Clan d'Ener

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ener)
Aller à : navigation, rechercher

Les membres du clan d'Ener sont des personnages du manga One Piece.

Présentation[modifier | modifier le code]

Ener est le « dieu » (c'est-à-dire le chef) des îles célestes de Skypiea qu'il dirige d'une main de fer. Sous ses ordres se trouvent sa garde personnelle – les quatre grands Pretre – ainsi que la Sainte Garde dirigée par Yama[1].

Les grands Prélats, aussi appelés les « Oracles », sont les Lieutenants d'Ener sur Skypiea et la deuxième plus haute instance de l'île en dessous de dieu. Chacun gère et protège une zone du territoire d'Ener (Upper Yard) où il peut y faire ce qu'il veut. Cette zone neutre est une sorte de zone de chasse, où chaque Prélat « s'amuse » à exécuter les intrus avant ses camarades. À noter que les Prélats suivaient déjà Ener avant son arrivée sur Skypiea et qu'il est fort probable qu'il viennent, eux aussi, d'une autre île céleste.

Tous les Prélats maîtrisent le Mantra, ce qui leur permet de deviner à l'avance ce que va faire l'opposant, et ils utilisent également des dials.

Membres[modifier | modifier le code]

Ener[modifier | modifier le code]

Ener
Personnage de fiction apparaissant dans
One Piece

Nom original エネル
Alias Eneru ou Enel dans certaine version, « Dieu »
Origine Bilca (île céleste)
Espèce Ange
Cheveux Blond
Yeux Bleu
Activité(s) Ancien Dieu de l'île céleste Skypiea, Chef et habitant de la Lune
Caractéristique(s) règne sur les cieux
Fruit du démon Fulguro-fruit (Goro Goro no mi)
Entourage Les Quatre Grands Prélats, les Spaceys
Ennemi(s) Gan Forr, Wiper
et les Chapeaux de paille

Créé par Drapeau du Japon Eiichirō Oda
Voix Drapeau du Japon Toshiyuki Morikawa

Drapeau de la France Marc Bretonnière

Première apparition Anime : épisode 167
Manga : chapitre 254

Ener (エネル, Eneru?) est un personnage du manga One Piece qui intervient dans l'arc Skypiea. Il est le « dieu » de Skypiea (c'est-à-dire le chef), une des îles célestes. Son nom proviendrait du dieu sumérien du vent Enlil ou, plus probablement, de la racine du mot anglais energy (energia selon la prononciation japonaise).

Même si le titre de dieu ne reflète que le statut de chef de l'île, Ener se prend vraiment pour une divinité. Ceci est en grande partie dû à sa formidable puissance ; en effet, depuis qu'il a mangé le fruit du démon Goro Goro no mi, son corps est devenu la foudre (c'est un logia) qu'il allie avec efficacité à son mantra (fluide aussi connu sous le nom de haki), une sorte de sixième sens lui permettant d'anticiper les faits et gestes de ses adversaires à partir de « voix » émises par leur corps.

Histoire

Son histoire commence lorsqu'il réalise son coup d'État sur Skypiea, comme le racontent les récits de Gan Forr à son sujet. On sait qu'il a détruit son île natale avant d'avoir chassé Gan Forr (l'ancien dieu de Skypiea) de son royaume et a pris sa place. Grâce aux légions divines de Skypiea et avec ses pouvoirs, il envisage de détruire les îles célestes, puis de se rendre sur la Terre promise, accessible seulement aux dieux : le Fairy Vearth (le monde des rêves). On apprendra par la suite que c'est la Lune à laquelle il faisait allusion...

Ses ambitions seront stoppées par l'équipage de Monkey D. Luffy(il possède un corps cahoutchouteux donc pas conducteur à l'électricité) , allié aux Shandias, qui vont finalement le vaincre. Après son amère défaite, il part sur la Lune à bord de son arche géante, Maxim, comme raconté dans les mini-aventures du manga. Sur la Lune, Ener rencontrera quatre petites machines et les pirates de l'espace. Ces derniers ayant détruit le Maxim, il leur montrera son châtiment divin. Puis, en explorant la Lune, il remettra en route une ancienne cité dénommée Bilca. Il apprendra que les êtres des îles célestes sont les descendants du peuple de la Lune et que les machines possèdent leurs équivalent sur la Lune. Avec ces machines, Ener décide de monter une armée.


