Ennéagramme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ennéagramme (ésotérisme))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ennéagramme (homonymie).
Figure de l'ennéagramme

L’ennéagramme est, à l'origine, une figure ésotérique (le mot a été construit avec la racine grecque ennea qui signifie neuf et gramma dont le sens est figure) utilisée et probablement conçue par Georges Gurdjieff.

L'ennéagramme, dans des conceptions dérivées, s'est diffusé comme une méthode de développement personnel (alors appelé « ennéagramme des neuf types de personnalité ») au travers de divers auteurs à partir des années 1970 aux États-Unis dans le courant de la psychologie humaniste. Cette méthode est aujourd'hui également utilisée dans le domaine du management, et fait l'objet de nombreux séminaires, livres, magazines et DVD[1],[2].

Origine de l'ennéagramme[modifier | modifier le code]

L'origine de l'ennéagramme reste floue et diverses thèses plus ou moins étayées ont vu le jour à ce sujet.

Selon Tor Waag et Andreas Ebert (Theologe) (de), auteurs sur le sujet de l'ennéagramme, Évagre le Pontique, un moine du IVe siècle, utilisait un système de huit passions et vertus (sans pour autant se servir d'une figure pour les représenter) qui serait conceptuellement identique à l'ennéagramme moderne des personnalités[3],[4],[5].

Selon Laleh Bakhtiar (en), historienne de l'Islam, l'ennéagramme trouverait son origine dans le soufisme. Les soufis, notamment dans l'ordre de Bahaudin Naqshband, utiliseraient un système de guérison basé sur l'ennéagramme, et le symbole dans une version légèrement différente[6],[7].

Idries Shah, auteur de la tradition soufie, déclare avoir vu le symbole de l'ennéagramme dans un ancien manuscrit à la bibliothèque de Grenoble[8]. Selon lui, l'ennéagramme est arrivé en Europe avec la Kabbale et il est basé sur les travaux de Ibn el-Laith, un ancien philosophe arabe.

De son côté, Oscar Ichazo, nie l'origine soufie et affirme que la source principale de l'ennéagramme est la Kabbale[9].

Gurdjieff prétend avoir connu l'ennéagramme au contact d'une hypothétique confrérie des Sarmoung en Asie centrale[10],[11],[12],[13] (parfois orthographié Sarman ou Sarmoun). Pour James Moore (Cornish author) (en), membre de la Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland (en) et reconnu comme un expert de Gurdjieff, dans son étude, la possibilité que Gurdjieff ait inventé ce modèle est probante par comparaison avec les caractéristiques similaires de ses autres créations et concepts[14]. De plus aucune étude universitaire n’a démontré qu’il pourrait avoir une autre origine[14]. Toujours selon Moore, même Whitall Perry (en), un des critiques les plus virulents de Gurdjieff considère qu’il en est l’auteur, James Webb (historian) (en), qui aurait fait l’étude la plus approfondie sur le sujet, n’a pu trouver d’autres origines à l’ennéagramme. La conclusion de Moore est que « L’ennéagramme est sui generis et Gurdjieff, s’il n’en est pas l’auteur en est au moins son premier promoteur »[14].

Symbolique du tracé de l'ennéagramme[modifier | modifier le code]

L'ennéagramme est constitué de :

  • un cercle ;
  • un triangle équilatéral inscrit dans le cercle, dont un sommet est en haut, plein nord, coïncidant avec le point 9 (les autres sommets sont donc en 6 et 3).
  • neuf points équidistants sur sa circonférence, numérotés de 9 (pôle Nord) à 1, en descendant, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ;

Ce tracé produit les trois symboles : le cercle, le triangle équilatéral, l’ennéade. S’y ajoute un hexagone croisé tracé d’un seul trait, symétrique par rapport à l’axe vertical. Cet hexagone est également inscrit dans le cercle. Il joint les six points ne correspondant pas aux sommets du triangle. Et ce dans l'ordre des chiffres permettant d’écrire le développement de la fraction périodique : 1/7, qui est 1/7 = 0,142 857… En d'autres termes, le résultat de la division par 7 de n'importe quel nombre entier qui n'est pas un multiple de 7 inclura toujours la séquence 1-4-2-8-5-7-1 à l'infini :1/7 = 0,1428571428571428... 2/7 =0,28571428... 3/7=0,42857142...

