Engagement cérébral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En médecine, on parle d'engagement cérébral lorsqu'il y a déplacement d'une structure cérébrale au travers d'un orifice naturel.

Il existe trois types d'engagement cérébral :

  • L'engagement sous-falcoriel correspond au glissement d'un hémisphère cérébral sous la faux du cerveau. Celui-ci est asymptomatique et résulte souvent du refoulement d'un hémisphère par un œdème.
  • L'engagement temporal fait suite au déplacement d'un lobe temporal sous la tente du cervelet. Il se manifeste par une mydriase paralytique unilatérale. Il s'agit alors d'une urgence thérapeutique du fait de la compression du tronc cérébral qui le complique, mettant en jeu le pronostic vital du patient.
  • L'engagement amygdalien est le glissement des amygdales cérébelleuses (en) dans le foramen magnum et entraîne également une compression du tronc cérébral. Il se manifeste typiquement par des céphalées, des cervicalgies et des crises en opisthotonos. Il peut compliquer une malformation d'Arnold-Chiari.

Le risque d'engagement cérébral doit être évalué par un médecin avant toute ponction lombaire. En effet, devant l'existence d'une hypertension intracranienne (provoquée par un hématome ou une tumeur intra-parenchymateuse par exemple) la ponction lombaire est contre indiquée car elle pourrait provoquer un engagement cérébral par création d'une dépression dans l'espace sous-arachnoïdien.