Engelbert Kaempfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Engelbert Kaempfer.

Engelbert Kaempfer (1651-1716) est un médecin et voyageur allemand.

Né à Lemgo en Westphalie, il étudie à Königsberg, et part en Suède d'où il accompagne l'ambassadeur suédois en Perse.

Par la suite il fut médecin de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, visita le Siam, la Chine et le Japon (où il restera deux ans et rencontrera par deux fois le shogun Tsunayoshi Tokugawa à Edo). Ses notes descriptives sur ce dernier pays, les plus détaillées que l'on puisse connaître à l'époque sur la civilisation japonaise, feront l'objet d'un ouvrage en 3 volumes : « Histoire du Japon », qui sera d'abord publié en anglais, puis traduit en français, en néerlandais, en allemand et même en russe.

Rentré à Amsterdam en 1693 puis à Lemgo où il devint médecin du comte Simon August zur Lippe (1727-1782).

Il a introduit l'acupuncture en Europe, ainsi que le premier plant de soja, en 1712. Il est le premier européen à décrire le Ginkgo biloba dans son ouvrage Amoenitatum exoticarum en 1712, de façon si séduisante que ses successeurs à la Compagnie des Indes ont rapporté des plants de Ginkgo en Europe[1].

Il est enterré dans l'église St Nicolas de Lemgo.

Plusieurs espèces de plantes ou d'animaux sont nommés en son honneur, comme les fleurs du genre Kaempferia, le crabe araignée géant du Japon (Macrocheira kaempferi) ou le mélèze du Japon (Larix kaempferi).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Ginkgo biloba, Ed Beaufour, p. 22
Kaempf. est l’abréviation botanique officielle de Engelbert Kaempfer.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI