Enfant indigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La couleur indigo, ici représentée sur le sixième chakra, est associée dans le New Age à une responsabilité spirituelle à l'égard du monde

Enfant indigo (parfois appelé également enfant des étoiles, enfant de lumière, enfant de cristal, etc.) est une expression issue du courant New Age et désignant des enfants nés à partir de la fin du XXe siècle qui posséderaient des aptitudes psychologiques et spirituelles particulières, voire des pouvoirs paranormaux et destinés à l'instauration d'une ère nouvelle. Ce concept a été reformulé par Nancy Ann Tappe au début des années 1970 puis est devenu le thème central de certains ouvrages des auteurs américains Lee Carroll et Jan Tober.

Le concept des enfants indigo a suscité un intérêt grandissant via la publication d'une série de livres à la fin des années 90 et à la sortie de plusieurs films à partir de 2000. Une grande variété d'ouvrages et de conférences fut créée, concernant les croyances quant aux enfants indigo, leur nature et leurs capacités. Les croyances varient selon les personnes : certains pensent que les enfants indigo représentent la phase suivante de l'évolution, possédant dans certains cas des capacités paranormales telles que la télépathie, tandis que d'autres pensent qu'ils sont juste dotés de plus d'empathie et de créativité que leurs pairs.

Bien qu'aucune étude scientifique n'ait été en mesure de prouver l'existence des enfants indigo, le concept séduit certains parents dont les enfants ont été diagnostiqués comme ayant des difficultés d'apprentissage, ou des parents qui souhaitent simplement croire que leurs enfants sont particuliers. Les sceptiques voient cette théorie comme un moyen pour les parents d'éviter à leurs enfants tout traitement pédiatrique et tout diagnostic psychiatrique. La liste des caractéristiques utilisée pour décrire ces enfants a également été critiquée comme étant vague et donc susceptible d'être appliquée à n'importe quel enfant.

Le concept d'enfant indigo, proposant un diagnostic alternatif à des enfants autistes ou hyperactifs par exemple, a conduit certains médias et certaines associations à s'inquiéter de l'usage qui pourrait en être fait, et à suspecter des dérives sectaires[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Le concept a été formulé par Nancy Tappe, « médium » et « synesthète »[2], qui affirme observer des « auras » de différentes couleurs autour de certaines personnes, dont la couleur indigo. Elle a ainsi fait une première description des « personnes indigo »[3] dans son ouvrage Understanding Your Life Through Color en 1982. La couleur indigo serait associée à des personnes ayant un destin de leader spirituel.

L'idée a été reprise et popularisée par le livre « The Indigo Children » (Les Enfants indigo : Enfants du 3e millénaire), écrit en 1999 par les Américains Jan Tober et Lee Carroll, connu pour ses livres de « channeling » sur Kryeon.

Polémique[modifier | modifier le code]

Les « enfants indigo » sont décrits comme des enfants surdoués et/ou en échec scolaire, ayant une intelligence et une maturité spirituelle supérieures, (nés autistes, dyslexiques ou hyperactifs). Ils devraient être éduqués selon de nouveaux critères, adaptés à leur particularité, qui n'est plus alors reconnue comme une maladie ou un handicap, mais présentée comme une mutation[4].

En France, le concept est parfois accusé :

  • d'être le fonds de commerce d'une secte[5] ;
  • d'être non scientifique ;
  • de séduire les parents d'enfants en difficulté en leur présentant leur situation sous un angle favorable[6] ;
  • Selon certaines analyses, l'enfant dit « Indigo » pourrait culpabiliser des parents qui se sentent incapables de soutenir le destin particulier de leurs enfants[7] ;
  • d'être un plan politique pour créer ou infiltrer des écoles « spéciales »[8] ;
  • de déifier des enfants et de déprécier les parents[9].

Indigo, arc-en-ciel ou cristal ?[modifier | modifier le code]

Les praticiens de l'ésotérisme ne s'entendent cependant pas tous sur la validité de la « couleur de l'aura »: d'aucuns affirment que tout le monde peut avoir une aura indigo, car la couleur de l'aura serait fluctuante et dépendrait davantage de l'état émotionnel, d'autres stipulent qu'une aura indigo (voire cristal ou arc-en-ciel) est spécifique aux enfants venant d'autres planètes.

Caractéristiques et critiques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques les plus communes des enfants indigo seraient les suivantes:

  • empathie, curiosité, forte volonté, indépendance
  • grande spiritualité subconsciente depuis l'enfance (ce qui, cependant, n'implique pas nécessairement un intérêt direct pour les sujets spirituels ou religieux)
  • un quotient intellectuel élevé, une forte capacité intuitive
  • une résistance à l'autorité rigide basée sur le contrôle
  • ils sont souvent vus comme "étranges" par leurs amis et leur famille.

Selon Jan Tober et Lee Caroll, il est possible que les enfants indigo aient des difficultés d'adaptation dans les écoles conventionnelles dues notamment à leur rejet de l'autorité, au fait qu'ils soient plus intelligents (ou plus matures spirituellement) que leurs professeurs, et à un refus d'obéir à la discipline basée sur la culpabilité, la peur ou la manipulation. Dans leur livre Les Enfants indigo : Enfants du 3e millénaire, Caroll et Tober affirment notamment : « Si l'on croit qu'un enfant souffre d'un déficit de l'attention et d'hyperactivité il y a fort à parier que ce soit un enfant indigo ».

Certaines critiques notent, d'une part, que le terme d'enfant indigo ne correspond pas à une définition scientifique et, d'autre part, que les deux auteurs ne s'appuient pas sur des recherches universitaires reconnues pour établir leur théorie[10].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-France, 2007 : « Hyperactifs, dyslexiques, ascolaires, ils sont les premières cibles du mouvement indigo. Cette idéologie à dérive sectaire fait croire aux parents que ces enfants sont des êtres supérieurs descendus sur Terre pour nous sauver. Très inquiétant : en France, les adeptes de ce mouvement se multiplient à grande vitesse. » Revue Marie-France, de mars 2007 (et rapporté sur prévensecte)
  2. The Skeptic's Dictionary, article Indigo Child (lien)
  3. Journal de San Diego Nancy Tappe serait une synesthète qui a développé la capacité à voir les auras
  4. « il n'est pas nouveau que des parents se saisissent ainsi d'un signifiant venant connoter positivement les difficultés de leur enfant » Association Lacanienne, article de 2004 par Norbert Bron
  5. secte Kryeon et enfants indigo [1]
  6. Norbert Bron, op. cit.
  7. voir Info-sectes association chrétienne
  8. "Il y a du sens politique dans tout cela. Ils s'habillent avec les oripeaux de théories qui les légitiment. Peut-être ont-ils la volonté d'infiltrer ces structures Catherine Picard, Président de l'UNADFI dans Le monde de l'éducation en 2004
  9. Le monde de l'éducation de novembre 2004, par Julie Chupin "Quelle est cette lumière bleu pâle au fond de la classe, lieu d'élection traditionnel du cancre et de l'élève indiscipliné? Non, vous n'êtes pas victime d'hallucinations, mais simplement en présence d'un enfant indigo, cette nouvelle race de bambins venus changer le monde."
  10. Are They Here to Save the World ?, New York Times

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lee Caroll et Jan Tober, Les Enfants indigo : Enfants du 3e millénaire, Éditions Ariane, 1999. ISBN 2-920987-36-4

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Kryeon sur prevensectes.com
  • Enfants indigo et secte Kryeon article de GEMPPI, Mouvement associé au CCMM et membre de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d'Information sur le Sectarisme)