Enchère de Vickrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une enchère de Vickrey ou enchère au second prix est un type d'enchère à plis fermés où le lot est attribué au plus offrant mais au prix donné par le deuxième plus offrant. Elles portent le nom de William Vickrey, qui a démontré que ce type d'enchères incitent les enchérisseurs à parier sur la valeur réelle qu'ils attribuent au lot.

Description[modifier | modifier le code]

Une enchère de Vickrey ne concerne que le cas où un unique lot non-divisible est mis aux enchères. Dans ce système, tous les enchérisseurs soumettent en même temps leur proposition, sans connaître les montants proposés par les autres. Le lot revient au plus offrant, mais celui-ci doit payer le prix donné par le deuxième meilleur enchérisseur.

William Vickrey a démontré que ce système permet une allocation optimale à la fois pour le vendeur et l'acheteur. En effet, un acheteur maximise ses chances en pariant la valeur exacte à laquelle il estime le lot. Du point de vue du vendeur, l'évaluation du lot est maximisé dans le cas général.

Généralisations[modifier | modifier le code]

Les études originales de Vickrey ne prenaient en compte que des enchères où un unique lot indivisible est vendu. Lorsque plusieurs lots identiques (ou un lot divisible) sont vendus dans une même enchère, une généralisation évidente consiste à faire payer à tous les gagnants le prix donné par le premier perdant. Cette enchère à prix uniforme n'incite pas, cependant, les acheteurs à parier leur véritable évaluation des lots.

Une généralisation de l'enchère de Vickrey qui maintient cette incitation est connue sous le nom de mécanisme de Vickrey-Clarke-Groves, d'après les économistes Edward Clarke et Theodore Groves. Dans ce cas, chaque gagnant de l'enchère paie le coût d'opportunité que sa présence cause chez tous les autres joueurs.

Applications[modifier | modifier le code]

Si les enchères de Vickrey sont bien étudiées dans la littérature économique, elles ne sont pas très courantes en pratique. Elles sont utilisées pour la vente de timbres dans les clubs philatéliques[1]. eBay utilisait un système similaire, mais pas analogue, aux enchères de Vickrey (en particulier, il ne s'agissait pas d'enchères à plis fermés). Une légère variation du mécanisme de Vickrey-Clarke-Groves est utilisé pour l'allocation des publicités de Google et Yahoo[2].

Les enchères à la Vickrey ont aussi été utilisées par le gouvernement britannique pour octroyer les licences de téléphonie de troisième génération aux différents opérateurs[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Enchères: d'Octave Roumet à William Vickrey, Le Monde des Philatélistes, octobre 1998
  2. (en) Benjamin Edelman, Michael Ostrovsky et Michael Schwarz, « Internet Advertising and the Generalized Second-Price Auction: Selling Billions of Dollars Worth of Keywords », American Economic Review, vol. 97, no 1,‎ 2007, p. 242-259.
  3. Alexandre Delaigue, « Les vertus des enchères au second prix », econoclaste.org,‎ 26 mars 2006 (lire en ligne)