Enercon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enercon

Création 1984
Personnages clés Aloys Wobben (fondateur)
Forme juridique Gesellschaft mit beschränkter Haftung
Siège social Drapeau d'Allemagne Aurich (Allemagne)
Produits éolienne
Effectif 22'000 (2010)
Site web www.enercon.de
Chiffre d’affaires 2,4 Milliards d'euros (2007)

La société Enercon est leader allemand dans la fabrication d'éoliennes, elle siège à Aurich en Basse-Saxe. La société a été fondée en 1984 par Aloys Wobben et emploie aujourd'hui plus de 22 000 personnes, pour un chiffre d'affaires de 2,4 Milliards d'euros. Cette entreprise possède environ 40 % des brevets dans le domaine de l'éolien.

La part de marché mondiale d'Enercon atteint en 2004 15,8 %, ce qui la positionne en troisième position derrière le danois Vestas avec 34,1 % et l'espagnol Gamesa avec 18,1 %, et juste devant l'américain GE Wind avec 11,3 %.

En 2012, Enercon est numéro 4 mondial derrière l'américain GE Wind, le danois Vestas et son compatriote Siemens, mais devant l'indien Suzlon Energy[1].

Enercon E-40

Type d'éolienne[modifier | modifier le code]

E-12[modifier | modifier le code]

  • 5 unités ont été construites
  • Puissance nominale de 30 kW
  • Sans multiplicateur
  • Produit entre 1997 et 2000

E-15/E-16[modifier | modifier le code]

  • 46 unités construites
  • Puissance nominale 55 kW

E-17/E-18[modifier | modifier le code]

E-17 au siège à Aurich
  • 158 unités construites
  • Puissance nominale 80 kW

E-20[modifier | modifier le code]

  • Protoype construit en 2006
  • Puissance nominale de 100 kW

E-32/E-33[modifier | modifier le code]

  • 186 unités construites
  • Puissance nominale 330 kW

E-30[modifier | modifier le code]

Enercon E-30 Aurich
  • 575 unités construites
  • Puissance nominale 300 kW (ou 230 kW pour les plus anciennes)

E-33[modifier | modifier le code]

  • 5 unités construites
  • Puissance nominale 330 kW
  • sortie sur marché en 1998

E-40[modifier | modifier le code]

  • plus de 4.135 unités construites
    • E-40/5.40 Diamètre du rotor 40 m, puissance nominale 500 kw
    • E-40/6.44 Diamètre du 44 m, puissance nominale 600 kw

E-44/E-48/E-53[modifier | modifier le code]

  • 68 unités construites
  • Puissance nominale 800 kW pour E48 et E53, 900 kW pour E44
  • E48/E44: sortie en 2002

E-58[modifier | modifier le code]

  • 200 unités construites
  • Puissance nominale 1 MW

E-66[modifier | modifier le code]

E-66 à Egeln
  • plus de 2500 unités construites
  • désignations officielles:
    • E-66/15.66 diamètre 66 m, puissance 1,5 MW
    • E-66/18.70 diamètre 70 m, puissance 1,8 MW
    • E-66/20.70 diamètre 70 m, puissance 2,0 MW

E-70[modifier | modifier le code]

Montage d'une E-70
Moyeu d’une éolienne sans pales (Enercon E-70) sur l’île de Fer (Canaries).
  • 2.146 unités construites au avril 2008
  • Puissance nominale : 2,3 MW
  • Diamètre du rotor : 70 m
  • Surface du rotor : 3 959 m2
  • Vitesse de rotation du générateur : 6 - 21,5 tours par minute
  • sortie en 2005

E-82[modifier | modifier le code]

  • Mise sur le marché en été 2006
  • 499 unités construites au avril 2008
  • Puissance nominale 2 MW, 2,3 MW ou 3 MW
  • Diamètre du rotor : 82 m
  • Hauteur du moyeu : 70 - 138 m

E-112[modifier | modifier le code]

La E-112 est une éolienne avec une puissance de 4,5 MW. La machine installée à Magdeburg possède un rotor de 114 m et un mât de 125 m de hauteur. 10 unités sont installées. Le successeur est la E-126.

E-112 à Egeln

E-126[modifier | modifier le code]

En 2012, la E-126 est l'éolienne la plus grande et la plus puissante du monde. D'une puissance de 6 MW à sa conception en 2007, elle atteint 7 MW en 2009, puis 7,58 MW en 2011 suite à des évolutions techniques. Son mât s'élève à 132 m et son rotor mesure 126 m de diamètre, ce qui lui donne une hauteur totale de 198 m. Sa masse totale est d'approximativement 6000 tonnes.

À la fin 2011, 14 unités sont déjà installées sur sept sites différents en Allemagne, et 5 sont en construction.

En septembre 2010, un parc éolien composé de onze éoliennes de ce type a été réalisé à Estinnes, près de Binche en Belgique.

Au nord de la Suède, sur la commune de Piteå, le projet suédois 'Markbygden' actuellement en construction , et constitué d'éoliennes Enercon E-126 (7,58 MW) et Enercon E-101 (3 MW). Le projet global doit conduire à la construction de 1101 éoliennes pour une capacité de 4 GW, ce qui en ferait le plus grand parc éolien d'Europe. Il doit être entièrement achevé avant 2020. La phase pilote (Stor-Blaliden) inclut 2 de ces éoliennes. La phase 1 (Etapp 1) a reçu l'approbation finale le 19 décembre 2011[2] et inclut 6 éoliennes E-126. La part relative des éoliennes E-101 et E-126 dans l'ensemble du parc fait l'objet d'études spécialisés (nature, logistique,...), dont les résultats et conclusions ne sont pas encore connus.

Aux Pays-Bas, après une longue préparation, le permis définitif pour la construction de 38 éoliennes E-126, s'inscrivant dans le parc éolien 'Noordoostpolder', était attendu pour fin 2010.

En France, 33 machines du vaste projet de parc éolien 'Le Mont des 4 Faux' ont été acceptées en juin 2013, 6 autres pourraient suivre prochainement. Il s'agit d'un parc d'un potentiel de 390 MW (équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 300000 foyers), constitué de 52 éoliennes Enercon E-126, situé entre Juniville et Machault, dans les Ardennes[3].

parc éolien d'Estinnes et ses onze éoliennes E-126 7,5MW, vues le 20 juillet 2010, deux mois avant l'achèvement
parc éolien d'Estinnes, les 11 éoliennes E-126 7,5MW achevées, vue le 10 octobre 2010

Espionnage industriel chez Enercon[modifier | modifier le code]

L'entreprise Enercon fut piratée en 1994 par la NSA grâce au réseau Echelon dans le cadre d'une opération d'espionnage industriel[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]