Enfermés dans la toile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enfermés dans la toile
Épisode de Doctor Who
Titre original The Bells of Saint John
Numéro d'épisode Saison 7 (2de série)
Épisode 6
Code de production 7.6
Réalisation Colm McCarthy
Scénario Steven Moffat
Diffusion 30 mars 2013 sur BBC One
15 juin 2013 sur France 4
Personnages Docteur :
11e
Compagnons :
Clara Oswald
Époque 2013
Chronologie
Précédent La Dame de glace Les Anneaux d'Akhaten Suivant
Liste des épisodes

Enfermés dans la toile (The Bells Of Saint John) est le sixième épisode de la septième saison de la deuxième série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusé sur BBC One le 30 mars 2013. Matt Smith y tient le rôle du onzième Docteur et Jenna-Louise Coleman celui de la nouvelle compagne du Docteur[1], Clara.

Dans cet épisode, qui se déroule à Londres à l'époque contemporaine, quelque chose se trame dans le réseau Wi-Fi, et le Docteur et Clara combattent un nouvel ennemi, les Face de Cuillère.

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française[modifier | modifier le code]

  • Version française - Dubbing Brothers
  • Adaptation - Olivier Lips et Rodolph Freytt
  • Direction artistique - David Macaluso
  • Mixage - Marc Lacroix

Avec les voix de

  • François Mairet - La Grande Intelligence
  • Alexandre Crepet - Alexei
  • Renaud Cagna - Homme barbu
  • Naïma Ostrowski - Clara jeune
  • Melissa Windal - Angie
  • Yves Degen - Barman
  • Marielle Ostrowski - Clara
  • Marc Weiss - Le Docteur
  • Valérie Lemaitre - Ellie
  • Philippe Résimont - George
  • Heidi Ostrowski - Alien
  • Benoît Grimmiaux - Mahler
  • Blanche Delhausse - Merry
  • Stéphane Excoffier - Mademoiselle Kizlet
  • Fabian Finkels - Nabile
  • Laurence César - Journaliste
  • Laurent Bonnet - Paul
  • Myriem Akheddiou - Serveuse

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les recherches du Docteur pour retrouver Clara Oswald l’amènent au Londres contemporrain où le Wi-Fi est partout. L’humanité vit dans une sorte de "soupe" de Wi-Fi. Mais quelque chose de dangereux se cache dans le signal, emprisonnant les esprits. Alors que Clara devient la cible de cette menace, le Docteur fait tout pour la sauver, ainsi que le monde, d’un ennemi ancien[2].

Préquelle[modifier | modifier le code]

Une préquelle de l'épisode a été diffusée le 23 mars 2013, qui n'apparaîtra pas dans l'épisode.

Dans celle-ci, alors que le Docteur désespère de retrouver Clara dans le présent, il médite dans un parc, assis sur une balançoire. Une petite fille l'aborde et trouve surprenant que le Docteur joue encore à la balançoire vu son âge. Les deux conversent, le Docteur est amené à lui dire qu'il est à la recherche d'une amie. À la fin, la petite fille lui souhaite de la retrouver, et elle retourne près de sa mère qui l'attendait plus loin. Celle-ci lui dit : "Dis donc, Clara Oswald, ne t'ai-je pas dit plein de fois de ne pas parler aux étrangers ?"

Résumé[modifier | modifier le code]

À l'époque contemporaine, un homme appelé Nabile raconte l'histoire d'un réseau Wi-Fi extrêmement dangereux qui selon lui vole l'esprit des humains, les tuant physiquement mais préservant leur conscience. À la fin de son monologue, il révèle qu'il s'est lui aussi fait voler et stocker l'esprit.

