Ensemble de lancement Vega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

5° 14′ 10″ N 52° 46′ 30″ O / 5.236, -52.775 () L'Ensemble de lancement Vega (abrégé ELV, parfois nommé ZLV, Zone de Lancement Vega) est un ensemble de lancement de fusées spatiales située sur la base de lancement de Kourou en Guyane française construit en 1973. Créé à l'origine pour le lancement de fusées Europa 2 il est reconverti pour les fusées Ariane 1, 2 et 3 et prend alors l'appellation ELA-1 pour Ensemble de lancement Ariane 1. À la fin des années 2000 il subit un remaniement majeur pour permettre le lancement des fusées légères européennes Vega. Le premier tir du nouveau lanceur a eu lieu le 13 février 2012 depuis l'ensemble de lancement refondu baptisé ELV.

Historique[modifier | modifier le code]

La création de l'ELA-1[modifier | modifier le code]

Le pas de tir ELV du lanceur se trouve en haut à gauche de la carte non loin du pas de tir d'Ariane 5.

Depuis 1947, la France utilisait pour développer ses lanceurs spatiaux et missiles balistiques le Centre interarmées d'essais d'engins spéciaux, situé à Hammaguir, en Algérie. La guerre d'Algérie et l'indépendance qui en découla conduisit les autorités françaises à abandonner le centre. Grâce à des « clauses secrètes » dans les Accords d'Évian, signés le , la France eut l'autorisation de disposer pour 5 ans encore de la base. C'est ainsi que décolla le une fusée Diamant-A avec à son bord le premier satellite artificiel Français, Astérix (A-1). Le centre est évacué en 1967.

Dès la signature des accords, le ministère de la défense français planifia la création d'une nouvelle base dans les Landes à Biscarosse, le Centre d'Essais de Lancement de Missiles. Ce centre ne permet cependant pas de profiter de la rotation terrestre pour mettre en orbite un satellite, puisque les lancements ne peuvent se faire que vers l'ouest, direction opposée aux zones habitées.

Plan du centre spatial Guyanais.

Le Centre national d'études spatiales (CNES) décide alors de créer sa propre base de lancement. 14 sites seront étudiés, à l'étranger comme dans les départements d'outre-mer. La Guyane sera finalement retenue le , pour sa stabilité politique, l'absence de tremblements de terre, de cyclones et son positionnement par rapport à l'océan Atlantique, autorisant des lancements vers l'est sans risque de retombée de débris du lanceur sur des zones habitées. De plus, la proximité du centre par rapport à l'équateur (5°23' nord) permet des lancements « économiques » en carburant, et donc en poids.

Un premier ensemble de trois pas de tir pour fusées-sondes est achevé dès 1968. L'année suivante verra la construction de l'ensemble Diamant. Le pas de tir adapté à Europa 2, nommé CECLES, ne sera terminé qu'en 1971.

L'échec du vol F-11 d'Europa 2 le 5 novembre 1971 provoqua l'arrêt du programme, et les vols des fusées Diamant sont stoppés en 1975. Le centre est mis en sommeil jusqu'à l'arrivée du nouveau lanceur européen Ariane, prévu pour 1977. Les seuls lancements pendant cette période furent ceux des fusées-sondes météorologiques Super Arcas.

Pour des raisons économiques, Ariane devra réutiliser le pas de tir CECLES conçu pour Europa 2. Mais celui-ci s'avère trop petit. Il faut donc « gagner de la hauteur ». Avec d'énormes vérins, la tour de lancement d'un poids de 1200 tonnes[1] est rehaussée de 6 mètres, pendant que, par-dessous, de nouveaux éléments sont intégrés. Le massif de béton qui supporte le lanceur sera lui, « enterré » de 6 mètres.

La première Ariane 1 s'envolera le 24 décembre 1979 de ce pas de tir, rebaptisé ELA-1.

Par la suite, l'ELA-1 subira des modifications légères en 1981 pour lancer quelques exemplaires des versions Ariane 2 (vols 18, 23, 26, 28 et 30) et Ariane 3 (vols 10, 11, 12, 13 ,15, 19, 21, 24 et 32).