Ennéagramme selon la théorie de Gurdjieff[modifier | modifier le code]

Gurdjieff, Ouspensky[modifier | modifier le code]

Gurdjieff aurait présenté la figure de l'ennéagramme à ses étudiants vers 1916[15]. Toutefois, la première publication sur le sujet date de la parution du livre d’Ouspensky, Fragments d'un enseignement inconnu en 1949[16],[17],[18]. C’est Ouspensky qui greffa sur ce diagramme un système d’équivalences avec les fonctions du corps humain et les planètes. Puis Rodney Collin-Smith, un de ses disciples, fit correspondre l’ennéagramme au déroulement d’une vie humaine qu’il divisa en neuf périodes et à différents types psychologiques[19],[20], selon une démarche assez similaire à celle qu’adoptait un autre adepte d’Ouspensky, Maurice Nicoll[21]. Auparavant, Boris Mouravieff, qui connut Ouspensky et Gurdjieff, avait développé sa vision de l'Ennéagramme dans le tome III de sa trilogie Gnôsis[22].

Cependant, d'après Kathleen Speeth, Gurdjieff n'aurait jamais utilisé l'ennéagramme comme outil servant à décrire des types de personnalité[23].

Critiques[modifier | modifier le code]

Selon l'UNADFI, à propos du système Gurdjieff: « La typologie des personnalités varie avec les écoles en fonction de la clientèle, et ne repose généralement sur aucune base psychologique ou relationnelle scientifiquement reconnue ; elle peut même être remplacée par des types de tentations et de rédemptions à usage des chrétiens »[24].

La méthode a également subi des critiques de la part de spiritualistes et de gnostiques. L'un d'entre eux fait ce commentaire : « le problème de l'ennéagramme n'est pas son incohérence, mais son aridité et sa stérilité. Pour faire simple : la valeur de l'interprétation de l'ennéagramme par Gurdjieff est proche de zéro. Même si nous acceptons les principes de cosmologie, de psychologie, d'alchimie selon Gurdjieff, on ne gagne rien avec l'ennéagramme (...) n'importe quelle structure en neuf points pourrait jouer le même rôle (...) et de meilleurs symboles pourraient même être construits (en évitant les ridicules références sumériennes) »[25].

Ennéagramme des neuf types de personnalités[modifier | modifier le code]

L'expression ennéagramme des types de personnalités désigne parfois plus spécifiquement les méthodes développées à partir des années 1970 principalement par Oscar Ichazo et Claudio Naranjo. Il s'agit d'une typologie décrivant neuf types (ou ennéatypes) et correspondant à neuf motivations fondamentales, elles-mêmes liées à neuf évitements fondamentaux. Les neuf types peuvent être représentés sur une figure géométrique par neuf points inscrits dans un cercle.

Selon ses promoteurs, et contrairement à d’autres systèmes psychologiques, l’ennéagramme ne décrit pas des comportements, mais des motivations sous-jacentes qui vont provoquer des comportements chez les individus. Chaque type de l’ennéagramme (on parle aussi d’ennéatype) est piloté par une compulsion d’évitement. C’est-à-dire qu’il cherche à tout prix, et de manière souvent inconsciente, à éviter une chose particulière. Dans cette compréhension, il n'y aurait donc pas de bons ou de mauvais types. C'est l'équidistance des neuf points sur le cercle (voir symbole de l'ennéagramme) qui illustre cette idée d'égalité entre les types.

Historique[modifier | modifier le code]

La méthode Ichazo[modifier | modifier le code]

Le premier responsable de la vulgarisation de l’ennéagramme fut Oscar Ichazo[26]. À partir des années 1950, Oscar Ichazo aurait, selon ses dires, effectué des voyages au Népal, en Inde et en Afghanistan, affirmant qu’il y entra en contact avec les écoles soufies fréquentées par Gurdjieff, que celles-ci lui permirent de consulter les annales akashiques et qu’elles le désignèrent comme le Qu tub, celui qui devait transmettre la connaissance à l’Occident[27] .

En octobre 1969, à l'Institut de psychologie appliquée de Santiago du Chili, Ichazo donna une série de conférences sur l’ennéagramme comme un moyen de dresser une carte de la psyché humaine et des divers caractères.