Personnalité et techniques

Ener est un personnage résolument cruel et avide de pouvoir, mais est également le symbole d'un pouvoir autoritaire et totalitaire. Il peut ainsi être symboliquement associé à un tyran sanguinaire qui exerce un contrôle total sur sa population, la liberté étant remise en cause sous toutes ses formes. Pourtant, ce côté terrible est nuancé par sa vie très hédoniste et sa nonchalance ; cela s'explique par sa totale confiance en lui et en sa supériorité[2].

Ener est doté, à proprement parler, d'une puissance très importante, étant immunisé aux attaques physiques grâce à ses pouvoirs de logia et pouvant projeter de puissants éclairs par n'importe quelle partie de son corps (jusqu'à 200 millions de volts). Il maîtrise d'ailleurs très bien son fruit en s'en servant de diverse manière : défibrillateur, fonte de métaux, transports dans les matières conductibles...

Ener semble être aussi assez intelligent. Pour concrétiser ses projets, il met au point un navire volant, Maxim, qui a l'originalité de fonctionner sans assistance humaine et qui utilise pour source l'électricité, énergie inépuisable que fournit le corps d'Ener. Au combat, il n'hésite pas à se servir de la ruse, notamment en constatant son désavantage contre Luffy et son corps caoutchouteux.

Enfin, Oda a confirmé que si Ener était tombé sur terre et était devenu un pirate, il aurait eu une prime d'au moins 500 millions de berrys, ce qui montre qu'il est l'un des adversaires les plus coriaces que Luffy a dû affronter[3].


Techniques de combat
  • El Thor :

C'est une attaque à distance : en localisant sa cible avec le Mantra (ou fluide de l'observation) Ener lance un éclair si puissant qu'il peut détruire une ville !

  • 1 millions de volts Décharge (ou 1 millions de volts Vari) :

Ener touche sa cible de la paume de sa main et lance une décharge à 1 millions de volts.

  • Sango :

Ener lance un éclair dans l'air et le fait retomber sur sa cible. C'est une version améliorée du El Thor.

  • Spheronimbus :

Ener utilise un dial produisant un nuage en forme de bulle. Il peut se déplacer et se reposer dessus.

  • 20 millions de volts Décharge (ou 20 millions de volts Vari) :

Ener place ses mains en dessous et au-dessus de la tête de son adversaire et y fait circuler un courant électrique.

  • Kali :

Ener dégage une telle chaleur que toute autre forme d'énergie est annihilée.

  • Hino :

Ener lance un oiseau de foudre de 30 millions de volts sur sa cible.

  • Kiten :

Ener lance un loup de foudre de 30 millions de volts sur sa cible.

  • Jambure :

Ener lance un dragon de foudre de 60 millions de volts sur sa cible.

  • Gloam Paddling :

Ener utilise la foudro-métallurgie qui est la chaleur naturelle de la foudre pour transformer son bâton en or en trident. Il fait aussi passer du courant dans son trident lorsqu'il se bat.

  • Gloam Paddling :

Ener utilise la foudro-métallurgie qui est la chaleur naturelle de la foudre pour faire fondre de l'or. Il utilise cet or pour emprisonner son adversaire.

  • Thunder Apocalypse (ou Mamaragan) :

Grâce à la puissance de sa foudre et à l'arche Maxim, Ener déclenche une série d'innombrables éclairs pour détruire une île. Après avoir déclenché cette attaque, Ener ne contrôle plus rien.

  • Raigoh :

En concentrant sa puissance dans les nuages, Ener crée une gigantesque sphère de foudre et de courant électrique qu'il précipite sur la zone qu'il désire détruire. Cette attaque permet de détruire une île en un coup.

  • Amal :

Ener se change en Dieu de la foudre et toutes ses attaques standards dépassent les 200 millions de volts. C'est sa plus puissante attaque.

Symbolique divine et mythologique

Pour créer le personnage d'Ener, l'auteur semble s'être inspiré de nombreuses croyances, religions et mythologies. Outre son nom qui pourrait être inspiré du dieu sumérien Enlil, les tambours qu'il porte dans son dos sont une caractéristique du dieu japonais du tonnerre Raiden et ses longues oreilles sont inspirées de certaines représentations de Bouddha. Les noms de ces attaques sont souvent composé de noms de dieux du tonnerre comme Sango (Youruba), El Thor (Scandinave), Hino (Iroquois), Mamaragan (Aborigène), Kari (Malaisien) Kiten (Asiatique). Sa technique appelée Mantra est inspiré du Mantra, pratique hindouiste et bouddhiste. Plusieurs autres éléments sont des clins d'œil à des épisodes de la Bible, comme le navire volant « Maxim » – lieu de refuge des candidats élus qui fait référence à l'Arche de Noé –, l'attaque « Apocalypse » lancé par Ener sur Skypiea ou bien encore la recherche d'une Terre promise synonyme de bonheur.

