Enfoiré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Enfoiré est un terme injurieux performatif dérivé du verbe « enfoirer », synonyme d'« emmerder ». Il a perdu ce sens et prend ceux de « bon à rien », « imbécile » ou « personne malfaisante, déloyale ».

Étymologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le verbe « enfoirer » dans le sens de « souiller » est attesté en 1587, le participe apparaît au début du XXe siècle[1] et entre dans le Robert en 1905 avec l'acception de « souillé d'excréments ». Il a perdu ce sens pour prendre celui plus vague d'« imbécile » ou de « bon à rien »[2]

Étymon[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un dérivé de « foire » (diarrhée) attesté en vieux français sous les formes « feire » et « foire ». L'étymon latin de même sens est foria[3].

Mots reliés[modifier | modifier le code]

  • « foire » (diarrhée) qui subsiste essentiellement dans l'expression vulgaire « avoir la foire » (avoir peur)[4]
  • « foirer » (échouer, faire long feu, manquer son but, etc.)[5]
  • « foireux » (sali d'excrément/voué à l'échec) "un pet foireux", "un projet foireux".

Fortune du terme[modifier | modifier le code]

Le comédien Coluche, fondateur de l'association caritative les Restos du cœur, a mis ce terme à la mode en l'utilisant dans certains sketches.

Les artistes qui participent à des actions au profit des Restos du cœur se nomment eux-mêmes Les Enfoirés.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]