Claudio Naranjo[modifier | modifier le code]

Parmi les auditeurs de ces conférences se trouvait un certain Claudio Naranjo, un universitaire qui enseignait au Chili et en Californie. Il avait lui-même fréquenté un groupe Gurdjieff dans sa jeunesse au Venezuela et participait aux travaux du Center for Biochemical Dynamics où l’on expérimentait les effets de nombreuses drogues psychédéliques. Séduit, il passa plusieurs mois à Arica dans l’Instituto de Gnosologia qu’y avait fondé Ichazo. Retourné à Berkeley, il développa sa propre version de l’ennéagramme qui est la plus connue en Occident depuis les années 1970.

En Californie, Naranjo rencontra Kathleen Riordan Speeth, docteur en psychologie comportementale, membre de la Gurdjieff Foundation et dont les parents avaient également travaillé avec Gurdjieff. Elle rejoignit rapidement les groupes de Naranjo, y acquit une place prééminente et finit par succéder à Naranjo quand celui-ci décida de retourner dans son pays d’origine. Parmi ceux qui étudièrent avec Kathleen Speeth, Robert Ochs et Helen Palmer furent finalement les responsables du passage de l’ennéagramme dans le grand public.

Robert Ochs[modifier | modifier le code]

Robert Ochs était un jésuite qui enseignait à l’université Loyola de Chicago. Il adapta l’ennéagramme à la doctrine catholique puis commença à l’enseigner dans le cursus universitaire. Robert Ochs a entre autres enseigné l'outil à Kathleen Hurley et Theodorre Donson (à l'origine du concept de centre réprimé), Don Richard Riso, ainsi que les auteurs du premier livre sur le sujet[28], en 1984 : Maria Beesing, Patrick O'Leary et Robert Nogosek. L’ennéagramme connut alors un tel effet de mode dans le catholicisme aux États-Unis[29] qu’en 1989, Ichazo poursuivit en vain O’Leary ainsi qu’un certain nombre de prêtres et de religieuses qui avaient écrit sur l’ennéagramme pour violation des lois sur le copyright[30].

Helen Palmer[modifier | modifier le code]

Parallèlement à cette introduction de l’ennéagramme dans le catholicisme américain, Helen Palmer, entreprit de l’épurer de toutes références spirituelles ou religieuses et d’en faire une branche du mouvement du développement humain. Elle réussit rapidement au-delà de toutes espérances vendant 200 000 exemplaires de son premier ouvrage et réussissant à faire héberger la First International Enneagram Conference par la prestigieuse université Stanford[31]. Elle a créé une école avec David Daniels, "Enneagram Worldwide".

Les différents ennéatypes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Centres[modifier | modifier le code]

L'Ennéagramme a pour base l'idée que tout être humain dispose de trois formes d'intelligence. Le mot centre est utilisé pour bien marquer que chacun de ces trois modes de fonctionnement a un rôle particulier et des objectifs propres. Il y a donc trois centres et chaque centre a trois ennéatypes qui ont tendance à le préférer en cas de conflit intérieur:

  • Le centre instinctif, qui préfère l'action, composé des ennéatypes 8, 9 et 1.
  • Le centre émotionnel, qui préfère l'utilisation de ses sentiments, composé des ennéatypes 2, 3 et 4.
  • Le centre mental, qui préfère la compréhension et la réflexion, composé des ennéatypes 5, 6 et 7.

Dans chacun de ces centres on constate un ennéatype qui extériorise l'aspect principal de son centre, un autre qui l'intériorise et enfin celui du "milieu" pour chacun des centres qui tend à vouloir faire les 2 mais qui a du mal a y arriver. Ce milieu est chaque fois l'ennéatype qui se trouve sur le triangle équilatéral de l'ennéagramme.

Compulsion d'évitement & Motivations principales[modifier | modifier le code]

Chaque type de l’ennéagramme (on parle aussi d’"ennéatypes") est piloté par une compulsion d’évitement, c’est-à-dire que chaque ennéatype cherche à tout prix, et de manière souvent inconsciente, à éviter certaines situations. De la même manière, chaque ennéatype est mû par une motivation propre, un objectif vers lequel il tend naturellement, c'est ce pourquoi il veut être reconnu.