Satori : Ordalie des ballons[modifier | modifier le code]

Satori est le premier Prélat que rencontre Luffy, Sanji et Ussop. Il ressemble à un gros bibendum portant des lunettes. Sa spécialité sont les attaques-surprises qui sortent d'énormes ballons qu'il lance. Par attaques-surprises, entendez par-là des attaques imprévisibles, qui sont capables de générer des flammes, des lames, des bouquets de fleurs, etc.. Impossible de savoir si l'on doit fuir, esquiver, bloquer, etc... Luffy, Pipo et Sandy auront beaucoup de mal à le vaincre surtout parce qu'ils ne connaissent ni le Mantra (qui rend tout de suite les attaques moins dangereuses) ni les dials (Satori disposent d'un impact dial dans chaque main qui lui permet d'éclater ses victimes à chaque petite baffe lancée). Pour se déplacer, Satori utilise des Wavers, qui lui permette de flotter dans les airs, il utilise aussi des Sphéronimbus. Malgré ces désagréments, l'ingéniosité de Luffy (allié au fait que Satori les sous-estiment largement) permettront à Sandy d'abattre l'Oracle des Ballons, d'un bon coup de pied en pleine tête. Les chances de survie dans l’épreuve des Bulles sont de 10 %. Satori passe son temps à rigoler (avec un rire assez déconcertant quand même) et à sourire, ce qui ne peut que déstabiliser l'adversaire.

Satori a deux frères jumeaux (ils sont triplés donc) nommés Kotori et Hotori. Ceux-ci utilisent quatre dials différents (Pyro, Impact, Aroma et Axe); ceci allié au fait qu'il est impossible de savoir où sont les dials (puisqu'ils sont jumeaux), cela les rend très imprévisibles (une spécialité de la famille apparemment). Méprisant leurs adversaires (qui sont Gan Forr et Nami), ils seront surpris par l'endurance du vieillard et par le Climat-Tact de la cartographe. Ils seront vaincus tous les deux par les armes de Gan Forr (lance et impact dial, ce dernier étant ici manié par Nami).

Son nom vient d'un terme bouddhique qui signifie, illumination.

Shura : Ordalie des fils[modifier | modifier le code]

Ce Prélat ressemble à Gan Forr dans son style de combat (oiseau de combat, lance). Il apparaît la première fois alors qu'il pourchasse un humain, introduit a Uper Yard. Shura utilise avant tout des attaques basées sur le feu: sa lance peut brûler ce qu'elle touche, de plus son oiseau de combat, Fuza, peut cracher des flammes (ces deux effets sont produits, respectivement avec un heat dial et un flamme diall). Shura a également parsemé son territoire de fils de nuages. Ces fils sont si fins qu'ils sont invisibles, mais ils sont pourtant suffisamment solides pour arrêter des hommes de tous gabarits. Durant son affrontement avec les Shandias, Wiper s'échappera des fils de Shura et lui fera sentir la puissance de son reject dial qui abattra le Prélat sur le champ. Il est comme ses camarades, bien trop sûr de lui. Les chances de survie dans l'Épreuve des Fils sont de 3 %.

Shura a un peu le look des aviateurs des années 1920 (manteau, lunettes, petites moustaches). Il se surnomme lui-même, le Cavalier du Ciel (à ne pas confondre avec Le Chevalier Céleste).

Son nom vient de divinités issues du Bouddhisme, les Asura, qui sont des divinités liées à la destruction.

