Enrico Baj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baj.
Enrico Baj en 1964

Enrico Baj, né à Milan le et mort à Vergiate le , est un peintre italien.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

En 1951, avec le peintre Sergio Dangelo (it), il fonde le Mouvement nucléaire (it), considéré comme l'équivalent italien du mouvement CoBrA[1].

En 1953, il fonde avec le peintre Asger Jorn le « Mouvement international pour un Bauhaus imaginatif » et organise les Rencontres internationales de céramique d'Albisola, auxquelles participent les peintres Matta et Roland Giguère[2].

À partir de 1955, il compose ses tableaux avec des éléments les plus hétéroclites comme des morceaux de verre, des écheveaux de laine, de la toile à matelas, des cadrans de montre. Cette même année, avec l'écrivain Édouard Jaguer, il crée la revue italienne Il gesto[3].

Après avoir rencontré Mesens à Londres, Marcel Duchamp et Arturo Schwarz à New York, il fait la connaissance d'André Breton à Paris (1962)[4].

À partir de 1965, il commence une série de collages représentant des Dames : Dame Ninette de Valois, 1974[5] et des Généraux en costume d'apparat surchargé de décorations : Lieutenant John Talbot, Premier comte de Shrewsbury,
collage tissu, papier peint, médailles et peinture, 73 × 60 cm, 1967[6].

Enrico Baj est satrape au titre d’Imperator Analogico du Collège de ’Pataphysique de Milan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acronyme de « Copenhague, Bruxelles, Amsterdam ». Éphémère mouvement créé en 1948 (et dissous en 1951), en réaction à la querelle entre l'abstraction et la figuration. Les principaux membres fondateurs sont Pierre Alechinsky, Karel Appel, Pol Bury, Asger Jorn.
  2. Biro & Passeron, op. cit.
  3. Biro & Passeron, op. cit.
  4. Biro & Passeron, op. cit., et Alain et Odette Virmaux La Constellation surréaliste, La Manufacture, Lyon, 1987, p. 295
  5. reproduction dans Biro & Passeron, p. 45
  6. Reproduction dans Pierre, op. cit., p. 278