Ennio Marchetto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchetto.
Ennio Marchetto

Ennio Marchetto (né le à Venise, Italie) est un artiste italien de renommée internationale, qui a créé son propre langage théâtral, mélangeant le mime, la comédie, la danse, la musique et le transformisme, à base de costumes de papier.

Depuis 18 ans, Ennio s’est produit dans 70 pays, devant plus d’un million de personnes. Son show a reçu de nombreuses récompenses du monde du spectacle et a été encensé par la critique internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ennio Marchetto est né à Venise, tout près de la maison de Carlo Goldoni. Enfant, sa première source d’inspiration vient des personnages de Walt Disney. Il en découpe des figurines de papier pour décorer l’arbre de noël et amuser sa petite sœur. Plus tard, il puisera l’inspiration dans le carnaval de Venise, le travail de l’artiste Lindsay Kemp, les performances de la danseuse et chorégraphe Pina Bausch...

Au début des années 1980, Ennio se fabrique des costumes extravagants pour le carnaval de Venise. Le reste du temps, il travaille dans l’atelier de réparation de machines à café de son père. Tout le monde pense qu’il reprendra l’entreprise familiale mais pendant ses heures de travail, l’esprit d’Ennio vagabonde... Lors de ses rêveries, il a la vision d’une Marilyn Monroe vêtue de papier. Le soir même, il entreprend de matérialiser son rêve et crée son premier costume, qui divertira sa famille et ses amis avant de séduire le public du carnaval de Venise.

En 1988, son travail est récompensé par un Lion d'or au festival du divertissement de Venise. Dans les années qui suivent, Ennio crée de nouveaux costumes et avec seulement quelques personnages à son répertoire, il remporte le Zanzara d’Oro, un concours des jeunes comédiens. Il fait alors quelques apparitions télé et commence à se produire dans les cabarets. Il invente de nouveaux personnages et songe à monter son propre show.

Son premier spectacle solo est écrit et mis en scène par Daniele Sala en 1988. Il raconte la vie de Leopoldo Fregoli, un artiste transformiste virtuose du début du siècle. Ennio joue, chante et effectue des transformations de costumes mais il réalise rapidement que ce type de spectacle ne lui convient pas. Après quatre représentations, il préfère arrêter.

Le soir de la dernière, Ennio fait la connaissance du styliste Sosthen Hennekam. C’est le début d’une longue collaboration. Sosthen amène au travail d’Ennio ses compétences de styliste, des techniques issues de l’origami et le principe des transformations rapides de costumes. Au bout de quelques mois, Ennio et Sosthen ont créé suffisamment de personnages pour monter un show d’une heure. Les premières ont lieu à Bologne, lors d’un festival, et sont tout de suite un succès. Le show est diffusé en télé et des dates de tournée sont programmées dans toute l’Italie.

Un an plus tard, le manager et producteur Glynis Henderson découvre le show en vidéo et propose à Ennio de participer au Festival d'Édimbourg. Ennio accepte mais la moitié de son répertoire est composée d’Italiens totalement inconnus à l’étranger… En deux semaines, Sosthen et Ennio créent dix-huit nouveaux personnages, dont la fameuse Vénus de Milo, la reine Elisabeth II, Freddie Mercury et Tina Turner. Les premiers jours à Édimbourg sont difficiles. Avec seulement quelques spectateurs en salle, Ennio se dit qu’il aurait peut-être mieux fait de rester à Venise…, jusqu’à ce que le critique de Time Out, assiste au spectacle. Il publie une critique enthousiaste et encourage tous les critiques à venir voir le show. Le spectacle est rapidement complet et tout s’accélère.

Après plusieurs tournées en Angleterre et des participations à des festivals internationaux, Sosthen et Ennio sont nommés en 1994, à Londres, pour le Laurence Olivier Awards du meilleur spectacle. La même année, Granada Television consacre un documentaire d’une heure à la vie et la carrière d’Ennio : “Célébrations, Paper Marilyn”.

En 1995, Ennio participe aux premiers European MTV Music Awards, à Berlin, aux côtés de nombreuses stars de son répertoire : Prince, George Michael et Björk. La même année, il assure quatre mois de représentation au Théâtre Grévin, à Paris, participe à la tournée internationale de Erasure, en Allemagne, joue au Radio City Music Hall de New-York.

En 1995, il reçoit le prix Performance d’Acteur, au festival théâtral de Cannes, et en 1996, le prix Sebastia Gasch, à Barcelone.

En 1998, Ennio est invité à se produire avec les Spice Girls, Bryan Adams et de nombreux artistes, pour le Prince Charles, lors du Royal Variety Show, transmis sur la BBC. La même année, il assure une représentation privée devant la famille royale des Pays-Bas, pour l’anniversaire de la reine Béatrix.