Ennéatype Compulsion d'évitement Motivation principale
L’ennéatype 1 éviter la colère être reconnu pour la qualité de ce qu'il fait
L’ennéatype 2 éviter de reconnaître ses propres besoins être reconnu pour son engagement auprès des autres
L’ennéatype 3 éviter les échecs être reconnu pour ses réussites
L’ennéatype 4 éviter la banalité être reconnu pour sa différence
L’ennéatype 5 éviter le vide intérieur être reconnu pour ses connaissances
L’ennéatype 6 éviter la déviance être reconnu pour sa droiture
L’ennéatype 7 éviter la souffrance être reconnu pour sa joie de vivre
L’ennéatype 8 éviter la faiblesse être reconnu pour sa force
L’ennéatype 9 éviter les conflits être reconnu pour sa paix intérieure

Passions et fixations[modifier | modifier le code]

Les différents auteurs de l'ennéagramme des personnalités associent à chaque ennéatype une fixation egotique, ainsi qu'une "passion", c'est-à-dire une tendance principale à laquelle chaque type est confronté. En parvenant à surmonter sa passion, l'ennéatype évolue vers ce que les auteurs appellent "l'intégration" (il évolue en bien), mais s'il y succombe, il évolue vers son état de "désintégration"[32].

Ennéatype Fixation Passion (tendance principale)
L'ennéatype 1 Perfectionnisme la Colère
L'ennéatype 2 Flatterie/Dédain l'Orgueil
L'ennéatype 3 Vanité la Tromperie, le Mensonge
L'ennéatype 4 Mélancolie l'Envie
L'ennéatype 5 Détachement l'Avarice
L'ennéatype 6 Doute/Suspicion la Peur
L'ennéatype 7 Planification l'Intempérance
L'ennéatype 8 Vengeance l'Excès
L'ennéatype 9 Oubli de soi la Paresse

Mécanismes de défense[modifier | modifier le code]

Les différentes auteurs de l'Ennéagrammes des personnalités décrivent que l’activation de la compulsion s’accompagne de la mise en place de mécanismes de défense. Chaque ennéatype possède ainsi une préférence pour un mécanisme de défense particulier, qui s'active en général lorsqu'il est soumis à une situation de stress[33].