En Cumbrie, en l'année 1207, un groupe de moines annonce à l'un d'entre eux, qui s'avère être le Docteur, que "les cloches de Saint John" sont en train de sonner. Le Docteur s'est isolé pour réfléchir à son enquête sur Clara. Les cloches sont en fait le téléphone extérieur du TARDIS, celui-ci portant un logo Saint John Ambulance. Répondant au téléphone, le Docteur comprend que son interlocutrice, qui appelle de Londres dans les années 2010 pour des problèmes avec sa connexion Wi-Fi, est Clara. Au cours de la conversation avec le Docteur, elle se connecte au réseau mentionné dans le monologue introductif. Ayant retrouvé Clara, le Docteur se rend à sa maison, où il l'interroge et lui demande si elle se souvient de lui. Clara lui ferme la porte au nez, et il s'en va pour quitter sa robe de bure. Tandis qu'il est parti, un Face de cuillère fait irruption dans la maison, envoyé par une organisation mystérieuse dirigée par Miss Kislet, et commence à télécharger Clara dans un nuage de données.

Le Docteur revient, et, trouvant Clara inconsciente, il parvient à inverser le téléchargement. Le robot "Face de cuillère" utilise un camouflage basé sur les pensées de sa future victime - il a pris ici l'apparence d'un personnage d'un roman lu par Clara. Le Docteur la dépose dans sa chambre, et installe un poste de surveillance au pied de sa maison où il a posé son TARDIS. Clara s'éveille et parle au Docteur, et elle explique qu'elle est une amie de la famille qui vit dans la maison, et qu'elle prend soin des enfants — tout comme la précédente version de Clara qu'il a rencontrée était gouvernante. Ils s'aperçoivent que Clara a acquis de grandes connaissances en informatique suite au téléchargement partiel dont elle a été victime. Arrive un autre Face de cuillère, envoyé après Clara, puis toutes les lumières du voisinage s'allument, commandées par le Wi-Fi. Les lumières du reste de Londres s'éteignent, et le Docteur et Clara voient au loin un avion de ligne qui plonge vers eux. Ils se rendent à bord de l'avion en utilisant le TARDIS, et le Docteur parvient à redresser l'appareil et à ranimer l'équipage et les passagers, rendus inconscients par le Wi-Fi.

Le Docteur et Clara voyagent dans le temps jusqu'au lendemain matin, puis se rendent à moto jusqu'à un café près de Saint-Paul, où Clara utilise son ordinateur portable pour pirater les webcams de l'organisation mystérieuse, et ensuite rechercher son personnel sur les sites des réseaux sociaux, où ils ont donné leur lieu de travail, The Shard. Tandis que le Docteur s'éloigne, une réplique Face de Cuillère de lui parvient à télécharger Clara. Le Docteur découvre le drame, se précipite vers The Shard sur sa moto, et atteint le bureau de Kislet. Il lui demande d'extraire Clara du nuage de données — Kislet annonce que ce n'est possible que si tout le monde est déchargé en même temps.

Le vrai Docteur s'avère être encore au café, et a reprogrammé la version Face de Cuillère du Docteur, le contrôlant à distance depuis l'ordinateur de Clara. Le Face de cuillère télécharge Kislet comme motivation pour qu'elle libère l'intégralité du nuage. Ayant fait cela, le Docteur s'en va, et Kislet annonce son échec au dirigeant de l'organisation, qui s'avère être la Grande Intelligence. Il lui ordonne de rétablir tous les autres membres de l'organisation à leur "paramètres constructeur", juste au moment où UNIT arrive et prend le contrôle. Il est alors révélé que Miss Kislet est tombée sous l'emprise de la Grande Intelligence quand elle était enfant et a passé ainsi toute sa vie adulte, au moment où Kislet (parlant avec la voix d'une enfant), supplie les agents d'UNIT de lui dire où sont sa maman et son papa.

