Enrico Caviglia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enrico Caviglia
Monument en l'honneur du général Enrico Caviglia à Finale Ligure
Monument en l'honneur du général Enrico Caviglia à Finale Ligure

Naissance 4 mai 1862
Finalmarina, Italie
Décès 22 mars 1945
Finale Ligure, Italie
Allégeance Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d'Italie
Arme Artillerie
Grade Maréchal d'Italie
Années de service 1880 – 1926; 1943
Conflits Première guerre italo-éthiopienne,
Guerre italo-turque,
Première Guerre mondiale
Distinctions Ordre de l'Annonciade,
Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare,
Ordre de la Couronne d'Italie,
Ordre militaire de Savoie,
Croix militaire pour le service,
Croix du Mérite de la guerre,
Médaille commémorative des campagnes d'Afrique,
Médaille commémorative de la guerre italo-turque 1911-1912,
Médaille commémorative de la guerre italo-autrichienne 1915-1918,
Médaille pour l’indépendance,
Médaille de la Victoire interalliée,
Ordre du Bain

Enrico Caviglia (né le 4 mai 1862 à Finale Ligure – décédé le 22 mars 1945 à Finale Ligure) est un militaire et homme politique italien qui s’illustra pendant la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu le grade d’officier à l’académie militaire de Turin, Caviglia est promu sous-lieutement en 1883 et sert dans divers corps d’artillerie. De 1904 à 1911, il exerce le poste d’attaché militaire à Tokyo (Japon) et Pékin (Chine). Il sert également en Afrique orientale italienne et prend part à la guerre italo-turque.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est nommé général de brigade et commande la « brigade d'infanterie Bari » sur le Bas Isonzo. En 1917, il conquiert en tant que lieutenant-général le plateau de Bainsizza. Lors de la bataille du Piave, il commande le VIIIe Corps italien dont le rôle fut décisif.

Immédiatement après la guerre, le roi d'Angleterre George V lui décerne l’Ordre du Bain. Le 22 février 1919, il devient sénateur à vie et devient également ministre de la Guerre dans le gouvernement de Vittorio Emanuele Orlando. Il résout le problème de Fiume causé par Gabriele D'Annunzio. Le 25 juin 1926, le gouvernement fasciste lui décerne la dignité de maréchal pour son rôle au cours de la Première Guerre mondiale. Ne supportant pas le fascisme, il vit alors de manière relativement retirée. Après l’armistice du 8 septembre 1943, il prend le commandement de Rome et parvient à octroyer à la ville le statut de ville ouverte, après négociations avec le maréchal Kesselring. Il meurt peu de temps après, le 22 mars 1945 à Finale Ligure.