En 1999, après ses représentations off-Broadway, Ennio est nommé pour le Drama Desk Award. Il joue ensuite à San Francisco et à Los Angeles, où il remporte le prix Garland.

Pendant l’été 2001, Ennio participe à la soirée « Tiares et Cravates blanches », organisée chaque année par Elton John pour financer sa Fondation contre le SIDA. En 2002, Ennio rejoint Elton John et José Carreras pour une représentation exceptionnelle sur un bateau de croisière, le « Seven Seas Mariner ». Il entame alors une longue tournée en Italie, qui l’emmène au Ciak de Milan, au Parioli, à Rome et aux Arènes du soleil, à Bologne. Il se produit aussi à Barcelone, au théâtre du Capitol, pendant six semaines, et apparaît dans de nombreux « prime-time » télévisés.

En 2003, sa tournée en Angleterre et en Irlande fait salle comble et il se produit au « Live Floor Show », sur la BBC2. En Italie, il apparaît dans le très populaire show de Gianni Morandi, « Uno di Noi », sur la Rai Uno. Après deux mois de représentation à Berlin et Hambourg, il part pour Los Angeles, où son show fait la réouverture de la fameuse Napa Opera House et se joue pendant trois semaines à guichets fermés.

En 2004, Ennio joue en Allemagne, à Édimbourg puis à Amsterdam, dans le fameux théâtre Nieuwe de la Mar, où son show fait salle comble pendant un mois. Cette même année, il se produit à Palm Beach, en Floride, au Centre des arts Cuillo. De retour à Londres, il participe au Meltdown festival de Morrissey, au Southbank Centre, aux côtés de Nancy Sinatra, des New York Dolls et de Sparks. Et pour la seconde fois, Ennio est invité à jouer à Londres pour une Royal Command Performance.

L’année 2005 débute avec une participation aux festivités organisées pour l’anniversaire des 200 ans de Hans Christian Andersen. Ennio est invité à jouer devant 40 000 personnes et la famille royale danoise, à Copenhague, dans le stade Parken, lors d’un immense show retransmis partout en Europe. Les autres artistes sont Olivia Newton-John, Tina Turner, Isabel Allende, Jean Michel Jarre, Roger Moore. Ennio joue alors des personnages créés en l’honneur du conteur danois.

Après Copenhague, Ennio joue en France à l’Auditorium St Germain, puis à la Cigale. Il ajoute quelques personnages français à son répertoire et participe à des émissions populaires : le show de Patrick Sébastien et la Star Académie. En 2005, le show tourne aussi dans le monde entier : Los Angeles, Austin, Singapour, Hong Kong, Mannheim, Dusseldorf et Berlin.

En 2006, Ennio termine une série de représentations à Berlin avant d’attaquer une tournée de trois semaines en Italie qui le ramène dans sa ville natale, Venise, pour une semaine de représentations au théâtre Goldoni, pendant le Carnaval. Tout au long de l’année 2006, Ennio se produit lors de nombreux galas de charité, partout dans le monde. Pendant l’été, son show rencontre un énorme succès au Berkeley Repertory Theatre, en Californie. Il termine l’année par Rome et un engagement spécial à Londres, au Southbank Centre, pour les fêtes de noël, où il présente une série de nouveaux personnages : Lily Allen, Boy George en balayeur et un Gnarls Barkley Crazy Vincent van Gogh.

En 2007, Ennio était en Italie, à Berlin, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande mais aussi à Dubaï et aux États-Unis.

Ennio apparaît régulièrement dans « Markette », un programme télé italien culte, sur La7.

En 2008 il est John Travolta en papier dans la vidéo musicale du duo pop américain Blow-Up. La vidéo, filmée dans les rues d'Istanbul, est dirigée par Sosthen Hennekam.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Lion d'or à la Mostra de Venise
  • 1988 : Zanzara d'Oro, catégorie « Best New Comedian », Bologna
  • 1994 : nominé pour le Laurence Olivier Award for Best Entertainment
  • 1995 : « Best Show », Cannes Performance d'Acteur
  • 1996 : FAD Sebastià Gasch Award, Barcelone
  • 1999 : Drama Desk Award (nomination « Unique Theatrical Experience »), New York
  • 1999 : Back Stage West Garland Award (Meilleurs costumes), Los Angeles
  • 2007 : Arosa Schneestern, « Audience award » au Arosa Humor-Festival
  • 2008 : IRNE nomination au « Meilleur Spectacle Solist », Boston
  • 2011 : NYMF award pour « Outstanding Performance » au New York Musical Theatre Festival, New York

Liens externes[modifier | modifier le code]