Enregistrement perpendiculaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’enregistrement perpendiculaire (ou Perpendicular Magnetic Recording, PMR) est une technique d'enregistrement sur disque dur. Son intérêt a été démontré pour la première fois par Shun’ichi Iwasaki (de), alors professeur à l'université du Tōhoku, au Japon en 1976, et sa première implémentation commercialisée a été faite en 2005.

Avantages[modifier | modifier le code]

Cette technique est censée offrir une densité de 3 à 10 fois supérieure à un enregistrement classique (longitudinal), sur le même support. Des études ont été menées dans les années 1980 pour appliquer l'idée aux disquettes et surtout aux bandes magnétiques (notamment par TDK, qui, avec sa bande à double couche et aimantation en U, affirmait multiplier la densité par 30 face aux supports de l'époque), mais sans succès.

Aujourd'hui[Quand ?], elle connaît un regain d'intérêt pour les disques durs, qui s'approchent rapidement des limites des possibilités de l'enregistrement longitudinal, estimées entre 100 et 200 gigabits par pouce carré, à cause de l'effet superparamagnétique (bien que cette estimation soit constamment réévaluée).

Hitachi a atteint en laboratoire une densité de 230 Gbit/pouce et envisage de commercialiser des disques d'une capacité de 1 To, En 2007[1]. [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'enregistrement perpendiculaire repousse les limites du stockage Sur le site pro.01net.com du 15 decembre 2005
  2. Les disques durs PMR Sur le site 01net.com du 29 mars 2006