Enseigne de barbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple d'enseigne de barbier, virtuelle et rotative

Une enseigne de barbier, enseigne de coiffeur ou poteau de barbier[1] est un symbole commercial signalant au public la présence d'un salon de coiffure pour hommes, principalement aux États-Unis et dans d'autres pays de culture anglo-saxonne.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'enseigne se présente sous la forme d'un poteau marqué de bandes en spirales bleues, blanches et rouges (voir note). Ce poteau, réel ou artificiel, est rotatif ou non.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans l'Europe du Moyen Âge, les barbiers étaient parfois amenés à utiliser leurs instruments à d'autres fins que la coupe des cheveux ou la taille de la barbe. Ils pratiquaient également des saignées, de petites opérations de chirurgie ou des arrachages de dents.

Le poteau (généralement peint en bleu), signalant au public leur établissement, symbolisait le bâton que le patient devait serrer pour rendre ses veines saillantes. Les bandages ayant servi à recueillir le sang pouvaient y être exposés et enroulés, pour sècher ou attirer l'attention.

L'enseigne tricolore reprend ainsi de nos jours les trois couleurs : bleu pour le salon, blanc pour les bandages et rouge pour le sang[2].

Phares[modifier | modifier le code]

Le style des enseignes de barbier a été repris pour distinguer certains phares, leur permettant de servir également d'amer, c'est-à-dire de repère côtier facilitant la navigation diurne. C'est notamment le cas :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Expression usuelle au Québec, introduite après la conquête anglaise de 1760. Elle est le calque direct de l'anglais Barber's pole.
  2. Grand dictionnaire terminologique (article « enseigne de coiffeur »)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :