Enseignement à Singapour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Assemblée dans une école secondaire à Singapour (2006)

L'enseignement à Singapour est connu pour être un des plus stricts et compliqués du monde. L'État de Singapour a gagné le championnat international de mathématique et de science en 1995, 1999 et 2003. La compétition entre les étudiants y est très présente et c'est une cause de suicide chez les adolescents. Cette politique élitiste s'explique par le fait que Singapour a pour seule ressource naturelle l'intelligence de ses habitants. Les langues enseignées sont l'anglais, le chinois, le malais et le tamoul. L'admission se fait à trois ans et la scolarité obligatoire dure en principe 14 ans, répartis en trois niveaux : Pre-School, Primary school et Secondary school. Suivent les niveaux post-obligatoires Post-Secondary et Pre-University. En 2006, le budget de l'éducation était de sept milliards de Dollars de Singapour. Le port de l'uniforme est obligatoire.

Concernant l'enseignement supérieur, depuis les années 1990, Singapour développe une politique d'attraction des établissements étrangers en vue de devenir une Global Schoolhouse comme cela est clairement affiché par les autorités locales.

L'objectif est donc d'attirer les établissements étrangers de premier plan afin qu'ils offrent des formations délocalisées dans la cité-Etat par l'intermédiaire de partenariats (avec l'une des trois universités locales) ou par l'implantation de campus délocalisés. Cette stratégie est pilotée par l'Economic Development Board (EDB), une agence gouvernementale rattachée au ministère de l'Industrie et du Commerce.

Il existe deux exemples français de ces délocalisations de campus :

- L'INSEAD depuis 2000 : INSEAD Asia Campus

- L'ESSEC depuis 2006 : ESSEC Asian center

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]