cause du décès d'une soixantaine d'enfants de moins de 3 ans au Cambodge[15].

Clinique[modifier | modifier le code]

Il donne, avec d'autres virus, le syndrome pieds-mains-bouche, affection habituellement bénigne touchant les jeunes enfants. Cependant, son infection peut être compliquée de myocardites, d'encéphalites, d’œdème pulmonaire, de paralysie et une évolution fatale peut être possible[16]. En particulier, un tableau encéphalitique peut compliquer près d'un tiers des cas, avec des myoclonies, une ataxie[17].

Traitement[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de traitement spécifique.

Un vaccin atténué est en cours de développement et semble efficace pour la prévention du syndrome pieds-mains-bouche et de ses complications[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Li L, He Y, Yang H, et al., « Genetic characteristics of human enterovirus 71 and coxsackievirus A16 circulating from 1999 to 2004 in Shenzhen, People's Republic of China », J. Clin. Microbiol., vol. 43, no 8,‎ 2005, p. 3835–9 (PMID 16081920, PMCID 1233905, DOI 10.1128/JCM.43.8.3835-3839.2005, lire en ligne)
  2. China on alert as virus spreads BBC News
  3. China orders heightened efforts to stop deadly virus AP News
  4. news.bbc.co.uk, China virus toll continues rise
  5. www.inthenews.co.uk, Hand-foot-mouth epidemic continues to infect children across China
  6. ap.google.com, China says 6,300 cases in viral outbreak
  7. news.xinhuanet.com, Xinhua's tally: Death toll of hand-foot-mouth disease rises to 28 in China
  8. www.theaustralian.news.com.au, 28 Chinese children die from virus
  9. ap.google.com/, Death toll from child viral disease up to 30 in China
  10. uk.reuters.com, China reports two more deaths from child virus
  11. ap.google.com, Report: Child viral death toll up to 34 in China
  12. ap.google.com/article, China child virus death toll up to 43
  13. africa.reuters.com, Toddler virus flares up again in China
  14. ap.google.com, Child virus kills 3, sickens 110 in east China
  15. www.who.int, Graves complications de la maladie mains-pieds-bouche due au virus EV-71 au Cambodge – Conclusions de l’enquête conjointe
  16. Ho M, Chen E-R, Hsu K-H et al. An epidemic of enterovirus 71 infection in Taiwan, N Engl J Med, 1999;341:929-935
  17. Wang SM, Liu CC, Tseng HW et al. Clinical spectrum of enterovirus 71 infection in children in southern Taiwan, with an emphasis on neurological complications, Clin Infect Dis, 1999;29:184-190
  18. Zhu F, Xu W, Xia J et al. Efficacy, safety, and immunogenicity of an Enterovirus 71 vaccine in china, N Engl J Med, 2014;370:818-828