Gedatsu : Ordalie des marais[modifier | modifier le code]

Certainement le plus ridicule mais aussi fort des quatre Prélats. Gedatsu est tellement débile qu'il se fait toujours accompagner d'un garde qui lui rappelle comment parler ou voir (la plupart du temps il n'a pas les yeux en face des trous au sens propre et garde sa langue collée au palais !), d'ailleurs, en voyant Chopper, il ne voit même pas que celui-ci est un renne, et l'appelle "le toutou-raton-laveur". Malgré cela, il est quand même très fort, c'est juste qu'il n'est pas très attentif. Il possède des dials capables de fabriquer des nuages étouffants, qu'il éparpille sur son territoire (il a les mêmes sous ses chaussures pour se propulser dans les airs). Ses coudes révèlent un dial très puissant : le jet dial, capable d'infliger des coups à la vitesse du son (un coup imparable donc). Chopper parviendra à le déstabiliser en lui enlevant une chaussure (je vous rappelle qu'il vole avec) puis le vaincra avec un coup qui le projettera dans ses propres nuages étouffants, c'est la première grande victoire du petit renne. Les chances de survie dans son épreuve sont de 50 % grosso modo. Néanmoins, quand on sait que c'est Gedatsu qui a fait les statistiques, on peut se permettre de douter de la véracité de ces chiffres.

Gedatsu est le héros d'une mini-aventure : après avoir réussi à s'extraire des nuages étouffants, il atterrira sur la terre ferme et commencera une nouvelle carrière, en tant que mineur (en oubliant souvent de respirer, de cligner des yeux et de l'endroit ou il faut creuser en passant par son sandwich qu'il met dans une oreille à la place de la bouche) . Après quelques aventures souterraines, il arrivera à Alabasta où il ouvrira un Onsen (source de bains chauds) désormais très célèbre car même la princesse Vivi y vient!

Le mot de Gedatsu est une déformation japonaise de Moksha, qui est un terme relatif à la libération de l'âme.

Ohm : Ordalie du fer[modifier | modifier le code]

Ohm est le dernier Oracle à se battre dans le manga ! Ohm a tendu des sortes de pointes barbelées cachées, faites de Fers de Nuages (Ferronimbus), sur tout son territoire, qui jaillissent lorsque l'on passe trop près. Il dispose également d'un dial, posé sur la garde de son « sabre », produisant une substance capable de changer d'apparence (toujours le ferronimbus). En effet, même si elle a généralement la forme d'une lame, elle peut devenir une fourchette géante ou un mur par exemple. Pour l'aider, Ohm dispose d'un chien géant, Holy, qui peut marcher sur deux pattes et sait boxer assez convenablement. Il affrontera Zorro et le dominera tous au long du combat, persuadé que celui-ci ne peut se battre qu'au corps à corps. Zoro le prendra cependant par surprise avec une de ses nouvelles techniques qui battra Ohmu à distance. Ce dernier a une doctrine assez « particulière » : le monde ici bas étant ignoble, c'est faire preuve de bonté que d'expédier les gens dans l'autre monde où tout est mieux !

Holy est un genre de Labrador de quatre mètres. Ohm lui a appris la boxe et il est même capable de faire de nombreuses acrobaties. Son point faible réside dans le fait qu'il obéit à tout le monde (Zorro, pris par surprise, lui ordonnera par réflexe de s'asseoir, ce qu'il fera !). Grâce à ça, Ohm se surnomme l'éleveur céleste.

L'épreuve spéciale d'Ohm est nommée l'Arène des Ronces Blanches. En faisant courir Holy à tort et à travers, il déclenche tous les pièges qui forment ainsi un immense dôme de barbelés. Le taux de survie est alors, selon lui, de 0 %.

Le nom de ce Prélat est sujet à controverse. Le mot hindou dont il s'inspire est bien Ohm, mais on l'appelle Ohm (sans doute à cause du -u aspiré en japonais). Ce mot vient du Mantra Om̐ (dans l'hindouisme et le bouddhisme).

Yama, chef de la Sainte Garde[modifier | modifier le code]

Ce personnage est le chef de l'armée céleste, la Sainte Garde, c'est donc un « Homme-Chèvre ». Bien qu'il ne possède pas le Mantra, comme les Prélats, il est tout de même particulièrement puissant. Au combat, il utilise sa masse impressionnante pour écraser son adversaire, il peut également utiliser une ceinture sur laquelle il a accroché une dizaine d'axe dial, l'effet de cette arme peu subtile découpe l'adversaire en rondelles. Il parviendra à abattre de nombreux Shandia mais tombera sur Robin qui lui montrera à quelle point la force physique est inutile contre elle. Il a, dans l'armée d'Ener, une puissance semblable à celle de Hotori et Kotori.

Son nom s'inspire du dieu de la mort hindou : Yama.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) God's Warriors, Wiki One Piece
  2. (en) Ener, Wiki One Piece
  3. Eichiro Oda, One Piece, t. 43, France, Glénat (ISBN 978-2-7234-6335-5), p. 128