Emund de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Emund (III), Eymund ou Edmund le Vieil, fils d'Olof Skötkonung, succède à son demi frère Anund Jacob comme roi de Suède de 1050 à 1060[1]. Son gendre Stenkill Rögnvaldsson lui succèdera.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emund le Vieil (Gamle) est le fils d'Olof Skötkonung et de sa concubine Edla, une fille du jarl de Vindland[2]. Né vers 1000 il est élevé dans la famille de sa mère et « ne faisait pas grand cas de notre religion » selon Adam de Brême. Il règne après son frère cadet Anund Jacob, considéré comme le fils légitime du roi. Il sera surnommé également (Slemme) (c'est-à-dire le mauvais). Il épousa vers 1040 Astrid, fille de Njal Finnson, jarl de Hålogaland, qui était également la seconde femme et la veuve de Ragnvald Ulfson le jarl de Västergötland.

Postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Katherine Holman, The A to Z of the Vikings, Scarecrow Press,‎ 2009, 382 p. (lire en ligne), p. 88
  2. Le Vindland (pays des Wendes) pour les scandinaves était la côte sud de la Mer Baltique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]