Ennéatype Mécanisme de défense principal
L'ennéatype 1 la Formation réactionnelle : le type 1 refoule sa colère intérieure en masquant son irritation
L'ennéatype 2 la Répression : le type 2 néglige ses propres besoins et privilégie la satisfaction des autres
L'ennéatype 3 l'Identification : le type 3 s'identifie à ce qu'il pense que l'on attend de lui, il se fond dans son rôle
L'ennéatype 4 Introjection / Sublimation : le type 4 devient capable d'encaisser et de ravaler ses propres sentiments
L'ennéatype 5 Isolation : le type 5 se met en retrait, et adopte une attitude d'observateur
L'ennéatype 6 Projection : le type 6 projette ses craintes aux autres
L'ennéatype 7 Rationalisation : le type 7 développe des raisonnements dans lesquels il se réfugie pour se rassurer ou atténuer sa souffrance
L'ennéatype 8 le Déni : pour s'en sortir le type 8 apprend à ne pas tenir compte de la réalité
L'ennéatype 9 la "Narcotisation" ou l'"Anesthésie" : le type 9 endort sa colère par des substituts pour échapper à la réalité (ex: excès de nourriture, boulimie, tabac, alcool, drogue, TV, jeux vidéo, etc.)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of new religious movements par Peter Bernard, 2006, Psychology Press - isbn=978-0-415-26707-6
  2. New age: a guide : alternative spiritualities from Aquarian conspiracy to Next Age par Daren Kemp, 2004, Edinburgh University Press - isbn=978-0-7486-1532-2
  3. The Enneagram and Ancient Christian Ways, Juin 2003, #94, p. 1
  4. Evagrius Ponticus, Praktikos and Chapters on Prayer
  5. EBERT,Andreas."Are the Origins of the Enneagram Christian after all?" Enneagram Monthly, janvier 1996,p.14-15
  6. Sur le site de la voie soufie Naqshbandi
  7. Sur le site de Laleh Bakhtiar
  8. «Je me souviens d'un dessin de ce symbole dans un manuscrit de la librairie de Grenoble, par exemple» The Commanding Self, 1994, p.286)
  9. Le grand livre de l'énnéagramme: Les 9 types de personnalité par Fabien Chabreuil, Eyrolles, 2012,, p. 346
  10. « Bien que peu de commentateurs de Gurdjieff le disent de manière aussi abrupte, il me semble évident que ces Sarmoung sont complètement imaginaires. Il n’existe pas de groupe soufi de ce nom et le nom sarmoung est typique de l’imaginaire de Gurdjieff. Pour toute personne connaissant le soufisme, il n’y a rien de soufi dans la description des Sarmoung par Grudjieff » Mark Sedgwick coordinateur de la section Arab and Islamic Studies à Aarhus University, cité dans Nathalie Clayer-Eric Germain Islam In Inter-War Europe, p. 208, Columbia University Press, 2008
  11. The Three Dangerous Magi: Osho, Gurdjieff, Crowley par P. T. Mistlberger O Books, 2010, p. 50
  12. Constructing Tradition: Means and Myths of Transmission in Western Esotericism par Andreas Kilcher BRILL, 2010, p. 424
  13. Gurdjieff: the anatomy of a myth : a biography - Page 32, James Moore, Element, 1991 « On ne peut pas juste sourire de la question des Sarmoung : en tant que source alléguée par Gurdjieff de ses plus profondes découvertes, tels que les danses sacrées et l'ennéagramme, ils sont au centre de son histoire »
  14. a, b et c The Enneagram: A Developmental Study, par James Moore p. 2
  15. Historical dictionary of New Age movements Numéro 49 Michael York Éditeur Scarecrow Press, 2004 « ENNEAGRAM :An ancient Sufi teaching introduced by Gurdjieff to his students around 1916. The enneagram is a nine-pointed diagram that allegedly maps the human psyche and provides a guide by which a person may achieve understanding of both self and interactions with others. The nine independent but interconnected systems of the human body and soul are represented by enneagons » p. 67 + « Gurdjieff's teachings concerning the enneagram as a universal symbol dating to 1916/19 17 have become incorporated into several New Age movments, especially through the work of Oscar Ichazo and Claudio Naranjo » p.87
  16. Fragments d'un enseignement inconnu de Ouspensky, Stock 2003
  17. Fragments d'un enseignement inconnu, p. 285 « There is a certain symbol which takes the form of a circle divided into nine parts with line connecting the nine points on the circumference in a certain order » cité dans The Enneagram in the Writings of Gurdjieff Par Richard J. Defouw p. 64
  18. « Types and differences cannot be defined in ordinary language and the language in which they can be defined, you do not as yet know » p. 246 de Fragments d'un enseignement inconnu de Ouspensky
  19. The Theory of Eternal Life et The Theory of Celestial Influence Rodney Collin-Smith
  20. New age: a guide Daren Kemp p.80 « His enneagram related to planetary types of people provided the link between Gurdjieff's enneagram and the enneagram of personality »
  21. Maurice Nicoll, Psychological Commentaries on the Teaching of Gurdjieff and Ouspensky, Red Wheel,‎ 1996 (résumé)
  22. Gnôsis tome III (chapitres 13 et 14, pages 148-164) Mouravieff 1965
  23. "Beyond the enneagram" - Conférence Orale de Kathleen Speeth - 4 août 1994
  24. Article de l'UNADFI
  25. Critique de l'ennéagramme de Gurdjieff
  26. Rôle d'Ichazo, lire l'historique de l'ennéagramme par l'Enneagramm Institue + Lettre à la communauté transpersonnelle de Ichazo, mise au point au sujet de l'ennéagramme et ses liens avec Gurdjieff
  27. Ichazo et le Qu Tub
  28. L'Ennéagramme : un itinéraire de la vie intérieure, réédition Desclée de Brouwer 2003
  29. Catholic Culture
  30. Jugement
  31. Christian Bouchet, Gurdjieff, éd. Pardès.
  32. L'ABC de L'Ennéagramme - écrit par Eric Salmon et Jacques Grancher, fondateurs du Centre d'Etudes de l'Enneagramme, publié en 1997
  33. L'Ennéagramme, les 9 types de personnalité - écrit par René Lassus, publié en 1997 aux éditions Marabout

Éléments bibliographiques (ordre alphabétique)[modifier | modifier le code]

Ennéagramme moderne des personnalités[modifier | modifier le code]

  • Coline d'Aubret, France de Bois Centi, Idris Lahore - Ennéagramme & Énergétique, Libérer le meilleur en soi, éd. EccE 2007.
  • Maria Beesing, Robert Nogosek et Patrick O'Leary - L'Ennéagramme, un itinéraire de la vie intérieure, éd. Desclée de Brouwer, 1992.
  • Francine Dallaire - Quelle est votre énigme personnelle ? 9 types d'énergie vitale révélés par l'ennéagramme - Québécor, 2000 et 2008
  • David Daniels, Virgine Price - Trouver rapidement son profil Ennéagramme... et savoir qu'en faire , éd. InterEditions, 2e édition, 2012.
  • Laurence Danièlou, Eric Salmon - Découvrir l'Ennéagramme, éd. InterEditions, 2007.
  • Fabien & Patricia Chabreuil - Le Grand Livre de l'Ennéagramme, éd. Eyrolles, 2008.
  • Fabien & Patricia Chabreuil - Comprendre et gérer les types de personnalité - Guide de l'ennéagramme en entreprise, éd. DUNOD, 2005.
  • Philippe Halin, Jacques Prémont - Comprendre et pratiquer l'Ennéagramme - 9 chemins vers le meilleur de soi et des autres, éd. InterEditions, 2006.
  • Pascal Ide - Les Neuf Portes de l'âme ou L'Enneagramme, éd. Fayard, 1999
  • René de Lassus - L'Ennéagramme, les 9 types de personnalité, éd. Marabout, 1997.
  • Jean-Philippe Vidal - L'ennéagramme, 9 types de personnalités pour mieux se connaitre, éd. Eyrolles, 2010.
  • Anné Linden, Murray Spalding - Ennéagramme et PNL - Comment les deux approches s'enrichissent mutuellement, éd. InterEditions, 2003.
  • Sandra Maitri Les 9 visages de l'âme : l'épanouissement spirituel par l'énnéagramme de Sandra Maitri Payot 2004.
  • Helen Palmer - L'Ennéagramme au travail et en amour, éd. de l'Homme, 1996.
  • Helen Palmer - La force de l'Ennéagramme - Agir juste, respecter, manager", éd. InterEditions, 2005.
  • Helen Palmer - Le guide de l'Ennéagramme - Comprendre les autres et soi-même au quotidien, éd. InterEditions, 2009.
  • Richard Rohr - Ennéagramme, les 9 visages de l'Ame, éd. Guy Trédaniel, 1989.
  • Eric Salmon - ABC de l'ennéagramme, éd. Jacques Grancher, 2003.
  • Eric Salmon - La Clé de l'Ennéagramme : les sous-types, éd. InterEditions, 2e édition, 2012.
  • Sylvie Tenenbaum - Dominique Laugero - Françoise Cavé - L'Ennéagramme Connaissance de soi et développement personnel - éd. InterEditions 2000
  • Renske Van Berkel - Ennéagramme et coaching - éd. InterEditions, 2005.
  • Rémi J. De Roo, Pearl Marie Gervais, Diane Tolomeo, Eric Salmon - Bible et Ennéagramme - éd. Albin Michel, 2013

Sources de l'ennéagramme[modifier | modifier le code]

  • Christian Bouchet, Gurdjieff, éd. Pardès (importants chapitres sur l'ennéagramme et ses écoles).
  • G.I. Gurdjieff - Récits de Belzébuth à son petit-fils, éd. du Rocher.
  • G.I. Gurdjieff - Rencontre avec des hommes remarquables, éd. du Rocher (livre essentiellement « autobiographique » adapté au cinéma par Peter Brook en 1978).
  • G.I. Gurdjieff - La vie n'est réelle que lorsque « je suis », éd. Stock.
  • Boris Mouravieff, "Gnôsis", "Étude et commentaires sur la Tradition ésotérique de l'Orthodoxie orientale", trois tomes, La Baconnière.
  • Ouspensky - Fragments d'un enseignement inconnu'', éd. Stock.
  • Nicolas Tereshchenko - Gurdjieff et la quatrième voie, éd. Guy Trédaniel, 1991.
  • Claude G. Thompson - Le Tarot sur l'ennéagramme de Gurdjieff, éd. Louise Courteau, 1999.