L'abandon[modifier | modifier le code]

Après 25 tirs d'Ariane, l'ELA-1 est fermé en juillet 1989. La tour est détruite en juin 1991[2]. Au sol, il reste le massif en béton et le château d'eau[3], qui seront réutilisés 18 ans plus tard par le nouveau lanceur Vega.

ELV : Réutilisation du pas de tir par la fusée Vega[modifier | modifier le code]

En 1998, l'Agence spatiale européenne (ESA) décide la création d'un nouveau lanceur de plus faible puissance qu'Ariane 5, proposant des lancements à coût moins élevés (21 millions d'euros contre 110 millions d'euros pour un lancement double d'Ariane 5). L'année suivante, il est proposé d'utiliser l'ELA-3, le pas de tir d'Ariane 5. La complexité de ce lanceur empêche de s'en servir ; l'attention se tourne vers l'ELA-2, voué à Ariane 4, encore employée à l'époque[4]. Celui-ci est trop grand, et c'est donc l'ELA-1, renaissant sous le nom d'ELV (Ensemble de Lancement Vega) qui se chargera d'accueillir Vega dès son premier lancement, planifié en octobre 2010.

L'ELA-1 a dû subir des ajouts et des modifications, comme l'édification d'un nouveau portique.

Liste des vols lancés depuis l'ELV[5][modifier | modifier le code]

Date Vol Charge Résultat Lanceur
04/11/1971 F11 STV-4 Échec Europa 2
24/12/1979 L01 Cat/Ballast et Techno Succès Ariane 1
23/05/1980 L02 Oscar 9 et Firewheel Échec Ariane 1
19/06/1981 L03 Apple, Cat et Météosat Succès Ariane 1
20/12/1981 L04 Marecs A, Thésée, Cat Succès Ariane 1
09/09/1982 L05 Sirio 2, Marecs B Échec Ariane 1
16/06/1983 L06 ECS 1, Amsat 3 Succès Ariane 1
19/10/1983 L07 Intelsat 5F7 Succès Ariane 1
05/03/1984 L08 Intelsat 5F8 Succès Ariane 1
23/05/1984 V9 Spacenet 1 Succès Ariane 1
04/08/1984 V10 ECS-2, Telecom 1A Succès Ariane 3
09/11/1984 V11 Spacenet II, Marecs B2 Succès Ariane 3
08/02/1985 V12 Arabsat 1A, Brasilsat S1 Succès Ariane 3
07/05/1985 V13 GStar I, Telecom 1B Succès Ariane 3
02/07/1985 V14 Giotto Succès Ariane 1
12/09/1985 V15 Spacenet F3, ECS 3 Échec Ariane 3
22/02/1986 V16 Viking et Spot 1 Succès Ariane 1
31/05/1986 V18 Intelsat 5F14 Échec Ariane 2
16/09/1987 V19 ECS 4, Aussat K3 Succès Ariane 3
11/03/1988 V21 Télécom 1C, Spacenet 3R Succès Ariane 3
17/05/1988 V23 Intelsat V F 13 Succès Ariane 2
21/07/1988 V24 ECS 5, Insat 1C Succès Ariane 3
28/10/1988 V26 TDF 1 Succès Ariane 2
27/01/1989 V28 Intelsat 5F15 Succès Ariane 2
02/04/1989 V30 TéléX Succès Ariane 2
12/07/1989 V32 Olympus Succès Ariane 3
13/02/2012 VV01 Multiples Succès Vega
07/05/2013 VV02 PROBA-V, VNREDSat 1A, ESTCube-1 Succès Vega

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Castello, La grande aventure de... Ariane, Librairie Larousse,‎ 1987, 216 p. (ISBN 2-03-518232-8), chap. 13, (« Vers le premier tir »), p. 132
  2. Photographie du CNES de la destruction de la tour de l'ELA-1 en juin 1991
  3. Photographie aérienne du CNES prise en 2001 qui montre les infrastructures restantes
  4. Le dernier lancement d'Ariane 4 eu lieu le 15 février 2003.
  5. Liste des lancements d'Ariane, toutes versions confonduesversion .txt

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]