Clara et le Docteur parlent ensuite à bord du TARDIS, et le Docteur l'invite à voyager avec lui. Elle refuse, mais lui dit de revenir le lendemain et de demander encore.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Summer Falls, le livre que Clara voit Artie lire, a été écrit par "Amelia Williams", qui est le nom de l'ancienne compagne du Docteur, Amy Pond, après son mariage[3],[4].
  • Comme dans « L’Asile des Daleks » et « La Dame de glace », Clara prononce la phrase "Run You Clever Boy, And Remember" cette fois comme procédé mnémotechnique pour retenir le mot de passe du Wi-fi.
  • De même, Clara est une nounou (comme dans « La Dame de glace ») et elle trouve la phrase "Oswald for the Win... Oswin" qui renvoie à son pseudonyme dans « L’Asile des Daleks ».
  • Le Doctor parle d'une motocyclette qu'il a utilisée lors des "Olympiades Anti-gravité de 2074" - les Olympiades Anti-gravité furent aussi mentionnées dans les premiers moments de l'épisode de 2006 « Un loup-garou royal ».

Références Extérieures[modifier | modifier le code]

  • Le titre de cet épisode renvoie au logo "Saint John Ambulance" figurant sur une grande partie des "cabines de police" présentes à Londres dans les années 60, et donc sur le TARDIS.
  • Lorsqu'ils recherchent le Docteur, l'équipe de Miss Kislet indique qu'ils sont tombés sur "une fausse piste à Earl’s Court." En effet, près de la station de métro Earl's Court, se trouve la dernière réplique de cabine de police bleue de Londres.

Production[modifier | modifier le code]

La lecture du scénario "Enfermés dans la toile" s'est tenue le 19 septembre 2012 à Roath Lock[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

"Enfermés dans la toile" est le premier épisode de Doctor Who à être réalisé par Colm McCarthy[3].

Le tournage a commencé le 8 octobre 2012[3]. Des scènes ont été filmées à Londres, au Westminster Bridge et sur les rives de la Tamise[5], les scènes à moto dans Londres ont été filmées autour du 16 octobre 2012. On peut notamment y voir le Palais de Westminster et l'Admiralty Arch[6],[7]. La scène du café a été tournée au Sky Bar du Grange St Paul's Hotel.

Réception[modifier | modifier le code]

En France, l'épisode diffusé le 15 juin 2013 à 20 h 45 sur France 4 a été suivi par 319 000 téléspectateurs soit 1,5 % de parts de marché[8].

Produit dérivé[modifier | modifier le code]

"Summer Falls" le livre écrit par Amelia Williams et que Clara recommande au début de l'épisode est sorti sous forme d'e-book le 4 avril 2013[9]. Il raconte les aventures d'une petite fille, Kate, qui à la fin de l'été, retrouve le portrait d'un mystérieux "Lord Winter" (le Seigneur de l'hiver).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Doctor Who's latest companion is unveiled », BBC News,‎ 21 mars 2012 (consulté le 1er sept. 2012)
  2. Doctor Who : Titres, synopsis et affiche de la saison 7b
  3. a, b, c et d (en) « The Bells of Saint John: The Fourth Dimension », BBC (consulté le 31 March 2013)
  4. (en) Nick Setchfield, « Doctor Who 7.06 "The Bells of Saint John" Review », SFX,‎ 30 March 2013 (consulté le 31 March 2013)
  5. (en) « Interview with Matt Smith », BBC,‎ 18 mars 2013 (consulté le 20 mars 2013)
  6. (en) Morgan Jeffery, « 'Doctor Who' shoots in London — new series pictures », Digital Spy,‎ 16 octobre 2012 (consulté le 20 mars 2013)
  7. (en) Dave Golder, « Doctor Who Series 7: New On-Set Pics », SFX,‎ 16 octobre 2012 (consulté le 20 mars 2013)
  8. Audiences du 15 juin 2013 sur Ozap.com. Consulté le 17 juin 2013.
  9. (en) « Doctor Who: Summer Falls by », rbooks,‎ 4 avril 2013 (consulté le 8 avril 2013)

Liens[modifier | modifier le code]