En mer (Maupassant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En mer
Publication
Auteur Guy de Maupassant
Langue français
Parution Drapeau : France 12 février 1883
dans Gil Blas
Recueil Contes de la bécasse
Nouvelle précédente/suivante
Précédent La Rempailleuse Un Normand Suivant

En mer est une nouvelle de Guy de Maupassant, parue en 1883.

Historique[modifier | modifier le code]

En mer est initialement publiée dans la revue Gil Blas du 12 février 1883, sous le pseudonyme Maufrigneuse, puis dans le recueil Contes de la bécasse la même année[1]. La nouvelle est dédiée à Henry Céard.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un bateau de pêche s’est échoué, cinq hommes ont péri dont le patron Javel. Dix-huit ans auparavant, ce Javel avait sacrifié le bras de son frère dans des circonstances terribles.

À l'époque, ils pêchaient au chalut. Javel cadet en dirigeait la descente. En chancelant, il se coince le bras dans la corde qui retient le chalut. Son frère, par avarice, refuse qu’un marin coupe le câble du chalut. Il essaie de faire venir au vent le bateau, puis de mouiller l’ancre, mais c'est trop tard. Quand on dégage Javel cadet, son bras n’est qu’une masse ensanglanté d’où le sang sort à gros bouillon. Quand la gangrène attaque son bras, Javel cadet lui-même coupe même les derniers morceaux de chair qui retiennent son bras. Quand ils rentrent au port le lendemain, il enterre son bras dans un petit cercueil et, quand on l’interrogeait, il disait « si mon frère avait voulu couper le chalut, j’aurais encore mon bras pour sûr, mais il était regardant à son bien ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maupassant, Contes et Nouvelles, tome I, page 1513, Bibliothèque de la Pléiade

Éditions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :